share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'écriture de Freud : Traversée traumatique et traduction

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'écriture de Freud : Traversée traumatique et traduction

L'écriture de Freud : Traversée traumatique et traduction

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'écriture de Freud : Traversée traumatique et traduction"

Il aura fallu attendre près d'un siècle pour que Freud soit traduit, en France, de manière rigoureuse et systématique. Janine Altounian fait partie de l'équipe des Presses Universitaires de France qui, depuis maintenant plus de vingt ans, s'est attelée à la tâche monumentale de la publication des oeuvres complètes du père de la psychanalyse. C'est à sa grande expérience du texte freudien qu'elle donne la parole dans son ouvrage. Non pas pour faire le plaidoyer des critères de traduction de son équipe mais pour dire, autrement que dans la réserve discrète du traducteur, son amour de la langue freudienne. Les analyses et les mises au point proposées ne sont pas de simples exercices germanistiques : elles ont pour vocation de nous rappeler que nous ne lisons pas Freud dans son expression originelle, que s'interposent entre les subtilités de sa pensée et ce que nous en lisons le prisme de choix syntaxiques et lexicaux dont il est indispensable d'être conscients. Comme le dit le vieil adage italien, traduire, c'est toujours un peu trahir. Il faudrait additionner toutes les bonnes traductions possibles d'un texte pour obtenir la meilleure. C'est dans les interstices de ces versions possibles que Janine Altounian nous fait circuler et découvrir, au passage, un Freud méconnu. Sur les choix de traduction des Œuvres complètes, on se reportera au glossaire raisonné de l'équipe de traduction : Traduire Freud. Sur l'écriture freudienne : G.A. Goldschmidt : Quand Freud voit la mer. P.J. Mahony : Freud, l'écrivain. F. Roustang : Elle ne le lâche plus. Sur le travail de la traduction : A. Berman L'épreuve de l'étranger. --Emilio Balturi

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 218  pages
  • Dimensions :  2.2cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Bibliothèque et psychanalyse
  • ISBN :  2130529747
  • EAN13 :  9782130529743
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Janine Altounian

La Survivance

A la croisée de la clinique, du culturel et du littéraire, cet ouvrage réunit les principaux articles de l'auteur centrés sur la compréhension des blessures psychiques. La première partie traite de la transmission psychique des effets d'un trauma collectif sur les descendants. La seconde [....

Voir tous les livres de Janine Altounian

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il aura fallu attendre près d'un siècle pour que Freud soit traduit, en France, de manière rigoureuse et systématique. Janine Altounian fait partie de l'équipe des Presses Universitaires de France qui, depuis maintenant plus de vingt ans, s'est attelée à la tâche monumentale de la publication des oeuvres complètes du père de la psychanalyse. C'est à sa grande expérience du texte freudien qu'elle donne la parole dans son ouvrage. Non pas pour faire le plaidoyer des critères de traduction de son équipe mais pour dire, autrement que dans la réserve discrète du traducteur, son amour de la langue freudienne. Les analyses et les mises au point proposées ne sont pas de simples exercices germanistiques : elles ont pour vocation de nous rappeler que nous ne lisons pas Freud dans son expression originelle, que s'interposent entre les subtilités de sa pensée et ce que nous en lisons le prisme de choix syntaxiques et lexicaux dont il est indispensable d'être conscients. Comme le dit le vieil adage italien, traduire, c'est toujours un peu trahir. Il faudrait additionner toutes les bonnes traductions possibles d'un texte pour obtenir la meilleure. C'est dans les interstices de ces versions possibles que Janine Altounian nous fait circuler et découvrir, au passage, un Freud méconnu. Sur les choix de traduction des Œuvres complètes, on se reportera au glossaire raisonné de l'équipe de traduction : Traduire Freud. Sur l'écriture freudienne : G.A. Goldschmidt : Quand Freud voit la mer. P.J. Mahony : Freud, l'écrivain. F. Roustang : Elle ne le lâche plus. Sur le travail de la traduction : A. Berman L'épreuve de l'étranger. --Emilio Balturi