share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ma vie de garçon

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ma vie de garçon

Ma vie de garçon

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ma vie de garçon"

Ma Vie de garçon est un livre extravagant : une plongée dans la fin de l'enfance alliant l'humour d'un Groucho Marx, la concision d'un texte japonais et l'onirisme visuel d'un Max Ernst. Souvenez-vous, jadis, vous avez été enfant dans un monde de certitudes. Et puis tout s'est effondré, les questions sont venues et vous vous êtes hâté de devenir adulte pour vous rassurer. Ma Vie de garçon suspend le temps. Il nous replonge dans cet état de transition normalement fugace où plus rien n'est sûr, où l'on traîne ses doutes et tarde à rebâtir des convictions. Dans ce livre inclassable, l'alliance entre le texte et le dessin atteint une densité exceptionnelle. L'espace très épuré rappelle celui des contes (Pinocchio). On découvre les sensations d'un jeune homme dans un univers chargé d'interrogations sur le monde, la nuit, la famille, l'inconnu, les femmes. Bougies, aimants, ânes, cordes, tuyaux, yeux... les formes se répètent incessamment, ce qui explique parfois cette étrange impression de déjà vu : le monde de Fabio Viscogliosi, d'une consistance surréaliste, épaisse et lumineuse à la fois, s'écoule lentement, étrangement...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 64  pages
  • Dimensions :  1.2cmx15.2cmx19.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Attila Paru le
  • Collection : HORS COLL
  • ISBN :  291708426X
  • EAN13 :  9782917084267
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Fabio Viscogliosi

Mont Blanc

Fabio Viscogliosi revient sur l’événement qu’il évoquait sans le nommer dans Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit, la mort de ses parents dans « l’incendie du 24 mars 1999 sous le tunnel du mont Blanc » qui fit 39 victimes.  L’accident, l’enquête, les conclusions du ju...

Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit

" Il s'agissait de le traverser, ce couloir, le plus lentement possible, sans se toucher, sans même s'effleurer. Cela pouvait prendre plusieurs longues minutes. Privé de lumière, le temps s'étirait, et nous aussi. Le moindre souffle déclenchait alors l'hystérie, et il n'était pas rare de pren...

Voir tous les livres de Fabio Viscogliosi

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ma Vie de garçon est un livre extravagant : une plongée dans la fin de l'enfance alliant l'humour d'un Groucho Marx, la concision d'un texte japonais et l'onirisme visuel d'un Max Ernst. Souvenez-vous, jadis, vous avez été enfant dans un monde de certitudes. Et puis tout s'est effondré, les questions sont venues et vous vous êtes hâté de devenir adulte pour vous rassurer. Ma Vie de garçon suspend le temps. Il nous replonge dans cet état de transition normalement fugace où plus rien n'est sûr, où l'on traîne ses doutes et tarde à rebâtir des convictions. Dans ce livre inclassable, l'alliance entre le texte et le dessin atteint une densité exceptionnelle. L'espace très épuré rappelle celui des contes (Pinocchio). On découvre les sensations d'un jeune homme dans un univers chargé d'interrogations sur le monde, la nuit, la famille, l'inconnu, les femmes. Bougies, aimants, ânes, cordes, tuyaux, yeux... les formes se répètent incessamment, ce qui explique parfois cette étrange impression de déjà vu : le monde de Fabio Viscogliosi, d'une consistance surréaliste, épaisse et lumineuse à la fois, s'écoule lentement, étrangement...