share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les premières cités et la naissance de l'écriture : Actes du colloque du 26 septembre 2009, Musée archéologique de Nice-Cemenelum

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les premières cités et la naissance de l'écriture : Actes du colloque du 26 septembre 2009, Musée archéologique de Nice-Cemenelum

Les premières cités et la naissance de l'écriture : Actes du colloque du 26 septembre 2009, Musée archéologique de Nice-Cemenelum

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les premières cités et la naissance de l'écriture : Actes du colloque..."

La majorité des spécialistes place l'apparition de l'écriture au moment où les hommes éprouvent le besoin de comptabiliser les denrées stockées dans le but de les vendre. Ils se sédentarisent et organisent une vie urbaine nécessitant une comptabilité pour l'entretien des digues et la construction des palais et des temples. Dans cet ouvrage, des archéologues et des historiens examinent cette problématique en différents endroits clés et exposent les nouvelles découvertes archéologiques, dont certaines changent les datations et les lieux des premiers balbutiements de l'écriture. Selon Jean-Jacques Glassner, à Sumer, l'invention de l'écriture répond à la volonté des hommes de classer le monde et à la volonté d'une élite sociale de renforcer son pouvoir. En Egypte, Pascal Vernus fait remonter les multiples emplois de l'écrit bien avant le règne des pharaons. Isabelle Klock-Fontanille explique les raisons historiques pour lesquelles, en Anatolie, chez les Hittites, les écritures cunéiformes empruntées coexistent avec un système hiéroglyphique autochtone. Dominique Briquel souligne le rôle des transformations apportées par les Étrusques à l'alphabet grec avant qu'il ne soit emprunté par les Latins. Si Olivier Venture rappelle que l'écriture chinoise ne remonte qu'au milieu du XIIIe siècle av. J-C, alors que de grandes cités existent dès le IV millénaire av. J-C, Léon Vandermeersch explique les fonctions religieuses des premiers écrits. Dans la vallée de l'Indus, Asko Parpola démontre, sur la base des langues dravidiennes, des mythologies indienne et mésopotamienne, comment une approche à la fois linguistique et culturelle permet d'identifier la valeur des signes. Vers le début du XIIIe siècle, les Aztèques parviennent à Mexico-Tenochtitlan, au terme d'une longue migration, porteurs d'une écriture ; Marc Thouvenot s'interroge sur son émergence et sur la manière dont cette écriture se développe avant la conquête espagnole.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 205  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.6cmx23.6cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : ESSAIS SCIENCES
  • ISBN :  2742794891
  • EAN13 :  9782742794898
  • Classe Dewey :  400
  • Langue : Français

D'autres livres de Pascal Vernus

Le Bestiaire des pharaons

L'Egypte des pharaons vit en symbiose avec les animaux. Proches, sauvages ou fantastiques, domestiqués, chassés ou redoutés, on les retrouve dans les temples et les tombes, sur les murs des palais et dans les niches des maisons. Compagnons de la vie quotidienne, source d'inspiration artistique et...

Les dieux égyptiens expliqués à mon fils

Moitié homme, moitié chacal, mi-scarabée, mi-lion, les dieux égyptiens fascinent. Quels sont leurs pouvoirs ? Comment les hommes les priaient et les adoraient-ils ? Quelle est la religion des pharaons ? Quelle est la véritable histoire d'Osiris ? Avec humour et rigueur, l'égyptologue Pascal Ve...

Dictionnaire des pharaons

Qu'y a-t-il derrière le formalisme et la majesté des monuments pharaoniques ? Et si nous arrachions aux pharaons les apparats somptueux dont l'imagination les a revêtus ? Ces reines, Nitokris, Hatchepsout, ces rois, Chéops, Akhénaton, Ramsès..., qui ont inspiré des romans intimistes, voire de...

Affaires et scandales sous les Ramsès

Dans l'ombre des pyramides se cachent parfois les sentiments les plus vils. Corruption et pillages sont alors fréquents dans une société en pleine mutation. Grâce aux comptes rendus officiels et aux témoignages parfois surprenants des accusés eux-mêmes, Pascal Vernus dévoile l'envers du déc...

Voir tous les livres de Pascal Vernus

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La majorité des spécialistes place l'apparition de l'écriture au moment où les hommes éprouvent le besoin de comptabiliser les denrées stockées dans le but de les vendre. Ils se sédentarisent et organisent une vie urbaine nécessitant une comptabilité pour l'entretien des digues et la construction des palais et des temples. Dans cet ouvrage, des archéologues et des historiens examinent cette problématique en différents endroits clés et exposent les nouvelles découvertes archéologiques, dont certaines changent les datations et les lieux des premiers balbutiements de l'écriture. Selon Jean-Jacques Glassner, à Sumer, l'invention de l'écriture répond à la volonté des hommes de classer le monde et à la volonté d'une élite sociale de renforcer son pouvoir. En Egypte, Pascal Vernus fait remonter les multiples emplois de l'écrit bien avant le règne des pharaons. Isabelle Klock-Fontanille explique les raisons historiques pour lesquelles, en Anatolie, chez les Hittites, les écritures cunéiformes empruntées coexistent avec un système hiéroglyphique autochtone. Dominique Briquel souligne le rôle des transformations apportées par les Étrusques à l'alphabet grec avant qu'il ne soit emprunté par les Latins. Si Olivier Venture rappelle que l'écriture chinoise ne remonte qu'au milieu du XIIIe siècle av. J-C, alors que de grandes cités existent dès le IV millénaire av. J-C, Léon Vandermeersch explique les fonctions religieuses des premiers écrits. Dans la vallée de l'Indus, Asko Parpola démontre, sur la base des langues dravidiennes, des mythologies indienne et mésopotamienne, comment une approche à la fois linguistique et culturelle permet d'identifier la valeur des signes. Vers le début du XIIIe siècle, les Aztèques parviennent à Mexico-Tenochtitlan, au terme d'une longue migration, porteurs d'une écriture ; Marc Thouvenot s'interroge sur son émergence et sur la manière dont cette écriture se développe avant la conquête espagnole.