share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire de l'enfance en Occident, tome 1

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire de l'enfance en Occident, tome 1

Histoire de l'enfance en Occident, tome 1

Collectif


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Histoire de l'enfance en Occident, tome 1"

Trente ans après le livre fondateur de Philippe Ariès sur « l'enfant et la vie familiale sous l'Ancien régime », cet ouvrage en deux volumes tente de faire le point sur l'histoire de l'enfance. Celle-ci est toujours aussi difficile à écrire, car malgré les multiples sources (discours sur l'enfant, jeux, peintures...) l'enfant est objet de reconstruction, il est toujours sous le regard des adultes. Les auteurs essaient de cerner l'enfance en ses multiples visages, de relier les représentations et les pratiques de l'enfance à des époques données, comme l'enfant de l'antiquité grecque et romaine, l'enfant du Moyen Âge et des temps modernes, l'enfant de l'époque contemporaine. Mais si le fil chronologique du livre est continu, les connaissances sur l'enfance, elles, sont discontinues et le projet « parsemé de trous noirs et de questions encore (et peut-être pour toujours) sans réponses ». Pourtant, de nouveaux champs de recherches ont été investis, comme l'histoire de l'éducation (qui a connu depuis vingt ans un essor considérable en Europe), l'histoire de la naissance et de l'accouchement, l'histoire de la famille aujourd'hui souvent éclatée. Chacun de ces nouveaux points de vue a permis d'identifier et d'exploiter des archives neuves (comme les archives de police par exemple) afin de mieux saisir les limites dans lesquelles s'inscrit à chaque période le processus de l'enfance, d'en mesurer les contraintes et de présenter celui-ci comme problème identifiable et spécifique. Une synthèse magistrale sur l'histoire de l'enfance qui fait le point en deux volumes sur l'enfance en ses multiples visages, essayant de relier les représentations et les pratiques de l'enfance à des époques données, dans des contextes spécifiques. Sous la direction d'un français et d'une italienne, seize auteurs européens ont contribué à cette réflexion qui renouvelle notre vision de l'enfance depuis les travaux trentenaires de Philippe Ariès.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 480  pages
  • Dimensions :  2.4cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points Histoire
  • ISBN :  2020664925
  • EAN13 :  9782020664929
  • Classe Dewey :  305.230 9
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Trente ans après le livre fondateur de Philippe Ariès sur « l'enfant et la vie familiale sous l'Ancien régime », cet ouvrage en deux volumes tente de faire le point sur l'histoire de l'enfance. Celle-ci est toujours aussi difficile à écrire, car malgré les multiples sources (discours sur l'enfant, jeux, peintures...) l'enfant est objet de reconstruction, il est toujours sous le regard des adultes. Les auteurs essaient de cerner l'enfance en ses multiples visages, de relier les représentations et les pratiques de l'enfance à des époques données, comme l'enfant de l'antiquité grecque et romaine, l'enfant du Moyen Âge et des temps modernes, l'enfant de l'époque contemporaine. Mais si le fil chronologique du livre est continu, les connaissances sur l'enfance, elles, sont discontinues et le projet « parsemé de trous noirs et de questions encore (et peut-être pour toujours) sans réponses ». Pourtant, de nouveaux champs de recherches ont été investis, comme l'histoire de l'éducation (qui a connu depuis vingt ans un essor considérable en Europe), l'histoire de la naissance et de l'accouchement, l'histoire de la famille aujourd'hui souvent éclatée. Chacun de ces nouveaux points de vue a permis d'identifier et d'exploiter des archives neuves (comme les archives de police par exemple) afin de mieux saisir les limites dans lesquelles s'inscrit à chaque période le processus de l'enfance, d'en mesurer les contraintes et de présenter celui-ci comme problème identifiable et spécifique. Une synthèse magistrale sur l'histoire de l'enfance qui fait le point en deux volumes sur l'enfance en ses multiples visages, essayant de relier les représentations et les pratiques de l'enfance à des époques données, dans des contextes spécifiques. Sous la direction d'un français et d'une italienne, seize auteurs européens ont contribué à cette réflexion qui renouvelle notre vision de l'enfance depuis les travaux trentenaires de Philippe Ariès.