share_book
Envoyer cet article par e-mail

La violence en Abyme : Essai de psychocriminologie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La violence en Abyme : Essai de psychocriminologie

La violence en Abyme : Essai de psychocriminologie

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La violence en Abyme : Essai de psychocriminologie"

La violence destructrice, tel est notre sujet. Il est habituel de la sanctionner, d'exclure son auteur, d'en faire un monstre. Que peut dire le psychanalyste, au-delà de la reconnaissance d'une pulsion de mort ? La violence est aussi en nous. Pour la saisir, il faut vivre au premier degré, accompagner le monstre, ainsi l'intégrer parmi nous. Mais sans quitter un deuxième degré, celui qui nous la fait percevoir à distance, cette fois chargée de sens lui donnant un contenant. Telle est notre vision... en abyme. À partir d'un vécu immédiat chargé de quelque angoisse et souffrance, de quelle nature sont faits les mouvements intérieurs, qui nous portent au recul : images fantasmées, affects, pensées, références à d'autres, pairs ou anciens, et aussi vécus corporels, tensions, réveils de plaisirs secrets ? C'est aussi insaisissable que les processus tertiaires dont parle Green, capables d'établir un lien entre primaire et secondaire. Le " miroir en abyme ", belle expression de Lebovici : tel j'ai eu le sentiment d'être, parfois dans le regard du criminel.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 389  pages
  • Dimensions :  2.4cmx12.6cmx21.4cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Le fil rouge
  • ISBN :  2130546587
  • EAN13 :  9782130546580
  • Classe Dewey :  155.232
  • Langue : Français

D'autres livres de Claude Balier

Psychanalyse des comportements violents

Nombre de crimes, et des plus terribles, sont en relation avec des perturbations psychiques. Nous ne parlons pas des malades mentaux avérés adressés à l'hôpital psychiatrique après que l'expert les a reconnus irresponsables. Mais de cette catégorie apparentée aux états limites à laquelle l...

Voir tous les livres de Claude Balier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La violence destructrice, tel est notre sujet. Il est habituel de la sanctionner, d'exclure son auteur, d'en faire un monstre. Que peut dire le psychanalyste, au-delà de la reconnaissance d'une pulsion de mort ? La violence est aussi en nous. Pour la saisir, il faut vivre au premier degré, accompagner le monstre, ainsi l'intégrer parmi nous. Mais sans quitter un deuxième degré, celui qui nous la fait percevoir à distance, cette fois chargée de sens lui donnant un contenant. Telle est notre vision... en abyme. À partir d'un vécu immédiat chargé de quelque angoisse et souffrance, de quelle nature sont faits les mouvements intérieurs, qui nous portent au recul : images fantasmées, affects, pensées, références à d'autres, pairs ou anciens, et aussi vécus corporels, tensions, réveils de plaisirs secrets ? C'est aussi insaisissable que les processus tertiaires dont parle Green, capables d'établir un lien entre primaire et secondaire. Le " miroir en abyme ", belle expression de Lebovici : tel j'ai eu le sentiment d'être, parfois dans le regard du criminel.