share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dimanche en Deroute

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dimanche en Deroute

Dimanche en Deroute

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dimanche en Deroute"

Cet ouvrage paraît au moment où se pose avec acuité la question du travail dominical. Interpellé par la fragilisation progressive des pratiques dominicales, François Wernert les " photographie " sous tous les angles : exégétique, liturgique, historique, sociologique. Spécialiste de théologie pratique, il s'appuie sur une riche documentation, sur l'observation rigoureuse des pratiques liturgiques en France depuis quinze ans et le recours aux sciences humaines. Ses fonctions de prêtre engagé dans la pastorale et l'enseignement ajoutent une féconde dimension d'expérience. Les méthodes de théologie pratique amènent l'auteur à s'interroger tant sur les choix opérés par l'Église de France que sur le contexte général de l'évolution de la société. En effet, la sécularisation n'est pas l'unique responsable de la désaffection dominicale. Ainsi, il montre la rupture entrainée par le manque de soutien de beaucoup d'évêques, à partir des années 1990, à l'égard des assemblées dominicales en l'absence de prêtre. L'étude prend également en compte les réorganisations paroissiales dans les différents diocèses ; notamment l'invitation au regroupement eucharistique en un seul lieu au détriment des anciennes paroisses rurales. Enfin, l'auteur ne se contente pas d'une analyse fouillée des documents, des situations, de leurs interprétations diverses. Il développe des propositions théologiques et pastorales pour permettre une évaluation sans cesse adaptée des pratiques dominicales et vivifier le désir communautaire, l'être ensemble des chrétiens le dimanche. Un " dossier " dont l'importance, l'actualité et l'urgence ne sont pas à démontrer.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 488  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.0cmx22.4cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Mediaspaul Paru le
  • ISBN :  271221109X
  • EAN13 :  9782712211097
  • Classe Dewey :  230
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Cet ouvrage paraît au moment où se pose avec acuité la question du travail dominical. Interpellé par la fragilisation progressive des pratiques dominicales, François Wernert les " photographie " sous tous les angles : exégétique, liturgique, historique, sociologique. Spécialiste de théologie pratique, il s'appuie sur une riche documentation, sur l'observation rigoureuse des pratiques liturgiques en France depuis quinze ans et le recours aux sciences humaines. Ses fonctions de prêtre engagé dans la pastorale et l'enseignement ajoutent une féconde dimension d'expérience. Les méthodes de théologie pratique amènent l'auteur à s'interroger tant sur les choix opérés par l'Église de France que sur le contexte général de l'évolution de la société. En effet, la sécularisation n'est pas l'unique responsable de la désaffection dominicale. Ainsi, il montre la rupture entrainée par le manque de soutien de beaucoup d'évêques, à partir des années 1990, à l'égard des assemblées dominicales en l'absence de prêtre. L'étude prend également en compte les réorganisations paroissiales dans les différents diocèses ; notamment l'invitation au regroupement eucharistique en un seul lieu au détriment des anciennes paroisses rurales. Enfin, l'auteur ne se contente pas d'une analyse fouillée des documents, des situations, de leurs interprétations diverses. Il développe des propositions théologiques et pastorales pour permettre une évaluation sans cesse adaptée des pratiques dominicales et vivifier le désir communautaire, l'être ensemble des chrétiens le dimanche. Un " dossier " dont l'importance, l'actualité et l'urgence ne sont pas à démontrer.