share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ecrire en guerre, écrire la guerre : France, Allemagne 1914-1920

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ecrire en guerre, écrire la guerre : France, Allemagne 1914-1920

Ecrire en guerre, écrire la guerre : France, Allemagne 1914-1920

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ecrire en guerre, écrire la guerre : France, Allemagne 1914-1920"

L'une des réponses culturelles les plus singulières à la Grande Guerre a été sans nul doute l'écriture littéraire de l'expérience guerrière. Par milliers, auteurs connus et inconnus (Henri Barbusse,August Stramm, Ernst Jünger, Léon Werth, Maurice Genevoix, Kurt Heynicke...) se sont saisis de leur vécu au front pour tenter d'en rendre compte par les moyens de la littérature. Leur production, en prose ou en vers, est au centre de cet ouvrage qui examine le phénomène de manière comparative en France et en Allemagne. Par ses interrelations avec le public, les milieux littéraires ou la censure, cette pratique culturelle spécifique a pu prendre une place centrale dans les sociétés en guerre. Légitimée par l'expérience du front et répondant à une demande de sens, cette littérature rencontrait un large succès. Son lien étroit avec le contexte guerrier est donc tout à fait fondamental pour qui veut en comprendre les fonctions ainsi que les représentations culturelles que ces textes véhiculent. L'ouvrage se clôt avec la démobilisation de cette littérature et sa transformation en " témoignage ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 292  pages
  • Dimensions :  1.8cmx17.0cmx23.8cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Cnrs Paru le
  • Collection : Cnrs histoire
  • ISBN :  2271064333
  • EAN13 :  9782271064332
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Nicolas Beaupré

Les Grandes Guerres (1914-1945)

Les chapitres : ils forment un récit, reprenant les grands thèmes et les chronologies (démographie, production, institutions, culture...).L atelier de l historien : le lecteur découvre la manière de travailler de l historien. Cet atelier met en lumière les sources historiques et les débats...

Les Grandes Guerres (1914-1945)

Les chapitres : ils forment un récit, reprenant les grands thèmes et les chronologies (démographie, production, institutions, culture...). L atelier de l historien : le lecteur découvre la manière de travailler de l historien. Cet atelier met en lumière les sources historiques et les débats d...

Voir tous les livres de Nicolas Beaupré

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'une des réponses culturelles les plus singulières à la Grande Guerre a été sans nul doute l'écriture littéraire de l'expérience guerrière. Par milliers, auteurs connus et inconnus (Henri Barbusse,August Stramm, Ernst Jünger, Léon Werth, Maurice Genevoix, Kurt Heynicke...) se sont saisis de leur vécu au front pour tenter d'en rendre compte par les moyens de la littérature. Leur production, en prose ou en vers, est au centre de cet ouvrage qui examine le phénomène de manière comparative en France et en Allemagne. Par ses interrelations avec le public, les milieux littéraires ou la censure, cette pratique culturelle spécifique a pu prendre une place centrale dans les sociétés en guerre. Légitimée par l'expérience du front et répondant à une demande de sens, cette littérature rencontrait un large succès. Son lien étroit avec le contexte guerrier est donc tout à fait fondamental pour qui veut en comprendre les fonctions ainsi que les représentations culturelles que ces textes véhiculent. L'ouvrage se clôt avec la démobilisation de cette littérature et sa transformation en " témoignage ".