share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les droits fondamentaux dans l'Union européenne : Dans le sillage de la Constitution européenne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les droits fondamentaux dans l'Union européenne : Dans le sillage de la Constitution européenne

Les droits fondamentaux dans l'Union européenne : Dans le sillage de la Constitution européenne

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les droits fondamentaux dans l'Union européenne : Dans le sillage de la Constitution européenne"

Un système de protection des droits fondamentaux s'est progressivement mis en place dans les Communautés européennes puis, plus largement, à partir de 1993 dans l'Union européenne. La Cour de justice des Communautés européennes en a été le fer de lance relayé tardivement et partiellement par le Constituant communautaire surtout à partir du traité d'Amsterdam, le traité de Nice n'ayant pratiquement pas modifié le système de protection. Par la suite, l'apport du traité établissant une Constitution pour l'Europe du 29 octobre 2004 à la protection des droits fondamentaux a été particulièrement remarquable. Le texte contenait notamment deux avancées principales: l'insertion dans le nouveau traité des dispositions permettant l'adhésion de l'Union européenne à la Convention européenne des droits de l'homme répondait à un projet depuis longtemps formulé; l'intégration de la Charte des droits fondamentaux dans la deuxième partie du traité lui conférait enfin une valeur juridique répondant aux aspirations jusque-là insatisfaites de doter la Communauté européenne, puis l'Union européenne, d'un catalogue écrit des droits fondamentaux. L'échec de ce traité n'a cependant pas mis fin aux espoirs suscités. Le dépassement de la crise est devenu possible avec le traité de Lisbonne du 13 décembre 2007 qui a repris de manière moins flamboyante les avancées de la Constitution européenne en se situant dans son sillage. L'adhésion à la Convention européenne des droits de l'homme était confirmée. La Charte n'était plus intégrée dans le texte du traité mais acquérait une valeur juridique par ricochet. L'échec de ce traité, rejeté par un vote négatif lors du référendum irlandais, a porté un nouveau coup aux espoirs d'un aboutissement rapide créant ainsi des remous dans le sillage de la Constitution. Son entrée en vigueur reste pour l'instant subordonnée à un nouveau vote du peuple irlandais et au dépassement des quelques divergences tchèques et polonaises qui se sont greffées sur ce blocage. C'est sur cet arrière-plan qu'un ensemble de professeurs et de jeunes chercheurs, réunis à Nice en mai 2007, ont essayé de présenter un bilan prospectif du système de protection des droits de l'Union européenne, que cet ouvrage reprend en l'actualisant. Le premier volet de l'étude est consacré au catalogue des droits et libertés protégés par rapport auxquels le contrôle est exercé. Le deuxième volet porte sur les modalités de protection mises en oeuvre aussi bien à l'égard des institutions que des Etats agissant en application du droit de l'Union européenne ou dans le champ des compétences de l'Union européenne. Le lecteur pourra ainsi prendre la mesure de l'ampleur de l'entreprise mais aussi des chantiers encore ouverts pour construire une Union qui soit réellement une Union de droit.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 489  pages
  • Dimensions :  3.0cmx16.2cmx23.4cm
  • Poids : 780.2g
  • Editeur :   Emile Bruylant Paru le
  • Collection : Droit de l'Union européenne
  • ISBN :  2802727249
  • EAN13 :  9782802727248
  • Classe Dewey :  340
  • Langue : Français

D'autres livres de Joël Rideau

Droit institutionnel de l'Union européenne

La sixième édition de ce manuel désormais intitulé Droit institutionnel de l Union européenne englobe la pratique institutionnelle de l Union européenne pour présenter de manière aussi réaliste et complète que possible le droit institutionnel, sans sacrifier pour autant la technique [.....

Sanctions ciblées et protections juridictionnelles des droits fondamentaux dans l'Union européeenne : équilibres et déséquilibres de la balance

Le Conseil de sécurité des Nations Unies, devant l'inadaptation des mécanismes de sanctions traditionnels et face à l'émergence des nouvelles menaces terroristes, singulièrement après les attentats du 11 septembre 2001, a été conduit à diversifier sa politique de sanctions dans le cadre du...

Voir tous les livres de Joël Rideau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un système de protection des droits fondamentaux s'est progressivement mis en place dans les Communautés européennes puis, plus largement, à partir de 1993 dans l'Union européenne. La Cour de justice des Communautés européennes en a été le fer de lance relayé tardivement et partiellement par le Constituant communautaire surtout à partir du traité d'Amsterdam, le traité de Nice n'ayant pratiquement pas modifié le système de protection. Par la suite, l'apport du traité établissant une Constitution pour l'Europe du 29 octobre 2004 à la protection des droits fondamentaux a été particulièrement remarquable. Le texte contenait notamment deux avancées principales: l'insertion dans le nouveau traité des dispositions permettant l'adhésion de l'Union européenne à la Convention européenne des droits de l'homme répondait à un projet depuis longtemps formulé; l'intégration de la Charte des droits fondamentaux dans la deuxième partie du traité lui conférait enfin une valeur juridique répondant aux aspirations jusque-là insatisfaites de doter la Communauté européenne, puis l'Union européenne, d'un catalogue écrit des droits fondamentaux. L'échec de ce traité n'a cependant pas mis fin aux espoirs suscités. Le dépassement de la crise est devenu possible avec le traité de Lisbonne du 13 décembre 2007 qui a repris de manière moins flamboyante les avancées de la Constitution européenne en se situant dans son sillage. L'adhésion à la Convention européenne des droits de l'homme était confirmée. La Charte n'était plus intégrée dans le texte du traité mais acquérait une valeur juridique par ricochet. L'échec de ce traité, rejeté par un vote négatif lors du référendum irlandais, a porté un nouveau coup aux espoirs d'un aboutissement rapide créant ainsi des remous dans le sillage de la Constitution. Son entrée en vigueur reste pour l'instant subordonnée à un nouveau vote du peuple irlandais et au dépassement des quelques divergences tchèques et polonaises qui se sont greffées sur ce blocage. C'est sur cet arrière-plan qu'un ensemble de professeurs et de jeunes chercheurs, réunis à Nice en mai 2007, ont essayé de présenter un bilan prospectif du système de protection des droits de l'Union européenne, que cet ouvrage reprend en l'actualisant. Le premier volet de l'étude est consacré au catalogue des droits et libertés protégés par rapport auxquels le contrôle est exercé. Le deuxième volet porte sur les modalités de protection mises en oeuvre aussi bien à l'égard des institutions que des Etats agissant en application du droit de l'Union européenne ou dans le champ des compétences de l'Union européenne. Le lecteur pourra ainsi prendre la mesure de l'ampleur de l'entreprise mais aussi des chantiers encore ouverts pour construire une Union qui soit réellement une Union de droit.