share_book
Envoyer cet article par e-mail

Fenêtres

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Fenêtres

Fenêtres

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Fenêtres"

Un livre qui fait plus confiance à la « pensée rêvante » qu'au discours maîtrisé. Il commence par un éloge des fenêtres ouvertes sur le lointain ou l'invisible et s'achève par celui de la clairière, cette ouverture fragile au creux de ce qui est longtemps resté opaque. Des pensées, des moments, des rencontres sont évoqués sous la forme d'images venues du rêve, de mots venus du divan, d'un livre dont une phrase vous a saisi. De brèves histoires aussi qui sont autant de petits romans : une vieille dame qui a perdu la mémoire mais gardé ses yeux clairs, l'homme fâché avec ses organes, la dormeuse et l'insomniaque, des enfants joueurs et de vieux enfants tristes, une pauvre fleur qui s'appelait Narcisse, un grand inspiré qui s'appelait Freud. Un lexique personnel des émotions, une invitation pour chaque lecteur à composer le sien.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 172  pages
  • Dimensions :  1.2cmx10.0cmx17.4cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070421570
  • EAN13 :  9782070421572
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Bertrand Pontalis

Un jour, le crime

Cet ouvrage reflète le double intérêt de Jean-Bertrand Pontalis, en tant que psychanalyste et en tant que personne, pour le faits-divers criminel. Depuis la violence ordinaire de la rue, cette façon qu'ontcertains passants d'ignorer, ou plutôt de néantiser, les autres, qui constitue aux [.....

Passé présent : Dialoguer avec J.-B. Pontalis

" Il y a dans l'absence, même si nous parvenons à en faire une nouvelle forme de présence, quelque chose de la perte qui demeure. Il y a de l'inconsolable, de l'irrémédiable, de l'ineffaçable. Ce qui n'interdit pas l'espoir. Ce n'est pas nécessairement d'un objet perdu à retrouver ou à trou...

Entre le reve et la douleur

Qu'est-ce que la littérature analytique ? Et comment la lire ? En rassemblant différents articles qu'il avait écrits entre 1968 et 1977, le psychanalyste Jean-Baptiste Pontalis met le lecteur face au problème de l'écriture de la psychanalyse. En tant que chose écrite, la psychanalyse n'est n...

Ce temps qui ne passe pas, suivi de « Le compartiment de chemin de fer »

Quel est l'enseignement que nous délivre la psychanalyse je veux dire l'expérience, l'épreuve de l'analyse ou, ce qui revient au même, l'épreuve de l'étranger - au point qu'on peut le tenir pour son enseignement principal et peut-être le seul ? C'est que le temps ne passe pas. » Voilà ce qu...

Voir tous les livres de Jean-Bertrand Pontalis

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un livre qui fait plus confiance à la « pensée rêvante » qu'au discours maîtrisé. Il commence par un éloge des fenêtres ouvertes sur le lointain ou l'invisible et s'achève par celui de la clairière, cette ouverture fragile au creux de ce qui est longtemps resté opaque. Des pensées, des moments, des rencontres sont évoqués sous la forme d'images venues du rêve, de mots venus du divan, d'un livre dont une phrase vous a saisi. De brèves histoires aussi qui sont autant de petits romans : une vieille dame qui a perdu la mémoire mais gardé ses yeux clairs, l'homme fâché avec ses organes, la dormeuse et l'insomniaque, des enfants joueurs et de vieux enfants tristes, une pauvre fleur qui s'appelait Narcisse, un grand inspiré qui s'appelait Freud. Un lexique personnel des émotions, une invitation pour chaque lecteur à composer le sien.