share_book
Envoyer cet article par e-mail

La fortification au temps des croisades

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La fortification au temps des croisades

La fortification au temps des croisades

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La fortification au temps des croisades"

Syrie, Liban, Jordanie, Israël, Territoires palestiniens, Turquie aussi pour une part, ont été depuis des millénaires le théâtre de confrontations majeures entre civilisations qui ont laissé derrière elles des monuments insignes. Ainsi, qui ne s'est laissé aller à rêver aux forteresses extraordinaires que ces empires, ces royaumes ou ces principautés ont égrenées au fil des éperons, des sommets ou des oasis. Rey, Lawrence, Deschamps, avaient apporté en leur temps une vision très marquée par leur époque, une croyance dans les bienfaits d'une colonisation seule à même d'apporter culture et civilisation. Depuis une vingtaine d'années, de nombreuses équipes internationales, à l'oeuvre dans, pays avec le concours des équipes national révisent de façon considérable ces visions. Les déblaiements massifs réalisés ces quarante dernières années en Israël ont révélé un cadre matériel, technique et social à l'érection et à la vie dans ces châteaux. Aujourd'hui, l'importance de l'apport primitif grec, fondateur en bien des aspects, la permanence de l'influence byzantine après l'Empire romain, l'apport des Croisés et de leurs concepts féodaux, mais surtout la prodigieuse mutation de l'architecture musulmane après Salah ad-Din, sont désormais mieux interprétés ; cette fécondité de la fortification ayyoubide, puis mamelouke, loin de tout plagiat, donne ici lieu aux premières monographies scientifiques d'édifices. Ce colloque international présente ainsi pour la première fois les travaux les plus récents de ces équipes internationales qui font de l'étude du monument, de son architecture et de son substrat un point nodal. Au travers des communications se révèlent une nouvelle lecture de l'histoire de l'architecture, de la fortification, et, au-delà, une nouvelle histoire des relations entre tous ces protagonistes. On peut désormais mieux, appréhender les influences réciproques entre belligérants, mesurer combien les facteurs de guerre propres au Moyen-Orient ont pu engendrer des solutions architecturales originales et innovantes, proposer de nouvelles perspectives par une analyse plus détaillée de la construction, de la poliorcétique ou encore des échanges techniques à travers la Méditerranée.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 362  pages
  • Dimensions :  2.2cmx21.8cmx27.2cm
  • Poids : 1320.0g
  • Editeur :   Pu Rennes Paru le
  • Collection : Archéologie et Culture
  • ISBN :  2868479448
  • EAN13 :  9782868479440
  • Classe Dewey :  355.709 560902
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jean Richard

La taille des arbres fruitiers

La taille des arbres fruitiers nécessite une compréhension de l'arbre et de son environnement. Le livre La taille des arbres fruitiers est avant tout un document de références pratiques dans lequel l'arbre livre ses secrets et l'homme utilise sa science et son art afin de récolter les fruits de...

La Bête du Gévaudan

Bien des choses ont été écrites et publiées sur la Bête du Gévaudan, les deux textes de base étant ceux de l'abbé Pourcher et de l'abbé François Fabre. Ce précieux ouvrage, complété et réédité à 500 exemplaires en 1930, faisant encore référence de nos jours et devenu introuvable, ...

Voir tous les livres de  Jean Richard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Syrie, Liban, Jordanie, Israël, Territoires palestiniens, Turquie aussi pour une part, ont été depuis des millénaires le théâtre de confrontations majeures entre civilisations qui ont laissé derrière elles des monuments insignes. Ainsi, qui ne s'est laissé aller à rêver aux forteresses extraordinaires que ces empires, ces royaumes ou ces principautés ont égrenées au fil des éperons, des sommets ou des oasis. Rey, Lawrence, Deschamps, avaient apporté en leur temps une vision très marquée par leur époque, une croyance dans les bienfaits d'une colonisation seule à même d'apporter culture et civilisation. Depuis une vingtaine d'années, de nombreuses équipes internationales, à l'oeuvre dans, pays avec le concours des équipes national révisent de façon considérable ces visions. Les déblaiements massifs réalisés ces quarante dernières années en Israël ont révélé un cadre matériel, technique et social à l'érection et à la vie dans ces châteaux. Aujourd'hui, l'importance de l'apport primitif grec, fondateur en bien des aspects, la permanence de l'influence byzantine après l'Empire romain, l'apport des Croisés et de leurs concepts féodaux, mais surtout la prodigieuse mutation de l'architecture musulmane après Salah ad-Din, sont désormais mieux interprétés ; cette fécondité de la fortification ayyoubide, puis mamelouke, loin de tout plagiat, donne ici lieu aux premières monographies scientifiques d'édifices. Ce colloque international présente ainsi pour la première fois les travaux les plus récents de ces équipes internationales qui font de l'étude du monument, de son architecture et de son substrat un point nodal. Au travers des communications se révèlent une nouvelle lecture de l'histoire de l'architecture, de la fortification, et, au-delà, une nouvelle histoire des relations entre tous ces protagonistes. On peut désormais mieux, appréhender les influences réciproques entre belligérants, mesurer combien les facteurs de guerre propres au Moyen-Orient ont pu engendrer des solutions architecturales originales et innovantes, proposer de nouvelles perspectives par une analyse plus détaillée de la construction, de la poliorcétique ou encore des échanges techniques à travers la Méditerranée.