share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ethiopie : La ferveur et la foi

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ethiopie : La ferveur et la foi

Ethiopie : La ferveur et la foi

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ethiopie : La ferveur et la foi"

" Pays des origines, fécond et nourricier ; pays d'autrefois, sans ruines, d'où le temps s'est absenté ", ainsi Rimbaud salue-t-il l'Ethiopie immémoriale, terre des sources et des confins, isolée par la géologie, par l'histoire, par tes légendes : Ménélik, fils du roi Salomon et de la reine de Saba ; Prêtre Jean, souverain d'un royaume chrétien de l'au-delà... Le pèlerinage est mémoire des mythes fondateurs, il fait revivre l'esprit et la ferveur des commencements au long du dur cheminement qui conduit à la fusion collective des êtres par les rites. Lalibela la chrétienne, Sheikh Hussein l'islamique, deux sanctuaires jumeaux, deux pôles opposés. Lalibela, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, le plus important pèlerinage de l'Ethiopie, l'égale des plus célèbres sanctuaires excavés du monde, Bamyan, Ellora, Pétra, Dunhuang. Sheikh Hussein la blanche, offerte aux multiples couleurs des orants, inconnue des encyclopédies occidentales. Toutes deux incrustées dans tes montagnes, lieu du sacré. Lune et l'autre fondées en l'honneur d'un saint roi éponyme (XIIe-XIIIe siècles) dont elles répètent le pèlerinage fondateur : vertigineux voyage onirique du chrétien orthodoxe vers la Jérusalem céleste, en compagnie des anges ; voyage souterrain, de Dirre à La Mecque, du soufi faiseur de miracles, écho au voyage nocturne du Prophète, de La Mecque à Jérusalem. Les admirables photographies de Paola Viesi unissent, dans la splendeur des paysages qui leur confèrent une dimension cosmique, ces deux pèlerinages où vibre l'âme de l'Ethiopie. Et le texte inspiré d'Elisabeth Foch, qui a refait la route avec la photographe parmi les foules des pèlerins, fait vivre, dans l'entrelacs des descriptions croisées, le lent pas à pas de la ferveur, les vibrations de la poussière et le grouillement du quotidien ; le hiératisme des cérémonies de Ledet- naissance du Christ -, rythmées par les chants des psaumes de David ; le paroxysme de l'ivresse et de l'extase qui scande l'invocation à Hussein, le saint guérisseur. Ces rituels, inchangés depuis les origines du christianisme et de l'islam, enrichis par les syncrétismes issus des traditions locales, témoignent de l'exceptionnelle cohabitation qui règne entre les deux religions.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 199  pages
  • Dimensions :  2.6cmx26.6cmx30.4cm
  • Poids : 2658.1g
  • Editeur :   Imprimerie Nationale Paru le
  • Collection : IMPRIMERIE NATI
  • ISBN :  2742789111
  • EAN13 :  9782742789115
  • Classe Dewey :  916.3036
  • Langue : Français

D'autres livres de Elisabeth Foch

Rien n'est séparé : L'évidence de vivre

Ce livre témoigne d'un parcours qui éveille à la vie dans sa totalité. Après douze ans passés dans le sillage d'un "homme remarquable", Tsakpo, Elisabeth Foch offre un Gai savoir à ceux qu'attirent les chemins buissonniers et les explorations intérieures. L'enseignement de Tsakpo - à la foi...

L'Échappée indienne

Bouleversant destin que celui de Hugues Costa, jeune « cacique » du concours d'entrée à l'École normale supérieure, qui s'éloigne de la rue d'Ulm pour voyager et photographier l'Inde. Au bout de huit mois, après des milliers de kilomètres parcourus et six mille clichés pris, il meurt d'une...

Le goût du ciel

L'homme a toujours interrogé le ciel pour des raisons terre à terre : la vie quotidienne dépend du temps qu'il fait. Mais également par curiosité cosmique : comment se situer dans l'univers et ses galaxies ? Depuis des lustres, mythes et sciences se font la courte échelle pour percer les secre...

En Birmanie

La Birmanie, où le temps semble suspendu, est une étape particulière dans les multiples voyages en Asie de Jean-Marc Payot et Élisabeth Foch. Le long des routes, au fil de l'eau, de village en pagode, de monastère en cour de ferme, ils parcourent un pays irrigué par l'un des plus grands fleuve...

Voir tous les livres de Elisabeth Foch

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Pays des origines, fécond et nourricier ; pays d'autrefois, sans ruines, d'où le temps s'est absenté ", ainsi Rimbaud salue-t-il l'Ethiopie immémoriale, terre des sources et des confins, isolée par la géologie, par l'histoire, par tes légendes : Ménélik, fils du roi Salomon et de la reine de Saba ; Prêtre Jean, souverain d'un royaume chrétien de l'au-delà... Le pèlerinage est mémoire des mythes fondateurs, il fait revivre l'esprit et la ferveur des commencements au long du dur cheminement qui conduit à la fusion collective des êtres par les rites. Lalibela la chrétienne, Sheikh Hussein l'islamique, deux sanctuaires jumeaux, deux pôles opposés. Lalibela, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, le plus important pèlerinage de l'Ethiopie, l'égale des plus célèbres sanctuaires excavés du monde, Bamyan, Ellora, Pétra, Dunhuang. Sheikh Hussein la blanche, offerte aux multiples couleurs des orants, inconnue des encyclopédies occidentales. Toutes deux incrustées dans tes montagnes, lieu du sacré. Lune et l'autre fondées en l'honneur d'un saint roi éponyme (XIIe-XIIIe siècles) dont elles répètent le pèlerinage fondateur : vertigineux voyage onirique du chrétien orthodoxe vers la Jérusalem céleste, en compagnie des anges ; voyage souterrain, de Dirre à La Mecque, du soufi faiseur de miracles, écho au voyage nocturne du Prophète, de La Mecque à Jérusalem. Les admirables photographies de Paola Viesi unissent, dans la splendeur des paysages qui leur confèrent une dimension cosmique, ces deux pèlerinages où vibre l'âme de l'Ethiopie. Et le texte inspiré d'Elisabeth Foch, qui a refait la route avec la photographe parmi les foules des pèlerins, fait vivre, dans l'entrelacs des descriptions croisées, le lent pas à pas de la ferveur, les vibrations de la poussière et le grouillement du quotidien ; le hiératisme des cérémonies de Ledet- naissance du Christ -, rythmées par les chants des psaumes de David ; le paroxysme de l'ivresse et de l'extase qui scande l'invocation à Hussein, le saint guérisseur. Ces rituels, inchangés depuis les origines du christianisme et de l'islam, enrichis par les syncrétismes issus des traditions locales, témoignent de l'exceptionnelle cohabitation qui règne entre les deux religions.