share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les sirènes d'Alexandrie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les sirènes d'Alexandrie

Les sirènes d'Alexandrie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les sirènes d'Alexandrie"

1984, Bruxelles est en pleine mutation architecturale. Dans le quartier où des filles s'exposent en vitrine, Antoine Daillez vient d'hériter de L'Alexandrie, lieu de plaisirs dont les pintes de bière ne sont pas seules responsables. Mais drames et incidents se multiplient autour d'une maison qui suscite bien des convoitises. La vieille Mémé Tartine, qui aidait les travailleuses du quartier, est retrouvée assassinée. Des skinheads s'attaquent à l'établissement, tandis que le caïd du quartier offre sa protection au jeune Dalliez... Pour comprendre ce curieux héritage, Antoine devra fouiller dans la jeunesse de son grand-père. Secrets et nostalgies remontent alors au temps de l'Occupation, théâtre d'un jeu trouble dont l'un des acteurs n'était qu'un homme ordinaire, avec ses raisons, ses faiblesses et ses failles. Les Sirènes d'Alexandrie s'inscrit dans la meilleure tradition du roman noir, celle qui sait mettre en scène un destin personnel sur fond social urbain où misères et espoirs, qu'ils soient communs ou individuels, sont balayés par le grand vent de l'Histoire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 317  pages
  • Dimensions :  2.4cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : Babel Noir
  • ISBN :  2742794654
  • EAN13 :  9782742794652
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Francois Weerts

Les Sirènes d'Alexandrie

1984, Bruxelles est en pleine mutation architecturale. Dans le quartier où des filles s'exposent en vitrine, Antoine Daillez vient d'hériter de L'Alexandrie, lieu de plaisirs dont les pintes de bière ne sont pas seules responsables. Mais drames et incidents se multiplient autour de ce bar qui sem...

Voir tous les livres de Francois Weerts

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

1984, Bruxelles est en pleine mutation architecturale. Dans le quartier où des filles s'exposent en vitrine, Antoine Daillez vient d'hériter de L'Alexandrie, lieu de plaisirs dont les pintes de bière ne sont pas seules responsables. Mais drames et incidents se multiplient autour d'une maison qui suscite bien des convoitises. La vieille Mémé Tartine, qui aidait les travailleuses du quartier, est retrouvée assassinée. Des skinheads s'attaquent à l'établissement, tandis que le caïd du quartier offre sa protection au jeune Dalliez... Pour comprendre ce curieux héritage, Antoine devra fouiller dans la jeunesse de son grand-père. Secrets et nostalgies remontent alors au temps de l'Occupation, théâtre d'un jeu trouble dont l'un des acteurs n'était qu'un homme ordinaire, avec ses raisons, ses faiblesses et ses failles. Les Sirènes d'Alexandrie s'inscrit dans la meilleure tradition du roman noir, celle qui sait mettre en scène un destin personnel sur fond social urbain où misères et espoirs, qu'ils soient communs ou individuels, sont balayés par le grand vent de l'Histoire.