share_book
Envoyer cet article par e-mail

Miniatures flamandes (1404-1482)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Miniatures flamandes (1404-1482)

Miniatures flamandes (1404-1482)

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Miniatures flamandes (1404-1482)"

Pour la première fois de leur histoire, la Bibliothèque royale de Belgique et la Bibliothèque nationale de France réunissent leur collection pour offrir au public le plus large, un panorama de la miniature flamande en une exposition de portée internationale. Le premier volet se tient à Bruxelles, le second à Paris. La richesse des fonds respectifs et l'échange mutuel de pièces permet de présenter dans les deux capitales des manuscrits différents, tous exceptionnels. Un catalogue scientifique commun et une exposition virtuelle partagée accompagnent l'événement. L'ensemble du projet s'appuie sur des recherches entreprises depuis plusieurs années dans les deux institutions à l'occasion de la publication de catalogues raisonnés. Plus de 140 manuscrits enluminés parmi les plus prestigieux - dont certains n'ont plus été montrés depuis plus de 50 ans - seront présentés au public dans une mise en scène originale, qui mettra en valeur ces pièces exceptionnelles tout en respectant le contexte qui les a vues naître. Au fil des pages, le visiteur plongera ainsi au coeur d'un imaginaire médiéval peuplé de héros et de légendes, où Alexandre le Grand, Charlemagne, Lancelot et la fée Mélusine côtoient Renard le goupil, des dragons ailés et des licornes bienveillantes. La miniature flamande. L'apogée du livre manuscrit. Age d'or de la miniature flamande, le XVème siècle marque un tournant dans l'histoire du livre manuscrit. Le Siècle de Bourgogne s'inscrit dans les églises gothiques, les retables brabançons, la tapisserie, les splendeurs de la musique polyphonique ou la peinture des Primitifs flamands. Mais cette efflorescence artistique voit surtout l'essor sans précédent dans les anciens Pays-Bas méridionaux de l'art de l'enluminure, la peinture des livres. De l'avènement de Jean sans Peur (1404) à la mort de Marie de Bourgogne (1482), des villes opulentes comme Bruges, Gand, Bruxelles, Valenciennes, Lille ou Tournai s'imposent comme de véritables pépinières d'artisans, de copistes, de relieurs et de miniaturistes au centre d'une production écrite d'une qualité exceptionnelle. Mécène engagé et bibliophile averti, le Grand duc d'Occident, Philippe le Bon, troisième héritier de Bourgogne de la maison de Valois, donnera une impulsion incroyable aux arts du livre sous toutes ses formes. Pour satisfaire son goût du faste et justifier ses aspirations politiques, il se tournera vers les meilleurs miniaturistes. Sous son règne, la "lettre" va acquérir ses titres de noblesse. Son fils Charles le Téméraire, fin lettré, féru de textes antiques, poursuivra cette quête du Beau. Dans leur sillage, la famille ducale et les membres de l'Ordre de la Toison d'or mais également la noblesse d'épée, les ecclésiastiques et la bourgeoisie urbaine passeront commande auprès d'enlumineurs de talent, comme Liévin Van Lathem, Simon Marmion, Willem Vrelant, Jehan le Tavernier ou le Maître de Wavrin. Des noms aussi familiers à l'époque que Roger Van der Weyden, Memling ou le Maître de Flémalle. Autant d'artistes renommés qui s'attèleront sans relâche à l'illustration de chroniques, de chansons de geste, d'épopées chevaleresques, de traités de chasse ou de dévotion, donnant naissance à de véritables chefs-d'oeuvre de notre héritage culturel dont la qualité artistique n'a d'égale que la rareté. Jamais auparavant, l'enluminure n'avait atteint de tels sommets.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 472  pages
  • Dimensions :  4.0cmx24.4cmx30.8cm
  • Poids : 2880.3g
  • Editeur :   Bibliothèque Nationale De France - Bnf Paru le
  • Collection : BX LIVRES
  • ISBN :  2717724990
  • EAN13 :  9782717724998
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pour la première fois de leur histoire, la Bibliothèque royale de Belgique et la Bibliothèque nationale de France réunissent leur collection pour offrir au public le plus large, un panorama de la miniature flamande en une exposition de portée internationale. Le premier volet se tient à Bruxelles, le second à Paris. La richesse des fonds respectifs et l'échange mutuel de pièces permet de présenter dans les deux capitales des manuscrits différents, tous exceptionnels. Un catalogue scientifique commun et une exposition virtuelle partagée accompagnent l'événement. L'ensemble du projet s'appuie sur des recherches entreprises depuis plusieurs années dans les deux institutions à l'occasion de la publication de catalogues raisonnés. Plus de 140 manuscrits enluminés parmi les plus prestigieux - dont certains n'ont plus été montrés depuis plus de 50 ans - seront présentés au public dans une mise en scène originale, qui mettra en valeur ces pièces exceptionnelles tout en respectant le contexte qui les a vues naître. Au fil des pages, le visiteur plongera ainsi au coeur d'un imaginaire médiéval peuplé de héros et de légendes, où Alexandre le Grand, Charlemagne, Lancelot et la fée Mélusine côtoient Renard le goupil, des dragons ailés et des licornes bienveillantes. La miniature flamande. L'apogée du livre manuscrit. Age d'or de la miniature flamande, le XVème siècle marque un tournant dans l'histoire du livre manuscrit. Le Siècle de Bourgogne s'inscrit dans les églises gothiques, les retables brabançons, la tapisserie, les splendeurs de la musique polyphonique ou la peinture des Primitifs flamands. Mais cette efflorescence artistique voit surtout l'essor sans précédent dans les anciens Pays-Bas méridionaux de l'art de l'enluminure, la peinture des livres. De l'avènement de Jean sans Peur (1404) à la mort de Marie de Bourgogne (1482), des villes opulentes comme Bruges, Gand, Bruxelles, Valenciennes, Lille ou Tournai s'imposent comme de véritables pépinières d'artisans, de copistes, de relieurs et de miniaturistes au centre d'une production écrite d'une qualité exceptionnelle. Mécène engagé et bibliophile averti, le Grand duc d'Occident, Philippe le Bon, troisième héritier de Bourgogne de la maison de Valois, donnera une impulsion incroyable aux arts du livre sous toutes ses formes. Pour satisfaire son goût du faste et justifier ses aspirations politiques, il se tournera vers les meilleurs miniaturistes. Sous son règne, la "lettre" va acquérir ses titres de noblesse. Son fils Charles le Téméraire, fin lettré, féru de textes antiques, poursuivra cette quête du Beau. Dans leur sillage, la famille ducale et les membres de l'Ordre de la Toison d'or mais également la noblesse d'épée, les ecclésiastiques et la bourgeoisie urbaine passeront commande auprès d'enlumineurs de talent, comme Liévin Van Lathem, Simon Marmion, Willem Vrelant, Jehan le Tavernier ou le Maître de Wavrin. Des noms aussi familiers à l'époque que Roger Van der Weyden, Memling ou le Maître de Flémalle. Autant d'artistes renommés qui s'attèleront sans relâche à l'illustration de chroniques, de chansons de geste, d'épopées chevaleresques, de traités de chasse ou de dévotion, donnant naissance à de véritables chefs-d'oeuvre de notre héritage culturel dont la qualité artistique n'a d'égale que la rareté. Jamais auparavant, l'enluminure n'avait atteint de tels sommets.