share_book
Envoyer cet article par e-mail

Une autre histoire des religions, coffret de 2 volumes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Une autre histoire des religions, coffret de 2 volumes

Une autre histoire des religions, coffret de 2 volumes

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Une autre histoire des religions, coffret de 2 volumes"

* Livre 1 : Une autres histoire des religions : Les religions présentes Si le monde est un cimetière de langues, il est aussi une nécropole de religions. La mondialisation des échanges et le brassage des croyances ont, au cours des siècles, condamné d'innombrables religions locales que l'on pensait solidement implantées ou promises à un grand avenir. À l'inverse, des cultes très minoritaires ont rayonné sur toute la terre. Alors que celui de Mithra a disparu, celui de jésus a prospéré et si les dieux de l'Égypte n'ont pas survécu à la conquête musulmane, le Dieu d'Israël a traversé toutes les persécutions; Brahma n'a plus qu'un seul temple dans toute l'Inde quand Shiva et Vishnou en ont des milliers. Demeurent solidement implantées aujourd'hui trois grandes familles de religions. Issus des pays du Croissant fertile, entre le Nil et l'Euphrate, première région au monde à avoir inventé l'agriculture et l'élevage, les villes et l'écriture, le judaïsme, le christianisme et l'islam se sont choisi un dieu unique. En Inde, dans un autre foyer néolithique, ce sont d'autres systèmes de croyances qui se sont instaurés, toujours vivants dans le jaïnisme, le bouddhisme, l'hindouisme et le sikkisme. À leur tour, les spiritualités indiennes ont croisé les religions extrême-orientales - taoïsme, confucianisme, shintoïsme - de la Chine et du japon. Le continent asiatique a ainsi enfanté les plus anciens fondateurs ou réformateurs religieux qui, de Moïse à Zoroastre, de jésus à Mahomet, du Bouddha à Confucius et Lao-Tseu, continuent à marquer la vie et la mort de 90 % des humains du monde entier. L'entrée dans le troisième millénaire est l'occasion de réfléchir, avec Une autre histoire des religions, sur ces cultes qui se renouvellent et cette foi qui ne vieillit pas. * Livre 2 : Une autres histoire des religions : Savoirs et pouvoirs Savoirs et pouvoirs: la soif d'apprendre et le désir de soumettre sont, depuis des siècles, les deux moyens de conquérir le monde. La science moderne et son approche rationnelle n'ont fait que renforcer le besoin de surnaturel, toute source de connaissance et toute forme de puissance venant du mystère de Dieu ou des tréfonds de l'âme. Le « retour du religieux » s'exprime par un intérêt pour les textes sacrés, les voies mystiques, les villes saintes, qui donnent aux sociétés profanes d'autres raisons de vivre. De la Bible an Coran, des prophètes aux soufis, de Rome à Bénarès, nos civilisations de l'éphémère cherchent des symboles d'éternité et voient dans les religions millénaires des références indémodables. Mais entre antiquité et modernité, les tensions sont permanentes. Les religions sont antérieures aux droits de l'homme, à la liberté de conscience, aux États laïques et aux Nations Unies. Des clergés conservateurs aux soldats fanatisés, les religions peuvent susciter la violence, déclarer la guerre sainte, condamner des hommes libres. Elles ont pu aussi, de jésus à Gandhi, privilégier la non-violence et enseigner l'amour des autres. Dans la dialectique du bien et du mal, chaque religion est tour à tour angélique et démoniaque. C'est une raison de plus de les observer minutieusement.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 528  pages
  • Dimensions :  3.8cmx13.8cmx20.0cm
  • Poids : 880.0g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • ISBN :  2070767078
  • EAN13 :  9782070767076
  • Classe Dewey :  200
  • Langue : Français

D'autres livres de Odon Vallet

Petit lexique des guerres de religion d'hier et d'aujourd'hui

Communier et excommunier: telles sont les deux fonctions antagonistes du lien religieux, qui lutte contre l'isolement et broie les rébellions. Ce broyage collectif se retrouve dans toutes les guerres, dont certaines sont dites " de religion " : le concept date du XIXe siècle agnostique, car il ...

