share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Chine ancienne : De la fondation de l'Empire à la dynastie Ming

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Chine ancienne : De la fondation de l'Empire à la dynastie Ming

La Chine ancienne : De la fondation de l'Empire à la dynastie Ming

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Chine ancienne : De la fondation de l'Empire à la dynastie Ming"

Aux yeux de l'Occident, la Chine fut longtemps un pays imaginaire : les difficultés de traduction des sources écrites, la complexité du confucianisme et du taoïsme, ont retardé la formation d'une vision plus juste de la civilisation ancienne. Les fouilles et les recherches qu'elles ont suscitées permettent désormais de tracer un portrait vivant de l'Empire. C'est l'objet de ce guide, qui en offre un panorama complet, depuis l'époque Qin (221-206 avant J.-C.), jusqu'à celle des Ming (1368-1644). Ces dix-huit siècles d'histoire sont d'abord présentés à travers des figures marquantes. On découvrira le moine Xuanzang, qui rapporta et traduisit des textes du canon bouddhiste, ou Wu Zetian, seule impératrice de l'histoire de Chine. Le chapitre suivant s'attache à l'organisation du pouvoir et de la vie publique : calcul du temps, notion de mandat céleste, contrôle des eaux, rôle des eunuques contribuent à définir une société où éducation et arts tiennent une place de choix. Ainsi, le système de l'écriture ou les principes d'harmonie universelle qui sous-tendent la peinture de paysage restituent la subtilité de la pensée chinoise. Elle est exposée précisément dans "La religion et la philosophie" : culte d'État, courants de pensée, prodiges et présages montrent l'étroite intrication entre organisation sociale et sacré. Les pages dévolues à la vie quotidienne font accéder à une dimension plus intime : famille, cuisine, santé, mobilier, jeux... Le monde des morts, essentiel, est enfin dépeint. L'ouvrage se clôt avec les capitales et les grottes bouddhistes. Carte de la Chine, chronologie, musées, bibliographie et index complètent la documentation.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 383  pages
  • Dimensions :  2.8cmx13.8cmx19.0cm
  • Poids : 798.3g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Guide des arts
  • ISBN :  2754101101
  • EAN13 :  9782754101103
  • Classe Dewey :  951
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Aux yeux de l'Occident, la Chine fut longtemps un pays imaginaire : les difficultés de traduction des sources écrites, la complexité du confucianisme et du taoïsme, ont retardé la formation d'une vision plus juste de la civilisation ancienne. Les fouilles et les recherches qu'elles ont suscitées permettent désormais de tracer un portrait vivant de l'Empire. C'est l'objet de ce guide, qui en offre un panorama complet, depuis l'époque Qin (221-206 avant J.-C.), jusqu'à celle des Ming (1368-1644). Ces dix-huit siècles d'histoire sont d'abord présentés à travers des figures marquantes. On découvrira le moine Xuanzang, qui rapporta et traduisit des textes du canon bouddhiste, ou Wu Zetian, seule impératrice de l'histoire de Chine. Le chapitre suivant s'attache à l'organisation du pouvoir et de la vie publique : calcul du temps, notion de mandat céleste, contrôle des eaux, rôle des eunuques contribuent à définir une société où éducation et arts tiennent une place de choix. Ainsi, le système de l'écriture ou les principes d'harmonie universelle qui sous-tendent la peinture de paysage restituent la subtilité de la pensée chinoise. Elle est exposée précisément dans "La religion et la philosophie" : culte d'État, courants de pensée, prodiges et présages montrent l'étroite intrication entre organisation sociale et sacré. Les pages dévolues à la vie quotidienne font accéder à une dimension plus intime : famille, cuisine, santé, mobilier, jeux... Le monde des morts, essentiel, est enfin dépeint. L'ouvrage se clôt avec les capitales et les grottes bouddhistes. Carte de la Chine, chronologie, musées, bibliographie et index complètent la documentation.