share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le régionalisme sud-américain, l'Union européenne et les Etats-Unis

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le régionalisme sud-américain, l'Union européenne et les Etats-Unis

Le régionalisme sud-américain, l'Union européenne et les Etats-Unis

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le régionalisme sud-américain, l'Union européenne et les Etats-Unis"

L'ouvrage de Sebastian Santander cherche à restituer dans une perspective globale le régionalisme de l'après-guerre froide. Résolument interdisciplinaire, il mobilise les études comparées, les relations internationales, les études latino-américaines et européennes. Son originalité est double. Comme l'écrit Mario Telo dans sa Préface, c'est " l'oeuvre d'un chercheur qui connaît de l'intérieur la vie de plusieurs pays latino-américains " et d'un " spécialiste des études sur l'Union européenne et ses relations internationales ". C'est aussi une " étude des facteurs externes, exogènes, du régionalisme latino-américain ", entre autres du " triangle atlantique ", incluant les deux puissances du Nord, l'Europe et les Etats-Unis " : Sebastian Santander y analyse les visées hégémoniques du projet régionaliste promu dans les Amériques par les Etats-Unis et la stratégie d'exportation du modèle d'intégration et de gouvernance régionale de l'Union européenne. Fondé sur la tension théorique entre deux pôles, l'International political Economy et l'institutionnalisme, l'ouvrage, poursuit le président de l'Institut d'Etudes européennes de l'ULB, met " en exergue le lien profond entre régionalisme et mondialisation néo-libérale " - appréhendé à travers les idées, les politiques d'adaptation ou les ruptures avec les traditions étatistes en économie - , mais aussi les " facteurs politiques, internes et externes, qui expliquent l'émergence d'un " régionalisme stratégique " (..) Cette tension théorique présente donc une logique évolutive " : Sebastian Santander le démontre, " l'approche politico-stratégique du néo-régionalisme s'impose en raison de l'instabilité et de l'hétérogénéité du système international de l'après-guerre froide, de la fragilité de la globalisation, de la stagnation de l'OMC, des tensions géopolitiques transatlantiques qui opposent l'Europe et l'Amérique latine d'un côté, les Etats-Unis de l'autre, après les attentats du 11 septembre ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 280  pages
  • Dimensions :  2.6cmx16.2cmx23.6cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Université De Bruxelles Paru le
  • Collection : Etudes europeennes
  • ISBN :  2800414154
  • EAN13 :  9782800414157
  • Classe Dewey :  327.8
  • Langue : Français

D'autres livres de Sebastian Santander

Puissances Emergentes un Defi pour l'Europe?

Enjeux, stratégie, rapports de force... entre une Europe contrainte et des puissances émergentes toujours plus actives dans l'économie mondiale....

Emergence de Nouvelles Puissances Vers un Systeme Multipolaire?

L'ouvrage se penche sur la redistribution des cartes dans la post-guerre froide, sur le sens de l'ordre international actuel ainsi que sur la stratification du pouvoir mondial à travers l'étude des puissances dites " émergentes ". Depuis quelques années un nombre croissant de pays, issus pour la...

Prix : 249.6 DH

Voir tous les livres de Sebastian Santander

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

L'ouvrage de Sebastian Santander cherche à restituer dans une perspective globale le régionalisme de l'après-guerre froide. Résolument interdisciplinaire, il mobilise les études comparées, les relations internationales, les études latino-américaines et européennes. Son originalité est double. Comme l'écrit Mario Telo dans sa Préface, c'est " l'oeuvre d'un chercheur qui connaît de l'intérieur la vie de plusieurs pays latino-américains " et d'un " spécialiste des études sur l'Union européenne et ses relations internationales ". C'est aussi une " étude des facteurs externes, exogènes, du régionalisme latino-américain ", entre autres du " triangle atlantique ", incluant les deux puissances du Nord, l'Europe et les Etats-Unis " : Sebastian Santander y analyse les visées hégémoniques du projet régionaliste promu dans les Amériques par les Etats-Unis et la stratégie d'exportation du modèle d'intégration et de gouvernance régionale de l'Union européenne. Fondé sur la tension théorique entre deux pôles, l'International political Economy et l'institutionnalisme, l'ouvrage, poursuit le président de l'Institut d'Etudes européennes de l'ULB, met " en exergue le lien profond entre régionalisme et mondialisation néo-libérale " - appréhendé à travers les idées, les politiques d'adaptation ou les ruptures avec les traditions étatistes en économie - , mais aussi les " facteurs politiques, internes et externes, qui expliquent l'émergence d'un " régionalisme stratégique " (..) Cette tension théorique présente donc une logique évolutive " : Sebastian Santander le démontre, " l'approche politico-stratégique du néo-régionalisme s'impose en raison de l'instabilité et de l'hétérogénéité du système international de l'après-guerre froide, de la fragilité de la globalisation, de la stagnation de l'OMC, des tensions géopolitiques transatlantiques qui opposent l'Europe et l'Amérique latine d'un côté, les Etats-Unis de l'autre, après les attentats du 11 septembre ".