Prix : 68 DH
Petit lexique des idées fausses sur la religion

Depuis toujours les idées fausses ont proliféré dans le domaine où elles sont le plus pernicieuses, porteuses de haines et de malentendus : celui des religions. Elles concernent alors le noyau identitaire de chaque culture, et sont si bien enracinées qu'il semble impossible, surtout en un [....

Prix : 68 DH

L'affaire oscar wilde

Ainsi commence l'un des plus grands procès de l'histoire pénale britannique : il ébranlera le Premier ministre en exercice, lord Rosebery, frôlera son lointain successeur, Winston Churchill, fera trembler nombre de gentlemen de la meilleure société. Mais un seul tombera : Oscar Wilde, plus ...

Qu'est-ce qu'une religion ? : Héritage et croyances dans les traditions monothéistes

Traquer les diverses formes prises par le religieux à travers les âges et les lieux permet de mieux cerner le sens même du sacré. C'est là toute l'oeuvre d'Odon Vallet, docteur en droit et en sciences des religions qui, dans cet ouvrage fondamental, nous aide à mieux comprendre l'évolution de...

Voir tous les livres de Odon Vallet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

* Livre 1 : Une autres histoire des religions : Les religions présentes Si le monde est un cimetière de langues, il est aussi une nécropole de religions. La mondialisation des échanges et le brassage des croyances ont, au cours des siècles, condamné d'innombrables religions locales que l'on pensait solidement implantées ou promises à un grand avenir. À l'inverse, des cultes très minoritaires ont rayonné sur toute la terre. Alors que celui de Mithra a disparu, celui de jésus a prospéré et si les dieux de l'Égypte n'ont pas survécu à la conquête musulmane, le Dieu d'Israël a traversé toutes les persécutions; Brahma n'a plus qu'un seul temple dans toute l'Inde quand Shiva et Vishnou en ont des milliers. Demeurent solidement implantées aujourd'hui trois grandes familles de religions. Issus des pays du Croissant fertile, entre le Nil et l'Euphrate, première région au monde à avoir inventé l'agriculture et l'élevage, les villes et l'écriture, le judaïsme, le christianisme et l'islam se sont choisi un dieu unique. En Inde, dans un autre foyer néolithique, ce sont d'autres systèmes de croyances qui se sont instaurés, toujours vivants dans le jaïnisme, le bouddhisme, l'hindouisme et le sikkisme. À leur tour, les spiritualités indiennes ont croisé les religions extrême-orientales - taoïsme, confucianisme, shintoïsme - de la Chine et du japon. Le continent asiatique a ainsi enfanté les plus anciens fondateurs ou réformateurs religieux qui, de Moïse à Zoroastre, de jésus à Mahomet, du Bouddha à Confucius et Lao-Tseu, continuent à marquer la vie et la mort de 90 % des humains du monde entier. L'entrée dans le troisième millénaire est l'occasion de réfléchir, avec Une autre histoire des religions, sur ces cultes qui se renouvellent et cette foi qui ne vieillit pas. * Livre 2 : Une autres histoire des religions : Savoirs et pouvoirs Savoirs et pouvoirs: la soif d'apprendre et le désir de soumettre sont, depuis des siècles, les deux moyens de conquérir le monde. La science moderne et son approche rationnelle n'ont fait que renforcer le besoin de surnaturel, toute source de connaissance et toute forme de puissance venant du mystère de Dieu ou des tréfonds de l'âme. Le « retour du religieux » s'exprime par un intérêt pour les textes sacrés, les voies mystiques, les villes saintes, qui donnent aux sociétés profanes d'autres raisons de vivre. De la Bible an Coran, des prophètes aux soufis, de Rome à Bénarès, nos civilisations de l'éphémère cherchent des symboles d'éternité et voient dans les religions millénaires des références indémodables. Mais entre antiquité et modernité, les tensions sont permanentes. Les religions sont antérieures aux droits de l'homme, à la liberté de conscience, aux États laïques et aux Nations Unies. Des clergés conservateurs aux soldats fanatisés, les religions peuvent susciter la violence, déclarer la guerre sainte, condamner des hommes libres. Elles ont pu aussi, de jésus à Gandhi, privilégier la non-violence et enseigner l'amour des autres. Dans la dialectique du bien et du mal, chaque religion est tour à tour angélique et démoniaque. C'est une raison de plus de les observer minutieusement.