share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'impôt dans les villes de l'Occident méditerranéen XIIIe-XVe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'impôt dans les villes de l'Occident méditerranéen XIIIe-XVe siècle

L'impôt dans les villes de l'Occident méditerranéen XIIIe-XVe siècle

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'impôt dans les villes de l'Occident méditerranéen XIIIe-XVe siècle"

Après avoir tour à tour traité des sources, des systèmes fiscaux, de la redistribution, puis de la gestion de l'impôt, les participants à ce colloque s'intéressent aux politiques et aux stratégies urbaines face à l'impôt. De la Castille à l'Italie du Centre et du Nord en passant par l'Aragon et la Catalogne, de la Savoie à la Provence et au Languedoc en sillonnant l'Auvergne, l'Albigeois et le Bordelais, des dissertations les plus savantes des juristes médiévaux à une technique fiscale quotidienne tantôt rudimentaire et tantôt très fortement élaborée, l'enquête se veut exhaustive. Rien n'a été laissé dans l'ombre pour saisir l'attitude d'un monde urbain constamment en bute à une fiscalité princière ou étatique souvent oppressante. Tout aussi a été mis en oeuvre pour décrypter les moindres réactions des contribuables face à un pouvoir urbain toujours mieux armé pour les contraindre à s'engouffrer dans les rets d'un système fiscal constamment en quête d'efficacité et de rendement. De ces politiques aussi affinées que contraignantes naissent des concurrences multiformes pour échapper à la charge fiscale ou, à tout le moins, en diminuer le poids. De patientes et fines analyses ont permis de les détecter à tous les niveaux, aussi bien entre le prince et le pays qu'entre la ville et son plat pays et, de même, entre catégories socioprofessionnelles ou simples contribuables. Autant de tensions dans ce monde d'un bas Moyen Âge désormais fortement fiscalisé, autant de déchirures aussi d'un tissu social à jamais ébranlé, qui engendrent des résistances multiples. Marqueurs du présent et du devenir géopolitique de ce vaste ensemble Méditerranéen, ces profondes mutations liées au redéploiement d'une fiscalité retrouvée valent identité pour ses cités dont elles contribuent largement à former la mémoire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 609  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.8cmx21.6cm
  • Poids : 880.0g
  • Editeur :   La Documentation Française Paru le
  • Collection : Moyen Age
  • ISBN :  2110933070
  • EAN13 :  9782110933072
  • Classe Dewey :  940
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean Kerhervé

Histoire de la France

De Philippe Auguste, roi des "Francs", à Charles VIII, roi de France, s'écoulent trois siècles essentiels à l'émergence de l'Etat moderne dans le royaume. Mais l'histoire de ce temps ne ressemble pas à celle d'un long fleuve tranquille conduisant imperturbablement au triomphe de la [....]...

Voir tous les livres de Jean Kerhervé

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après avoir tour à tour traité des sources, des systèmes fiscaux, de la redistribution, puis de la gestion de l'impôt, les participants à ce colloque s'intéressent aux politiques et aux stratégies urbaines face à l'impôt. De la Castille à l'Italie du Centre et du Nord en passant par l'Aragon et la Catalogne, de la Savoie à la Provence et au Languedoc en sillonnant l'Auvergne, l'Albigeois et le Bordelais, des dissertations les plus savantes des juristes médiévaux à une technique fiscale quotidienne tantôt rudimentaire et tantôt très fortement élaborée, l'enquête se veut exhaustive. Rien n'a été laissé dans l'ombre pour saisir l'attitude d'un monde urbain constamment en bute à une fiscalité princière ou étatique souvent oppressante. Tout aussi a été mis en oeuvre pour décrypter les moindres réactions des contribuables face à un pouvoir urbain toujours mieux armé pour les contraindre à s'engouffrer dans les rets d'un système fiscal constamment en quête d'efficacité et de rendement. De ces politiques aussi affinées que contraignantes naissent des concurrences multiformes pour échapper à la charge fiscale ou, à tout le moins, en diminuer le poids. De patientes et fines analyses ont permis de les détecter à tous les niveaux, aussi bien entre le prince et le pays qu'entre la ville et son plat pays et, de même, entre catégories socioprofessionnelles ou simples contribuables. Autant de tensions dans ce monde d'un bas Moyen Âge désormais fortement fiscalisé, autant de déchirures aussi d'un tissu social à jamais ébranlé, qui engendrent des résistances multiples. Marqueurs du présent et du devenir géopolitique de ce vaste ensemble Méditerranéen, ces profondes mutations liées au redéploiement d'une fiscalité retrouvée valent identité pour ses cités dont elles contribuent largement à former la mémoire.