share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pouvoirs et institutions dans la France médiévale. Tome 2, Des temps féodaux aux temps de l'Etat, 3ème édition

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pouvoirs et institutions dans la France médiévale. Tome 2, Des temps féodaux aux temps de l'Etat, 3ème édition

Pouvoirs et institutions dans la France médiévale. Tome 2, Des temps féodaux aux temps de l'Etat, 3ème édition

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pouvoirs et institutions dans la France médiévale. Tome 2, Des temps féodaux..."

Nourri des travaux les plus récents sur la genèse de l'État moderne, ce volume entend démontrer que l'histoire des trois derniers siècles du Moyen âge ne saurait être analysée comme une simple période de transition qui aurait lentement transformé l'État médiéval en État moderne. Vassaux et sujets, légistes et administrateurs, princes et roi mettent en place les structures d'un État dont le devenir s'enracine dans un héritage antique peu à peu retrouvé, souvent mal compris et toujours difficilement assimilé. Le legs féodal conditionne également chaque étape de cette rénovation, tout aussi dangereux pour le nouvel État, en raison des liens personnels qu'il postule, que porteur de forces de restructuration par la place éminente qu'il réserve au prince dans la hiérarchie des pouvoirs. Principal bénéficiaire des prérogatives que libère la lente agonie de la suprématie impériale et stimulé par l'irrésistible affirmation des regna, le " Roi très chrétien " façonne un État qui, tout en empruntant à ses voisins, s'impose de plus en plus comme un modèle dans l'Occident médiéval. Tandis que le droit vient constamment au secours d'un pouvoir que mémoire, religion et symboles ne cessent de vivifier, la souveraineté retrouvée permet au prince de faire triompher progressivement, sur un territoire remodelé, sa loi, sa justice et sa fiscalité. Face à cette emprise du pouvoir, le pays ne demeure pas passif, qui fait entendre sa voix pour que s'établisse, à travers un dialogue permanent mais ponctué de tensions, un équilibre raisonnable entre des autonomies locales irréductibles et une centralisation chaque jour plus pesante.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 336  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.8cmx23.2cm
  • Poids : 698.5g
  • Editeur :   Armand Colin Paru le
  • Collection : U Histoire
  • ISBN :  2200264992
  • EAN13 :  9782200264994
  • Classe Dewey :  400
  • Langue : Français

D'autres livres de  Yves Sassier

Histoire de France

"Pourquoi lire aujourd'hui, pourquoi rééditer ces vingt-sept volumes de l'Histoire de France d'Ernest Lavisse ? Parce que ce monument est [expression indépassable d'un grand moment historique et national, au croisement d'une histoire en train de se faire scientifique et d'une République en [....

Mythes et polémiques de l'Histoire : La dispute continue... - Volume 2

Vous avez été des milliers, l'année dernière, à lire le premier volume de Mythes et polémiques de l'histoire. Voici le deuxième ! A travers une quarantaine d'articles, ce sont des personnes et des organisations, des événements et des idées, des documents et des lieux qui sont passés au cr...

Histoire des institutions avant 1789

Ce livre a l'ambition, et la grande originalité, d'éclairer l'évolution des institutions publiques de l'ancienne France (Ve s. - 1789) dans une perspective laissant une très large place à l'idéologie, à la réflexion politique et aux doctrines juridiques qui ont permis l'édification de l'Eta...

Pouvoirs et institutions dans la France médiévale. Tome 1, Des origines à l'époque féodale

Ces trente dernières années ont été marquées par un renouvellement de l'historiographie des institutions des périodes franque et féodale. Les historiens ont longtemps envisagé ces périodes en privilégiant les dynamiques de rupture (grandes invasions, crise seigneuriale et féodale du XIe s...

Voir tous les livres de  Yves Sassier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Nourri des travaux les plus récents sur la genèse de l'État moderne, ce volume entend démontrer que l'histoire des trois derniers siècles du Moyen âge ne saurait être analysée comme une simple période de transition qui aurait lentement transformé l'État médiéval en État moderne. Vassaux et sujets, légistes et administrateurs, princes et roi mettent en place les structures d'un État dont le devenir s'enracine dans un héritage antique peu à peu retrouvé, souvent mal compris et toujours difficilement assimilé. Le legs féodal conditionne également chaque étape de cette rénovation, tout aussi dangereux pour le nouvel État, en raison des liens personnels qu'il postule, que porteur de forces de restructuration par la place éminente qu'il réserve au prince dans la hiérarchie des pouvoirs. Principal bénéficiaire des prérogatives que libère la lente agonie de la suprématie impériale et stimulé par l'irrésistible affirmation des regna, le " Roi très chrétien " façonne un État qui, tout en empruntant à ses voisins, s'impose de plus en plus comme un modèle dans l'Occident médiéval. Tandis que le droit vient constamment au secours d'un pouvoir que mémoire, religion et symboles ne cessent de vivifier, la souveraineté retrouvée permet au prince de faire triompher progressivement, sur un territoire remodelé, sa loi, sa justice et sa fiscalité. Face à cette emprise du pouvoir, le pays ne demeure pas passif, qui fait entendre sa voix pour que s'établisse, à travers un dialogue permanent mais ponctué de tensions, un équilibre raisonnable entre des autonomies locales irréductibles et une centralisation chaque jour plus pesante.