share_book
Envoyer cet article par e-mail

J'ai fait hec et je m'en excuse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
J'ai fait hec et je m'en excuse

J'ai fait hec et je m'en excuse

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "J'ai fait hec et je m'en excuse"

Depuis toujours, HEC s'enorgueillit de former des as de la finance et des champions du marketing. Or, la faillite économique actuelle ne découle-t-elle pas pour une large part du triomphe de cet hypercapitalisme que les diplômés de cette institution ont justement appris à mettre en oeuvre et à servir ? Il ne s'agit pas, dans ce livre, de stigmatiser une école, mais d'interroger l'esprit des grandes écoles de gestion et de management : l'enseignement des affaires est-il adapté aux enjeux sociaux, environnementaux ? Quelle est sa part de responsabilité dans les désordres que nous vivons ? Florence Noiville a enquêté auprès d'anciens élèves, rencontré des étudiants en cours de scolarité, étudié les réformes de la Harvard Business School. Tout converge pour montrer que si l'on ne veut pas reproduire les dérapages du dernier quart de siècle, il est urgent de repenser les " écoles du capitalisme ". De prendre le mal à la racine en fournissant aux futurs dirigeants des grilles de valeurs fondées sur une nouvelle approche des finalités de l'entreprise, du bien commun et de la richesse. La crise nous fournit l'occasion de cette nouvelle donne. Si rien n'est fait, nous continuerons d'apprendre à nos élites à penser le monde selon un modèle dont on voit tous les jours qu'il ne fonctionne pas.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 150  pages
  • Dimensions :  1.2cmx12.6cmx18.4cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Stock Paru le
  • Collection : Parti pris
  • ISBN :  2234063396
  • EAN13 :  9782234063396
  • Classe Dewey :  378.155
  • Langue : Français

D'autres livres de Florence Noiville

Les Héros grecs

Comment Jason a-t-il conquis la Toison d'or ? Pourquoi Narcisse a-t-il été changé en fleur ? Et par quelle ruse, Persée a-t-il triomphé de la gorgone Méduse ? Voici quelques légendes de la mythologie grecque, quelques histoires de ces êtres surhumains dont les exploits n'ont cessé d'inspire...

Les héros grecs

Comment Jason a-t-il conquis la Toison d'or ? Pourquoi Narcisse a-t-il été changé en fleur ? Et par quelle ruse Persée a-t-il triomphé de la Gorgone Méduse ? Voici quelques légendes de la mythologie grecque, quelques histoires de ces êtres surhumains dont les exploits n'ont cessé d'inspirer...

Bébé Jules qui ne voulait pas naître

Sujet : C'est l'histoire de Madame Bigbelly et de son bébé qui ne voulait pas sortir ! Ce bébé Jules si confortablement installé dans le ventre de sa maman ne semble pas pressé de découvrir les joies du monde extérieur pourtant vantées par ses cousins, sa soeur et son papa. Comment convainc...

La mythologie grecque

Sujet : La mythologie grecque est un véritable trésor d'aventures et ce livre nous y entraîne avec brio. Nous faisons connaissance avec les dieux et les demi-dieux, les héros et nous partons pour l'Olympe ou d'autres lieux magiques; Ulysse, Thésée, le minotaure... nous font trembler avec eux e...

Voir tous les livres de Florence Noiville

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis toujours, HEC s'enorgueillit de former des as de la finance et des champions du marketing. Or, la faillite économique actuelle ne découle-t-elle pas pour une large part du triomphe de cet hypercapitalisme que les diplômés de cette institution ont justement appris à mettre en oeuvre et à servir ? Il ne s'agit pas, dans ce livre, de stigmatiser une école, mais d'interroger l'esprit des grandes écoles de gestion et de management : l'enseignement des affaires est-il adapté aux enjeux sociaux, environnementaux ? Quelle est sa part de responsabilité dans les désordres que nous vivons ? Florence Noiville a enquêté auprès d'anciens élèves, rencontré des étudiants en cours de scolarité, étudié les réformes de la Harvard Business School. Tout converge pour montrer que si l'on ne veut pas reproduire les dérapages du dernier quart de siècle, il est urgent de repenser les " écoles du capitalisme ". De prendre le mal à la racine en fournissant aux futurs dirigeants des grilles de valeurs fondées sur une nouvelle approche des finalités de l'entreprise, du bien commun et de la richesse. La crise nous fournit l'occasion de cette nouvelle donne. Si rien n'est fait, nous continuerons d'apprendre à nos élites à penser le monde selon un modèle dont on voit tous les jours qu'il ne fonctionne pas.