share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Tête bien faite : Penser la réforme, reformer la pensée

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Tête bien faite : Penser la réforme, reformer la pensée

La Tête bien faite : Penser la réforme, reformer la pensée

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Tête bien faite : Penser la réforme, reformer la pensée"

Edgar Morin fait le point sur le problème de l'enseignement, du savoir et de sa transmission, en neuf chapitres courts et synthétiques, à la fois iconoclastes et érudits. Invité par Claude Allègre à diriger une commission de réflexion, il refuse de s'en tenir à un rapport convenu. "J'ai voulu partir des finalités et montrer comment l'enseignement, primaire, secondaire, supérieur, pouvait servir ces finalités", explique-t-il en préambule. Il s'attaque donc aux questions fondatrices, que la prudence politique ou la frilosité universitaire empêchent ordinairement d'aborder de front : ainsi, celle de la parcellisation des connaissances qui, chaque année un peu plus, dissout littéralement le savoir dans une hyperspécialisation à la fois savante et inculte. L'auteur nous propose de réapprendre à penser une approche d'ensemble du réel et de la complexité. Pour nous-mêmes et pour nos "écoliers".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 153  pages
  • Dimensions :  1.6cmx14.0cmx20.0cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : L'Histoire immédiate
  • ISBN :  2020375036
  • EAN13 :  9782020375030
  • Classe Dewey :  370.944
  • Langue : Français

D'autres livres de Edgar Morin

Les Stars

Comment, dans quelles conditions, pourquoi sont apparus ces êtres fabuleux que nous nommons " stars " ? Ce sont des marchandises et ce sont des idoles. Elles sont divines et elles sont mortelles. Que nous disent-elles sur notre civilisation ? notre société ? notre temps ? Que nous disent-elles su...

Prix : 57 DH
Les Sept Savoirs nécessaires à l'éducation du futur

Auteur d'une oeuvre foisonnante et éclectique, Edgar Morin nous livre ici une réflexion stimulante sur ce que devrait être un enseignement adapté à la complexité du monde nouveau. Ainsi, une approche transdisciplinaire est indispensable pour saisir les problèmes dans leur globalité. Il [....

La Voie

Le vaisseau spatial Terre, continue à toute vitesse sa course dans un processus à trois visages : mondialisation, occidentalisation, développement. Tout est désormais interdépendant, mais tout est en même temps séparé. L’unification techno-économique du globe s’accompagne de conflits et...

Prix : 257 DH

Voir tous les livres de Edgar Morin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Edgar Morin fait le point sur le problème de l'enseignement, du savoir et de sa transmission, en neuf chapitres courts et synthétiques, à la fois iconoclastes et érudits. Invité par Claude Allègre à diriger une commission de réflexion, il refuse de s'en tenir à un rapport convenu. "J'ai voulu partir des finalités et montrer comment l'enseignement, primaire, secondaire, supérieur, pouvait servir ces finalités", explique-t-il en préambule. Il s'attaque donc aux questions fondatrices, que la prudence politique ou la frilosité universitaire empêchent ordinairement d'aborder de front : ainsi, celle de la parcellisation des connaissances qui, chaque année un peu plus, dissout littéralement le savoir dans une hyperspécialisation à la fois savante et inculte. L'auteur nous propose de réapprendre à penser une approche d'ensemble du réel et de la complexité. Pour nous-mêmes et pour nos "écoliers".