share_book
Envoyer cet article par e-mail

DAVID LYNCH Un cinéma du maléfique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
DAVID LYNCH Un cinéma du maléfique

DAVID LYNCH Un cinéma du maléfique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "DAVID LYNCH Un cinéma du maléfique"

« Enrique Seknadje, auteur au Camion Blanc d'un portrait de David Bowie en Ziggy Stardust, aborde ici l'oeuvre de David Lynch de façon lynchienne : le réalisateur est mis en scène dans ses propres territoires hallucinés, et l'auteur joue de la fameuse boîte bleu (Mulholland Drive) et de sa clé, enfin réunies dans les mains d'une seule et même personne. Enrique Seknadje devient le Bob de Lynch, cette personnification du maléfique et de la manipulation, pour visiter l'oeuvre du réalisateur en nous dévoilant tous les compartiments secrets de la psyché lumineuse, tourmentée et chaotique de leur créateur. Car les films de Lynch tendent un miroir au cerveau humain : non-linéaires, dotés de différents niveaux de mémoire, faits de phases narratives entremêlées, isolément logiques et globalement cinglées, mais constituant essentiellement le reflet authentique d'une vie contemporaine de moins en moins compréhensible. Et si le personnage principal des films de Lynch n'était autre que le concept d inquiétante étrangeté de Freud ? Welcome to the atrocity exhibition ! » Sébastien Raizer, Camion Noir

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 262  pages
  • Dimensions :  2.5cmx15.0cmx21.0cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Camion Blanc Paru le
  • Collection : Camion noir
  • ISBN :  2357790865
  • EAN13 :  9782357790865
  • Classe Dewey :  791
  • Langue : Français

D'autres livres de Enrique Seknadje

DAVID BOWIE Le Phénomène Ziggy Stardust

Un livre qui explore avec vigueur et rigueur quelques facettes de la personnalité et de l'activité musicale de David Bowie, artiste kaléidoscopique qui a cultivé le rock ! Est notamment disséqué le personnage de Ziggy Stardust, phénomène musical et social, monstre sacré aux pulsions à la f...

Voir tous les livres de Enrique Seknadje

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Enrique Seknadje, auteur au Camion Blanc d'un portrait de David Bowie en Ziggy Stardust, aborde ici l'oeuvre de David Lynch de façon lynchienne : le réalisateur est mis en scène dans ses propres territoires hallucinés, et l'auteur joue de la fameuse boîte bleu (Mulholland Drive) et de sa clé, enfin réunies dans les mains d'une seule et même personne. Enrique Seknadje devient le Bob de Lynch, cette personnification du maléfique et de la manipulation, pour visiter l'oeuvre du réalisateur en nous dévoilant tous les compartiments secrets de la psyché lumineuse, tourmentée et chaotique de leur créateur. Car les films de Lynch tendent un miroir au cerveau humain : non-linéaires, dotés de différents niveaux de mémoire, faits de phases narratives entremêlées, isolément logiques et globalement cinglées, mais constituant essentiellement le reflet authentique d'une vie contemporaine de moins en moins compréhensible. Et si le personnage principal des films de Lynch n'était autre que le concept d inquiétante étrangeté de Freud ? Welcome to the atrocity exhibition ! » Sébastien Raizer, Camion Noir