share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'énigme du deuil

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'énigme du deuil

L'énigme du deuil

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'énigme du deuil"

Qui n'a cru voir, un jour, au coin d'une rue, le visage d'un être aimé disparu ? C'est l'histoire des fantômes, l'histoire de ce petit garçon s'interrogeant en voyant sa soeur jumelle morte " Comment sera-t-elle quand elle sera grande ? " Ou encore celle de cet enfant dont Freud rapporte les propos: " Je comprends bien que mon père est mort, mais je ne peux pas comprendre pourquoi il ne rentre pas dîner. " Le traumatisme a créé une rupture dans le temps et l'espace psychique. Et cette rupture participe de l'énigme du deuil. Comment faire le deuil de ceux dont on ne se souvient pas ? Peut-on faire le deuil d'une ombre ? Le fantôme, dans l'expérience du deuil, aurait-il fonction de fiction hallucinatoire de manière à ce qu'apparaissent les formes du disparu ? La clinique du deuil serait ainsi une fabrique de l'hallucinatoire. " Que me veut le mort ? " serait alors l'une des questions de l'énigme du deuil, et l'analyse deviendrait le lieu entre le monde des morts et celui des vivants. En redonnant un corps au fantôme, en redonnant aux morts la possibilité d'être représentés sur la scène du langage, l'analyse serait le passage qui permettrait au sujet de vivre avec la perte plutôt que de vivre dans la perte.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 217  pages
  • Dimensions :  1.4cmx15.0cmx21.6cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • ISBN :  2130559298
  • EAN13 :  9782130559290
  • Classe Dewey :  155.937
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Qui n'a cru voir, un jour, au coin d'une rue, le visage d'un être aimé disparu ? C'est l'histoire des fantômes, l'histoire de ce petit garçon s'interrogeant en voyant sa soeur jumelle morte " Comment sera-t-elle quand elle sera grande ? " Ou encore celle de cet enfant dont Freud rapporte les propos: " Je comprends bien que mon père est mort, mais je ne peux pas comprendre pourquoi il ne rentre pas dîner. " Le traumatisme a créé une rupture dans le temps et l'espace psychique. Et cette rupture participe de l'énigme du deuil. Comment faire le deuil de ceux dont on ne se souvient pas ? Peut-on faire le deuil d'une ombre ? Le fantôme, dans l'expérience du deuil, aurait-il fonction de fiction hallucinatoire de manière à ce qu'apparaissent les formes du disparu ? La clinique du deuil serait ainsi une fabrique de l'hallucinatoire. " Que me veut le mort ? " serait alors l'une des questions de l'énigme du deuil, et l'analyse deviendrait le lieu entre le monde des morts et celui des vivants. En redonnant un corps au fantôme, en redonnant aux morts la possibilité d'être représentés sur la scène du langage, l'analyse serait le passage qui permettrait au sujet de vivre avec la perte plutôt que de vivre dans la perte.