share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire de la pensée géographique : Tome 4, Culture et environnement au 18e siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire de la pensée géographique : Tome 4, Culture et environnement au 18e siècle

Histoire de la pensée géographique : Tome 4, Culture et environnement au 18e siècle

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Histoire de la pensée géographique : Tome 4, Culture et environnement au 18e siècle"

Ce volume représente la quatrième et dernière partie d'un ouvrage publié en 1967 sous le titre Traces on the Rhodian Shore et sous-titré Nature and Culture in western thought from ancien Times tu the end of eighteenth century. L'auteur développe trois thèmes essentiels que les savants, les philosophes et les théologiens n'ont cessé d'aborder depuis les origines de l'humanité : le thème d'une Terre destinée à l'homme, conçue pour l'humanité ; le thème des influences de l'environnement sur les peuples ; le thème de l'action géographique des hommes, de la transformation humaine de I'interface terrestre. Les Lumières du XVIIIe siècle renouvellent les regards et la pensée géographique à l'égard de ces trois thèmes. Les progrès scientifiques et techniques, les explorations et les voyages, les prémices de la mondialisation économique, l'entrée en scène de " théories " des climats, de la population... modifient profondément les idées des hommes sur leur rapport à la nature et les questionnent différemment. Leibniz, Fontenelle, Rousseau, Condorcet, Kant mais surtout Montesquieu, Buffon et Malthus apportent des contributions essentielles, ainsi que des auteurs de langue anglaise moins connus de l'Europe continentale. Ces écrits annoncent Humboldt, Goethe et Darwin. Mais dans le même temps, la continuité des idées et des débats demeure impressionnante de la " seconde nature " de Cicéron à la " nouvelle nature " de Buffon. Clarence Glacken, grâce à sa culture et sa hauteur de vue mais aussi à son amour de la Terre et de ses habitants, élabore une passionnante histoire de la pensée géographique occidentale, une histoire d'une étonnante actualité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 344  pages
  • Dimensions :  2.2cmx12.0cmx18.4cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Comité Des Travaux Historiques Et Scientifiques - Cths Paru le
  • Collection : CTHS F
  • ISBN :  2735506126
  • EAN13 :  9782735506125
  • Classe Dewey :  910.01
  • Langue : Français

D'autres livres de  Philippe Pinchemel

Deux siècles de géographie française : Une anthologie

Cette anthologie rassemble près de 100 textes attestant de la manière de faire des géographes français et des multiples questions qu'ils posent sur le monde. Géographes-voyageurs, encyclopédistes, universitaires, fondateurs ou rénovateurs, théoriciens ou praticiens de l'espace : on a cherch...

Voir tous les livres de  Philippe Pinchemel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce volume représente la quatrième et dernière partie d'un ouvrage publié en 1967 sous le titre Traces on the Rhodian Shore et sous-titré Nature and Culture in western thought from ancien Times tu the end of eighteenth century. L'auteur développe trois thèmes essentiels que les savants, les philosophes et les théologiens n'ont cessé d'aborder depuis les origines de l'humanité : le thème d'une Terre destinée à l'homme, conçue pour l'humanité ; le thème des influences de l'environnement sur les peuples ; le thème de l'action géographique des hommes, de la transformation humaine de I'interface terrestre. Les Lumières du XVIIIe siècle renouvellent les regards et la pensée géographique à l'égard de ces trois thèmes. Les progrès scientifiques et techniques, les explorations et les voyages, les prémices de la mondialisation économique, l'entrée en scène de " théories " des climats, de la population... modifient profondément les idées des hommes sur leur rapport à la nature et les questionnent différemment. Leibniz, Fontenelle, Rousseau, Condorcet, Kant mais surtout Montesquieu, Buffon et Malthus apportent des contributions essentielles, ainsi que des auteurs de langue anglaise moins connus de l'Europe continentale. Ces écrits annoncent Humboldt, Goethe et Darwin. Mais dans le même temps, la continuité des idées et des débats demeure impressionnante de la " seconde nature " de Cicéron à la " nouvelle nature " de Buffon. Clarence Glacken, grâce à sa culture et sa hauteur de vue mais aussi à son amour de la Terre et de ses habitants, élabore une passionnante histoire de la pensée géographique occidentale, une histoire d'une étonnante actualité.