share_book
Envoyer cet article par e-mail

Villes québécoises et renouvellement urbain depuis la révolution tranquille

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Villes québécoises et renouvellement urbain depuis la révolution tranquille

Villes québécoises et renouvellement urbain depuis la révolution tranquille

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Villes québécoises et renouvellement urbain depuis la révolution tranquille"

Les villes du Québec, comme celles de l'ensemble des pays occidentaux ont été marquées par plusieurs périodes distinctes de croissance économique, une assez rapide (1962-1975) et une plus lente (1976-1990), la relative reprise n'est ensuite pas continue et la crise de 2008 rappelle l'incertitude des conjonctures internationales. Dans ce contexte, le Québec ne fait pas exception dans la période succédant à la Révolution tranquille mais les actions socio-économiques, culturelles et aménagistes des villes québécoises soulignent des particularités originales. Sur ces questions, les 24 auteurs (17 Québécois et 7 Bordelais), spécialistes des villes québécoises, soulignent les spécificités urbaines de la province, même s'il est surtout question de Montréal qui s'affiche comme le moteur économique et expérimental du Québec. Nombre d'entre eux renforcent l'hypothèse d'une Ecole de Montréal, celle d'une montréalité en formation. Ces regards croisés de chercheurs québécois et français sur l'évolution et les particularités des villes du Québec renouvellent les approches et offrent des éléments d'évaluation utiles aux chercheurs, mais aussi aux élus, aménageurs, urbanistes, opérateurs urbains et bien sûr aux usagers. L'ouvrage s'inscrit dans la poursuite d'une réflexion engagée depuis plus de 15 ans par le Centre d'études canadiennes interuniversitaire de Bordeaux (CECIB) de la Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine (MSHA), qui a déjà publié trois livres concernant les lieux culturels (1998), les sites publics (2000) et l'urbanité (2008) des villes québécoises et canadiennes. Les chercheurs du CECIB et de l'UMR ADES du CNRS ont établi un actif réseau d'échanges avec les universités du Québec qui s'affirme comme un pôle majeur des recherches québécoises en France.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 270  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.2cmx22.4cm
  • Poids : 59.0g
  • Editeur :   Msha Paru le
  • ISBN :  2858923655
  • EAN13 :  9782858923656
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Pierre Augustin

Géographie du sport : Spatialités contemporaines et mondialisation

Le sport et les cultures sportives sont devenus l'un des mécanismes les plus efficaces de diffusion de pratiques que l'humanité ait jamais connus. La géographie du sport révèle les spatialités contemporaines. La mondialisation du sport polarise l'espace au profit des zones les plus développé...

50 questions à la ville : Comment penser et agir sur la ville

Les transformations spatiales, sociales et territoriales de la ville - au sens générique du terme - s'élaborent à la fois sous l'effet d'influences externes multiples, liées aux environnements économiques, culturels, territoriaux, et des dynamismes endogènes des espaces urbains. Pour appréhe...

L'Olympisme : Bilan et enjeux géopolitiques

En à peine plus d'un siècle, depuis la restauration des Jeux en 1896, l'olympisme s'est imposé comme un phénomène planétaire majeur. Il y va de l'organisation internationale qui rassemble le plus grand nombre de pays, de la première entreprise de spectacle du monde, et d'une mythologie à la ...

Voir tous les livres de Jean-Pierre Augustin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les villes du Québec, comme celles de l'ensemble des pays occidentaux ont été marquées par plusieurs périodes distinctes de croissance économique, une assez rapide (1962-1975) et une plus lente (1976-1990), la relative reprise n'est ensuite pas continue et la crise de 2008 rappelle l'incertitude des conjonctures internationales. Dans ce contexte, le Québec ne fait pas exception dans la période succédant à la Révolution tranquille mais les actions socio-économiques, culturelles et aménagistes des villes québécoises soulignent des particularités originales. Sur ces questions, les 24 auteurs (17 Québécois et 7 Bordelais), spécialistes des villes québécoises, soulignent les spécificités urbaines de la province, même s'il est surtout question de Montréal qui s'affiche comme le moteur économique et expérimental du Québec. Nombre d'entre eux renforcent l'hypothèse d'une Ecole de Montréal, celle d'une montréalité en formation. Ces regards croisés de chercheurs québécois et français sur l'évolution et les particularités des villes du Québec renouvellent les approches et offrent des éléments d'évaluation utiles aux chercheurs, mais aussi aux élus, aménageurs, urbanistes, opérateurs urbains et bien sûr aux usagers. L'ouvrage s'inscrit dans la poursuite d'une réflexion engagée depuis plus de 15 ans par le Centre d'études canadiennes interuniversitaire de Bordeaux (CECIB) de la Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine (MSHA), qui a déjà publié trois livres concernant les lieux culturels (1998), les sites publics (2000) et l'urbanité (2008) des villes québécoises et canadiennes. Les chercheurs du CECIB et de l'UMR ADES du CNRS ont établi un actif réseau d'échanges avec les universités du Québec qui s'affirme comme un pôle majeur des recherches québécoises en France.