share_book
Envoyer cet article par e-mail

Confessions d'un chasseur d'opium

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Confessions d'un chasseur d'opium

Confessions d'un chasseur d'opium

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Confessions d'un chasseur d'opium"

Après avoir visité l'univers du trafic d'héroïne avec son roman policier Trinités, l'auteur américain Nick Tosches se tourne vers la substance originelle, l'opium. Le point de départ est un ras-le-bol de la facticité d'une société où, par exemple, un restaurant sert une moitié d'oignon à un prix exorbitant. Le narrateur décide alors de rechercher son paradis perdu, sauf que ce paradis, c'est l'enfer de l'opium. D'abord traité savant sur l'histoire de cette "drogue céleste", le récit glisse peu à peu dans une errance où le narrateur cherche une fumerie d'opium de New York à Shanghai. Va-t-il trouver l'interdit, le fabuleux opium, comme le nommait Jean Cocteau ? Peu importe que ce voyage soit réel ou imaginaire, le décor est planté : les ruelles sombres de Hong-Kong où un chinois avale la vésicule d'un cobra fraîchement tué, les boîtes de Bangkok où la prostitution règne, les paysages marécageux du Mékong… Pour Nick Tosches, cette quête de la "drogue de la sérénité" est aussi celle d'une époque révolue. Plein d'esprit et d'érudition, ce court texte se distingue aussi par son style riche en images. "La drogue tue. Et pourtant je suis né pour fumer de l'opium." --Sophie Paviot

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 78  pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.2cmx16.6cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Allia Paru le
  • Collection : Petite
  • ISBN :  2844850553
  • EAN13 :  9782844850553
  • Classe Dewey :  813.54
  • Langue : Français

D'autres livres de Nick Tosches

Dino. : La belle vie dans la sale industrie du rêve

"La belle vie dans la sale industrie du rêve". Ainsi est sous-titrée cette extraordinaire biographie non autorisée de Dean Martin, chanteur, acteur, star, incarnation mythique du rêve américain, jouisseur invétéré... mais aussi petite frappe plus douée pour les mauvais coups que pour les é...

Héros oubliés du rock'n'roll

Finalement, Nick Tosches a toujours su dompter son principal défaut. Car vénérer systématiquement les héros de la marge, les loosers flamboyants et autres oubliés magnifiques peut rapidement lasser. Jerry Lee plutôt qu'Elvis, Sonny Liston plutôt que Muhammad Ali, Dino plutôt que Franky, Spa...

Hellfire

Une anecdote en guise de préliminaire : le garçon (une douzaine d'années) en a sa claque de sa sœur, il prend la poussette et l'emmène en virée. Arrivé à un ravin, il balance tout naturellement la fillette dans le vide… Elle va s'en tirer avec quelques écorchures. Le gosse s'appelle Jerry...

Voir tous les livres de Nick Tosches

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après avoir visité l'univers du trafic d'héroïne avec son roman policier Trinités, l'auteur américain Nick Tosches se tourne vers la substance originelle, l'opium. Le point de départ est un ras-le-bol de la facticité d'une société où, par exemple, un restaurant sert une moitié d'oignon à un prix exorbitant. Le narrateur décide alors de rechercher son paradis perdu, sauf que ce paradis, c'est l'enfer de l'opium. D'abord traité savant sur l'histoire de cette "drogue céleste", le récit glisse peu à peu dans une errance où le narrateur cherche une fumerie d'opium de New York à Shanghai. Va-t-il trouver l'interdit, le fabuleux opium, comme le nommait Jean Cocteau ? Peu importe que ce voyage soit réel ou imaginaire, le décor est planté : les ruelles sombres de Hong-Kong où un chinois avale la vésicule d'un cobra fraîchement tué, les boîtes de Bangkok où la prostitution règne, les paysages marécageux du Mékong… Pour Nick Tosches, cette quête de la "drogue de la sérénité" est aussi celle d'une époque révolue. Plein d'esprit et d'érudition, ce court texte se distingue aussi par son style riche en images. "La drogue tue. Et pourtant je suis né pour fumer de l'opium." --Sophie Paviot