share_book
Envoyer cet article par e-mail

Plus d'une voix : Jacques Derrida et la question théologico-politique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Plus d'une voix : Jacques Derrida et la question théologico-politique

Plus d'une voix : Jacques Derrida et la question théologico-politique

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Plus d'une voix : Jacques Derrida et la question théologico-politique"

Anticipé comme un relais pris du Traité théologien-politique de Spinoza. le livre de Jacques Derrida sur ce sujet ne paraîtra jamais, puisque son auteur en avait précisément rendu l'écriture impossible. Il avait, en effet, porté à des extrémités imprévues les entames déconstructivistes déjà pratiquées par Spinoza dans le corpus des Ecritures et par le recours qu'il avait fait à la raison, afin que les citoyens des Etats modernes jouissent d'une meilleure vie. Abordant à son tour ce sujet. Derrida l'avait fait d'une façon telle qu'un ouvrage définitif sur le théologicopolitique serait désormais impossible à écrire, sauf à prendre la forme d'un entretien en quelque sorte infini. Plus d'une voix, ce seront donc, au moins. celles des auteurs, emmêlées (confondues parfois), entrecroisées autour de celle de Jacques Derrida lui-même. Ou de son fantôme. Qui se fera entendre par l'abondance des citations découpées, mais encore vivantes, du corps de son " oeuvre ". Dans ce concert de citations, explicites ou dissimulées, il ne s'agira pas de l'agitation de disciples ensorcelés par la voix de leur maître, mais plutôt de l'exploration, de la discussion ou de la conversation entre un mort et des vivants. entre des morts et des vivants. La mise en scène sera celle d'un cercle, de justice ou autre, les palabres d'une petite démocratie à quelques-uns, faite, comme c'est normal dans ce régime politique, d'interrogations parfois sans réponses. et de réponses parfois suspendues en cours de formulation.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 332  pages
  • Dimensions :  2.2cmx13.6cmx21.2cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Cerf Paru le
  • Collection : La nuit surveillée
  • ISBN :  2204095567
  • EAN13 :  9782204095563
  • Classe Dewey :  194
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Julien

Richard Desjardins l'activiste enchanteur

Jacques Julien nous fait voir comment Richard Desjardins s'est constitué au fil des années, à l'aide des mots, de la musique et des images, un fort capital culturel populaire qu'il peut maintenant investir dans la défense de ses frères humains et dans le combat pour une vie respectueuse des res...

Voir tous les livres de Jacques Julien

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Anticipé comme un relais pris du Traité théologien-politique de Spinoza. le livre de Jacques Derrida sur ce sujet ne paraîtra jamais, puisque son auteur en avait précisément rendu l'écriture impossible. Il avait, en effet, porté à des extrémités imprévues les entames déconstructivistes déjà pratiquées par Spinoza dans le corpus des Ecritures et par le recours qu'il avait fait à la raison, afin que les citoyens des Etats modernes jouissent d'une meilleure vie. Abordant à son tour ce sujet. Derrida l'avait fait d'une façon telle qu'un ouvrage définitif sur le théologicopolitique serait désormais impossible à écrire, sauf à prendre la forme d'un entretien en quelque sorte infini. Plus d'une voix, ce seront donc, au moins. celles des auteurs, emmêlées (confondues parfois), entrecroisées autour de celle de Jacques Derrida lui-même. Ou de son fantôme. Qui se fera entendre par l'abondance des citations découpées, mais encore vivantes, du corps de son " oeuvre ". Dans ce concert de citations, explicites ou dissimulées, il ne s'agira pas de l'agitation de disciples ensorcelés par la voix de leur maître, mais plutôt de l'exploration, de la discussion ou de la conversation entre un mort et des vivants. entre des morts et des vivants. La mise en scène sera celle d'un cercle, de justice ou autre, les palabres d'une petite démocratie à quelques-uns, faite, comme c'est normal dans ce régime politique, d'interrogations parfois sans réponses. et de réponses parfois suspendues en cours de formulation.