share_book
Envoyer cet article par e-mail

Lincoln, tome 1 : Crâne de bois

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Lincoln, tome 1 : Crâne de bois

Lincoln, tome 1 : Crâne de bois

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Lincoln, tome 1 : Crâne de bois"

Pas très poli, ce Lincoln. La décence nous interdit de rapporter les premiers (gros) mots que cet apprenti cow-boy prononça, mais ce n'était pas joli-joli. Et après, ça n'a fait qu'empirer. Le genre à vouloir sans cesse bousculer l'ordre établi et à agacer les grands avec ses remarques lucides – et donc un tantinet pénibles. Résultat : à dix-neuf ans, on l'a gentiment invité (à grands coups de pied aux fesses, pour être précis) à aller se faire pendre ailleurs. Et voilà notre Lincoln parti sur les routes, avec sa gueule en biais, son mégot à la bouche et sa silhouette dégingandée, en train de ruminer contre le monde entier, de lancer des bâtons de dynamite dans les rivières pour faire exploser les poissons – c'est malin, tiens – et de jeter des os de poulet aux mendiants en les traitant de "feignasse". Bref, dans la famille cow-boy, on a vu mieux. Rien à voir avec Lucky Luke ou Blueberry, ça non. Mais un jour, tout change : un petit bonhomme vêtu d'un poncho et d'un grand chapeau s'approche de Lincoln – lequel, toujours aussi aimable, l'accueille d'un sympathique "dégage !" Ce petit bonhomme, c'est Dieu en personne. Et Dieu est bien décidé à lui prouver qu'on peut prendre du plaisir à vivre sur terre. D'ailleurs, il lui propose l'immortalité. Il est comme ça, Dieu : quand il a une idée en tête, rien ne l'arrête. Évidemment, Lincoln râle un peu. Mais il se dit qu'après tout, ma foi, pourquoi pas ? Résultat : notre cow-boy se met à écumer les saloons, à piller les trains et à boire plus que de raison. Pas pour longtemps : il se retrouve pendu. Heureusement qu'il est immortel... Du coup, il se dit qu'il a peut-être intérêt à faire attention. Et c'est là que Dieu sort sa botte secrète : il lui propose de le transformer en justicier, rien que ça. Il aimerait bien le voir défendre la veuve, l'orphelin et le prolétaire exploité. Bref, devenir un héros. Là, on peut dire que Lincoln est mal barré... Le moins que l'on puisse dire aussi, c'est que la bande dessinée ne nous avait pas habitués à ce genre de western. Et c'est bien dommage, parce que ce premier tome de Lincoln est une petite merveille d'humour, de loufoquerie et, mine de rien, de sagesse – si, si ! La trajectoire de ce pauv'gars devenu bien malgré lui une sorte de figure de tragédie grecque est un vrai régal. Les dialogues sont jubilatoires, la dégaine du "héros" (façon de parler) particulièrement bien croquée, le personnage de Dieu quelque peu inattendu mais franchement réussi – quant au Diable, qui fait un petit tour en "guest-star", il n'est pas mal non plus ! Le trait de Jouvray donne une manière de bonhomie aux personnages, et les couleurs en aplats installent les ambiances sans jamais nuire à la lisibilité du récit. On a tous quelque chose de Lincoln en nous, avec ce côté renfrogné et cette envie de tout envoyer balader... --Gilbert Jacques

Détails sur le produit

  • Reliure : Album
  • 48  pages
  • Dimensions :  1.0cmx21.6cmx29.8cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Paquet Paru le
  • Collection : Paquet BD
  • ISBN :  2940199892
  • EAN13 :  9782940199891
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pas très poli, ce Lincoln. La décence nous interdit de rapporter les premiers (gros) mots que cet apprenti cow-boy prononça, mais ce n'était pas joli-joli. Et après, ça n'a fait qu'empirer. Le genre à vouloir sans cesse bousculer l'ordre établi et à agacer les grands avec ses remarques lucides – et donc un tantinet pénibles. Résultat : à dix-neuf ans, on l'a gentiment invité (à grands coups de pied aux fesses, pour être précis) à aller se faire pendre ailleurs. Et voilà notre Lincoln parti sur les routes, avec sa gueule en biais, son mégot à la bouche et sa silhouette dégingandée, en train de ruminer contre le monde entier, de lancer des bâtons de dynamite dans les rivières pour faire exploser les poissons – c'est malin, tiens – et de jeter des os de poulet aux mendiants en les traitant de "feignasse". Bref, dans la famille cow-boy, on a vu mieux. Rien à voir avec Lucky Luke ou Blueberry, ça non. Mais un jour, tout change : un petit bonhomme vêtu d'un poncho et d'un grand chapeau s'approche de Lincoln – lequel, toujours aussi aimable, l'accueille d'un sympathique "dégage !" Ce petit bonhomme, c'est Dieu en personne. Et Dieu est bien décidé à lui prouver qu'on peut prendre du plaisir à vivre sur terre. D'ailleurs, il lui propose l'immortalité. Il est comme ça, Dieu : quand il a une idée en tête, rien ne l'arrête. Évidemment, Lincoln râle un peu. Mais il se dit qu'après tout, ma foi, pourquoi pas ? Résultat : notre cow-boy se met à écumer les saloons, à piller les trains et à boire plus que de raison. Pas pour longtemps : il se retrouve pendu. Heureusement qu'il est immortel... Du coup, il se dit qu'il a peut-être intérêt à faire attention. Et c'est là que Dieu sort sa botte secrète : il lui propose de le transformer en justicier, rien que ça. Il aimerait bien le voir défendre la veuve, l'orphelin et le prolétaire exploité. Bref, devenir un héros. Là, on peut dire que Lincoln est mal barré... Le moins que l'on puisse dire aussi, c'est que la bande dessinée ne nous avait pas habitués à ce genre de western. Et c'est bien dommage, parce que ce premier tome de Lincoln est une petite merveille d'humour, de loufoquerie et, mine de rien, de sagesse – si, si ! La trajectoire de ce pauv'gars devenu bien malgré lui une sorte de figure de tragédie grecque est un vrai régal. Les dialogues sont jubilatoires, la dégaine du "héros" (façon de parler) particulièrement bien croquée, le personnage de Dieu quelque peu inattendu mais franchement réussi – quant au Diable, qui fait un petit tour en "guest-star", il n'est pas mal non plus ! Le trait de Jouvray donne une manière de bonhomie aux personnages, et les couleurs en aplats installent les ambiances sans jamais nuire à la lisibilité du récit. On a tous quelque chose de Lincoln en nous, avec ce côté renfrogné et cette envie de tout envoyer balader... --Gilbert Jacques