share_book
Envoyer cet article par e-mail

A travers le viseur : Images d'appelés en Algérie 1955-1962

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
A travers le viseur : Images d'appelés en Algérie 1955-1962

A travers le viseur : Images d'appelés en Algérie 1955-1962

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "A travers le viseur : Images d'appelés en Algérie 1955-1962"

Quarante années après la fin de la guerre, alors que les images fabriquées par la propagande militaire occupent encore l'essentiel de l'espace, ces photographies d'amateurs inédites, prises en Algérie par de jeunes appelés du contingent, offrent une alternative intéressante. La maladresse et le génie des opérateurs novices enrichissent les récits du conflit et leur apportent un éclat particulier. Le regard ne glisse pas sur des images à l'esthétique rassurante et ne s'arrête guère sur des scènes spectaculaires. La violence éclate ailleurs, dans la mise en scène de l'ennui et du laisser-aller des soldats, dans la célébration morbide des armes et de l'alcool, dans la caricature virulente de la vie militaire. Elle pèse dans les photos volées ou imposées aux Algériens, comme dans les stéréotypes de l'exotisme

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 118  pages
  • Dimensions :  1.0cmx22.0cmx24.0cm
  • Poids : 508.0g
  • Editeur :   Aedelsa Paru le
  • ISBN :  2915033021
  • EAN13 :  9782915033021
  • Classe Dewey :  965
  • Langue : Français

D'autres livres de Claire Mauss-Copeaux

Appelés en Algérie

Déchirés entre l'impossible oubli et la mémoire impossible de cette " guerre sans nom ", les récits des appelés de la guerre d'Algérie ont été longtemps retenus. Composé à partir de leurs témoignages, ce livre est une contribution majeure à l'histoire de la guerre, comment les [....]...

Les appelés en Algérie

Que sont devenus les acteurs anonymes, les sans grade, les appelés de cette " guerre sans nom " que fut la guerre d'Algérie ? Partis à vingt ans en 1955 et 1961, comment vivent-ils aujourd'hui avec le souvenir de ces années de conflit ? Si les témoignages sur cette période sont nombreux, notam...

Algérie, 20 août 1955

L’un des événements les plus marquants de la guerre d’Algérie est celui du 20 août 1955. Ce jour-là, à midi très exactement, des soldats de l’Armée de libération nationale, branche armée du FLN, appuyés par la population, attaquent simultanément les agglomérations situées dans le...

Voir tous les livres de Claire Mauss-Copeaux

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quarante années après la fin de la guerre, alors que les images fabriquées par la propagande militaire occupent encore l'essentiel de l'espace, ces photographies d'amateurs inédites, prises en Algérie par de jeunes appelés du contingent, offrent une alternative intéressante. La maladresse et le génie des opérateurs novices enrichissent les récits du conflit et leur apportent un éclat particulier. Le regard ne glisse pas sur des images à l'esthétique rassurante et ne s'arrête guère sur des scènes spectaculaires. La violence éclate ailleurs, dans la mise en scène de l'ennui et du laisser-aller des soldats, dans la célébration morbide des armes et de l'alcool, dans la caricature virulente de la vie militaire. Elle pèse dans les photos volées ou imposées aux Algériens, comme dans les stéréotypes de l'exotisme