share_book
Envoyer cet article par e-mail

Arméniens d'ici et d'ailleurs : Saveurs partagées

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Arméniens d'ici et d'ailleurs : Saveurs partagées

Arméniens d'ici et d'ailleurs : Saveurs partagées

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Arméniens d'ici et d'ailleurs : Saveurs partagées"

Qu’ils soient Arméniens de la diaspora ou Arméniens d’Arménie, tous partagent ce goût marqué de la convivialité et de la famille, un goût qu’ils manifestent souvent autour de la table, dégustant des plats aux saveurs qui leur sont propres. Il flotte, dans certains quartiers de Marseille, de Paris ou de Lyon, des odeurs de sudjuks, de basturma et d’aubergines grillées… Des saveurs et des fumets échappés d’un Orient lointain évoquant un art de vivre partagé par une population s’étendant du Caucase à l’Anatolie, du mont Ararat aux rivages de la Méditerranée. C’est cette Arménie, une Arménie d’avant la « grande catastrophe » et la diaspora, que nous évoquons… en nous intéressant aux Arméniens d’aujourd’hui. Pour cela, nous sommes remontés aux sources. Direction Erevan, capitale de l’Arménie, état indépendant depuis la chute de l’Union Soviétique. Puis, les rives du lac Sevan, où les pêcheurs continuent de fumer féras et truites qui sont le cadeau de bienvenue offert au visiteur. Enfin, direction les montagnes à la frontière de l’Iran, les monastères figés hors du temps. L’occasion de partager les tables familiales, de visiter, aussi, les nouveaux restaurants d’une bourgeoisie qui émerge.Cette Arménie d’aujourd’hui fera face aux souvenirs de ceux que portent, par tradition, les Arméniens de France. À leur tour, ils racontent la même chose, et pourtant autre chose. Leur pays à eux ressemblait davantage au Liban qu’à la Russie. Malgré les différences, c'est une même culture. Parce qu’au final, il n’est rien de plus intime, pour renouer les fils de la mémoire, que la cuisine. Les portraits : Jean Kehayan, le plus célèbre des Arméniens de Marseille ; Serge Zarokian, restaurateur à Marseille ; Armand Bahadourian, épicier lyonnais ; Armen Pétrossian, importateur de caviar ; Jean-Paul Arabian, bistrotier parisien ; Alain Alexanian, restaurateur lyonnais.

Détails sur le produit

  • Reliure : Belle reliure
  • 190  pages
  • Dimensions :  2.0cmx22.4cmx28.2cm
  • Poids : 1020.6g
  • Editeur :   Glénat Paru le
  • Collection : LIVRES
  • ISBN :  2723463885
  • EAN13 :  9782723463881
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-François Mallet

Foie gras et terrines maison !

Sortez le grand jeu ! Foie gras cuit au torchon, foie gras aux pruneaux, terrine de pot-au-feu, compote de lapin aux dattes... Voici des recettes savoureuses et faciles à faire. Autant d'idées pour vos repas de fête, ou vos dîners entre amis ! ...

Le Bio Book

80 produits bio présentés par famille et tous illustrés : céréales, légumineuses, graines germées, algues, laits végétaux, condiments, sucres, matières grasses, mais aussi les fruits, les légumes, la viande et les poissons, dont certains gagnent vraiment en qualité et en saveur [....]...

Le vrai goût du Monde, 400 recettes : Coffret 8 volumes, Italie ; Espagne ; Mali ; Liban ; Maroc ; Viêtnam ; Grece ; Japon

Italie, Viêtnam, Mali, Liban, Japon, Grèce, Maroc, Espagne... Voilà sans doute le top-8 des destinations les plus savoureuses au monde !Retrouvez le vrai goût de chacune d'entre elles en 50x8 recettes faciles et inventives, superbement illustrées par Jean-François Mallet....

Fromage au four, fondues & Cie

On se réchauffe avec des recettes conviviales. Ce coffret comprend une très jolie boîte en porcelaine pour faire rôtir son camembert ou faire fondre et gratiner le fromage. Vous pouvez l'utiliser pour la cuisson et pour la présentation à table. Un livre de 28 recettes de fromages fondus, des c...

Voir tous les livres de Jean-François Mallet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Qu’ils soient Arméniens de la diaspora ou Arméniens d’Arménie, tous partagent ce goût marqué de la convivialité et de la famille, un goût qu’ils manifestent souvent autour de la table, dégustant des plats aux saveurs qui leur sont propres. Il flotte, dans certains quartiers de Marseille, de Paris ou de Lyon, des odeurs de sudjuks, de basturma et d’aubergines grillées… Des saveurs et des fumets échappés d’un Orient lointain évoquant un art de vivre partagé par une population s’étendant du Caucase à l’Anatolie, du mont Ararat aux rivages de la Méditerranée. C’est cette Arménie, une Arménie d’avant la « grande catastrophe » et la diaspora, que nous évoquons… en nous intéressant aux Arméniens d’aujourd’hui. Pour cela, nous sommes remontés aux sources. Direction Erevan, capitale de l’Arménie, état indépendant depuis la chute de l’Union Soviétique. Puis, les rives du lac Sevan, où les pêcheurs continuent de fumer féras et truites qui sont le cadeau de bienvenue offert au visiteur. Enfin, direction les montagnes à la frontière de l’Iran, les monastères figés hors du temps. L’occasion de partager les tables familiales, de visiter, aussi, les nouveaux restaurants d’une bourgeoisie qui émerge.Cette Arménie d’aujourd’hui fera face aux souvenirs de ceux que portent, par tradition, les Arméniens de France. À leur tour, ils racontent la même chose, et pourtant autre chose. Leur pays à eux ressemblait davantage au Liban qu’à la Russie. Malgré les différences, c'est une même culture. Parce qu’au final, il n’est rien de plus intime, pour renouer les fils de la mémoire, que la cuisine. Les portraits : Jean Kehayan, le plus célèbre des Arméniens de Marseille ; Serge Zarokian, restaurateur à Marseille ; Armand Bahadourian, épicier lyonnais ; Armen Pétrossian, importateur de caviar ; Jean-Paul Arabian, bistrotier parisien ; Alain Alexanian, restaurateur lyonnais.