share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un étranger sur le toit : Les sources misdrashiques des Evangiles

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un étranger sur le toit : Les sources misdrashiques des Evangiles

Un étranger sur le toit : Les sources misdrashiques des Evangiles

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un étranger sur le toit : Les sources misdrashiques des Evangiles"

On trouve dans la littérature juive classique appelée "midrash", des passages qui ressemblent étrangement aux narrations évangéliques. Les Evangiles seraient-ils un prolongement du midrash juif ? En approfondissant cette hypothèse, le présent essai montre qu'il est possible d'expliquer de nombreux passages des Evangiles par leurs parallèles dans la littérature juive classique. Cet essai propose une nouvelle lecture des Evangiles, et aboutit aux conclusions suivantes : le Nouveau Testament est un texte de même nature que le midrash juif ; le Nouveau Testament fonctionne en permanence sous le régime de la double entente ; iI traite de l'eschatologie et ne peut fournir d'assise à aucun élément historique ; tous ses matériaux sont déjà présents dans le midrash juif ; les nombreuses péricopes (unités narratives) qui composent les Evangiles peuvent être réduites à un très petit nombre de péricopes génériques ; les guérisons forment le véritable noyau des Evangiles ; les récits de la naissance et de la Passion sont secondaires ; ces guérisons sont une métaphore de l'entrée des païens dans l'alliance ; le thème de l'allégement de la Loi est un thème central des Evangiles, iI est un prolongement de débats internes au judaïsme, ainsi que l'atteste le midrash sur le livre de Ruth ; le texte du Nouveau Testament produit ses narrations selon un véritable cahier des charges, son lexique et sa rhétorique obéissent à un code relativement rigide ; le Christianisme s'est édifié sur une lecture univoque de textes à double entente. Après trois traductions majeures, et la perte de la clé de lecture midrashique, le lecteur actuel n'a aucun moyen de revenir au sens originel

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 208  pages
  • Dimensions :  1.6cmx12.8cmx21.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Editions Nouveaux Savoirs Paru le
  • ISBN :  2848030003
  • EAN13 :  9782848030005
  • Classe Dewey :  296
  • Langue : Français

D'autres livres de Maurice Mergui

Le Midrash Rabba sur Ruth

Dans le judaïsme, il y a la Loi biblique et le commentaire interprétatif de celle-ci (midrash). Toute une littérature rabbinique s'est développée au fil des siècles, notamment au Moyen Age. Elle permet de comprendre la Loi dans des circonstances historiques particulières, et de préserver ...

Prix : 101 DH

Le Midrash Rabba sur la Genèse T4

Ce texte n'avait jamais été traduit en français. Il va de la lutte de la lutte de Jacob avec l'ange jusqu'à l'émigration des Hébreux en Egypte....

Voir tous les livres de Maurice Mergui

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

On trouve dans la littérature juive classique appelée "midrash", des passages qui ressemblent étrangement aux narrations évangéliques. Les Evangiles seraient-ils un prolongement du midrash juif ? En approfondissant cette hypothèse, le présent essai montre qu'il est possible d'expliquer de nombreux passages des Evangiles par leurs parallèles dans la littérature juive classique. Cet essai propose une nouvelle lecture des Evangiles, et aboutit aux conclusions suivantes : le Nouveau Testament est un texte de même nature que le midrash juif ; le Nouveau Testament fonctionne en permanence sous le régime de la double entente ; iI traite de l'eschatologie et ne peut fournir d'assise à aucun élément historique ; tous ses matériaux sont déjà présents dans le midrash juif ; les nombreuses péricopes (unités narratives) qui composent les Evangiles peuvent être réduites à un très petit nombre de péricopes génériques ; les guérisons forment le véritable noyau des Evangiles ; les récits de la naissance et de la Passion sont secondaires ; ces guérisons sont une métaphore de l'entrée des païens dans l'alliance ; le thème de l'allégement de la Loi est un thème central des Evangiles, iI est un prolongement de débats internes au judaïsme, ainsi que l'atteste le midrash sur le livre de Ruth ; le texte du Nouveau Testament produit ses narrations selon un véritable cahier des charges, son lexique et sa rhétorique obéissent à un code relativement rigide ; le Christianisme s'est édifié sur une lecture univoque de textes à double entente. Après trois traductions majeures, et la perte de la clé de lecture midrashique, le lecteur actuel n'a aucun moyen de revenir au sens originel