share_book
Envoyer cet article par e-mail

New York

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
New York

New York

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "New York"

L'été 1981, Libération, à la recherche d'un nouveau rapport texte-image, commande à Raymond Depardon, pour ses pages internationales, une image de New York légendée, chaque jour du 2 juillet au 7 août. Une petite révolution est en train de s'accomplir dans la perception de la photographie : la prise de vue ne se réduit plus désormais à la capture du réel, la conscience du regard du photographe s'affirme. La correspondance new-yorkaise participe à l'expression de cette problématique, pour une large part grâce à l'attention que leur porte Alain Bergala, alors critique aux Cahiers du cinéma, où il tient une rubrique sur la photo. Les Cahiers du cinéma, alors dirigés par Serge Toubiana, décident de porter jusqu'au bout le projet d'Alain Bergala d'écrire en regard des photos légendées de Raymond Depardon un texte-manifeste qui éclaire leur enjeu : Les absences du photographe. Le livre paraît en 1981. Ce sera le premier d'une série : " Ecrit sur l'image ". C'est aussi le premier livre made in Cahiers du cinéma. Vingt-cinq ans plus tard, Raymond Depardon et Alain Bergala décident de redonner vie à cet ouvrage, épuisé depuis plusieurs années, reconnu et recherché comme un classique. Raymond Depardon plonge dans ses archives, refait des tirages, Alain Bergala renoue le dialogue et reprend la réflexion dans un entretien illustré au cours duquel les deux complices reviennent sur l'histoire de la photo, les influences croisées de l'Amérique et de la France, ce qui s'est joué au début des années quatre-vingt et ce qu'il en est advenu depuis.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 125  pages
  • Dimensions :  1.0cmx16.0cmx21.8cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Cahiers Du Cinéma Paru le
  • Collection : Ecrit sur l'image
  • ISBN :  2866424557
  • EAN13 :  9782866424558
  • Classe Dewey :  779.474 7
  • Langue : Français

D'autres livres de  Alain Bergala

Renoir / Renoir

Pour l'ouverture de son nouvel espace rue de Bercy, la Cinémathèque française présente une exposition intitulée " Renoir/Renoir ". Autour des deux artistes les plus emblématiques du " clan Renoir " - le peintre Pierre-Auguste et son fils jean, cinéaste -, cet ouvrage évoque les liens [......

Prix : 511 DH
L'Esthétique du film

Prix : 239 DH

Esthétique du film

Ce manuel est devenu le classique des études cinématographiques. Traduit en onze langues, il offre aux étudiants et aux cinéphiles un panorama complet de l'esthétique du cinéma et de l'audiovisuel, sous tous ses aspects comme art, comme langage, comme écriture, comme récit et comme [....]...

Jean Gaumy

Homme d"'embarquements", Jean Gaumy, membre de l'agence Magnum, occupe une place particulière au sein du photojournalisme. Son oeuvre s'attache à révéler des communautés humaines, des corporations, d'abords souvent austères, et peu médiatisées. Adepte des "voyages méconnus vers des lieux ho...

Voir tous les livres de  Alain Bergala

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'été 1981, Libération, à la recherche d'un nouveau rapport texte-image, commande à Raymond Depardon, pour ses pages internationales, une image de New York légendée, chaque jour du 2 juillet au 7 août. Une petite révolution est en train de s'accomplir dans la perception de la photographie : la prise de vue ne se réduit plus désormais à la capture du réel, la conscience du regard du photographe s'affirme. La correspondance new-yorkaise participe à l'expression de cette problématique, pour une large part grâce à l'attention que leur porte Alain Bergala, alors critique aux Cahiers du cinéma, où il tient une rubrique sur la photo. Les Cahiers du cinéma, alors dirigés par Serge Toubiana, décident de porter jusqu'au bout le projet d'Alain Bergala d'écrire en regard des photos légendées de Raymond Depardon un texte-manifeste qui éclaire leur enjeu : Les absences du photographe. Le livre paraît en 1981. Ce sera le premier d'une série : " Ecrit sur l'image ". C'est aussi le premier livre made in Cahiers du cinéma. Vingt-cinq ans plus tard, Raymond Depardon et Alain Bergala décident de redonner vie à cet ouvrage, épuisé depuis plusieurs années, reconnu et recherché comme un classique. Raymond Depardon plonge dans ses archives, refait des tirages, Alain Bergala renoue le dialogue et reprend la réflexion dans un entretien illustré au cours duquel les deux complices reviennent sur l'histoire de la photo, les influences croisées de l'Amérique et de la France, ce qui s'est joué au début des années quatre-vingt et ce qu'il en est advenu depuis.