share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ethiopie à la une : Journaux et publicirés 1865-1935

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ethiopie à la une : Journaux et publicirés 1865-1935

Ethiopie à la une : Journaux et publicirés 1865-1935

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ethiopie à la une : Journaux et publicirés 1865-1935"

De 1865 à 1935, l'Ethiopie fait la une de l'actualité dans la presse française. Ses empereurs surgis de la nuit des temps, son farouche irrédentisme face aux appétits coloniaux des nations européennes, ses élans paradoxaux vers la modernité et l'enjeu diplomatique qu'elle représente dans l'antagonisme franco-britannique peuplent les colonnes des quotidiens et des hebdomadaires. Théodoros, Ménélik, Hailé Sélassié, la bataille d'Adoua, l'incident de Fachoda, autant de noms exotiques qui pénètrent les foyers français et marquent les esprits jusqu'à devenir des figures familières pour les lecteurs d'avant la radio et la télévision. Au moment où l'Ethiopie (on disait alors plus volontiers l'Abyssinie) accède aux honneurs médiatiques, le paysage industriel et commercial français est en profonde mutation. La production de masse inonde rapidement le marché. La grande distribution impose les premiers grands magasins. C'est le début de l'ère de la réclame. Il faut absolument accrocher le consommateur, graver le nom des marques dans sa mémoire à coup d'images publicitaires. La découverte du procédé chromolithographique et la récente notoriété de l'Ethiopie sont une aubaine pour les pionniers du message publicitaire. Les visages des dirigeants éthiopiens et de leurs familiers, les scènes de la vie quotidienne, les faits d'armes de l'armée du roi des rois envahissent les albums où chacun range les belles images colorées offertes pour l'achat de chocolats, de biscuits ou de tant d'autres produits désormais indispensables. Ce livre redonne la parole aux journaux et aux publicités de l'époque, afin de rappeler aux lecteurs d'aujourd'hui à quel point l'Ethiopie fut familière à leurs prédécesseurs.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 195  pages
  • Dimensions :  1.4cmx15.2cmx23.4cm
  • Poids : 317.5g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • ISBN :  2296112129
  • EAN13 :  9782296112124
  • Classe Dewey :  960
  • Langue : Français

D'autres livres de Gérard Bossolasco

L'Ethiopie des voyageurs

Ethiopie mystérieuse, berceau de l'humanité, empire du puissant Prêtre Jean, Suisse africaine... Les épithètes et les étiquettes ne manquent pas pour qualifier cette lointaine Abyssinie, terre des Rois des rois à la saveur exotique. Depuis des siècles, l'Ethiopie attire et fascine les Europ...

Voir tous les livres de Gérard Bossolasco

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

De 1865 à 1935, l'Ethiopie fait la une de l'actualité dans la presse française. Ses empereurs surgis de la nuit des temps, son farouche irrédentisme face aux appétits coloniaux des nations européennes, ses élans paradoxaux vers la modernité et l'enjeu diplomatique qu'elle représente dans l'antagonisme franco-britannique peuplent les colonnes des quotidiens et des hebdomadaires. Théodoros, Ménélik, Hailé Sélassié, la bataille d'Adoua, l'incident de Fachoda, autant de noms exotiques qui pénètrent les foyers français et marquent les esprits jusqu'à devenir des figures familières pour les lecteurs d'avant la radio et la télévision. Au moment où l'Ethiopie (on disait alors plus volontiers l'Abyssinie) accède aux honneurs médiatiques, le paysage industriel et commercial français est en profonde mutation. La production de masse inonde rapidement le marché. La grande distribution impose les premiers grands magasins. C'est le début de l'ère de la réclame. Il faut absolument accrocher le consommateur, graver le nom des marques dans sa mémoire à coup d'images publicitaires. La découverte du procédé chromolithographique et la récente notoriété de l'Ethiopie sont une aubaine pour les pionniers du message publicitaire. Les visages des dirigeants éthiopiens et de leurs familiers, les scènes de la vie quotidienne, les faits d'armes de l'armée du roi des rois envahissent les albums où chacun range les belles images colorées offertes pour l'achat de chocolats, de biscuits ou de tant d'autres produits désormais indispensables. Ce livre redonne la parole aux journaux et aux publicités de l'époque, afin de rappeler aux lecteurs d'aujourd'hui à quel point l'Ethiopie fut familière à leurs prédécesseurs.