share_book
Envoyer cet article par e-mail

Une brève histoire du jardin

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Une brève histoire du jardin

Une brève histoire du jardin

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Une brève histoire du jardin"

Le premier jardin est celui de l'homme ayant choisi de faire cesser l'errance. Il n'y a pas d'époque pour cette étape dans la vie d'un homme ou d'une société. Le premier jardin est vivrier. Le jardin potager est le premier jardin. Il est intemporel car il fonde l'histoire des jardins mais la traverse et la marque profondément dans toutes ses périodes. Le premier jardin est un enclos. Il convient de protéger le bien précieux du jardin ; les légumes, les fruits, puis les fleurs, les animaux, l'art de vivre, ce qui, au fil du temps, ne cessera d'apparaître comme le " meilleur ". C'est la façon d'interpréter le meilleur qui, en fonction des modèles de civilisation, va déterminer le style des jardins. La notion de meilleur, de bien précieux, ne cesse d'évoluer. La scénographie destinée à valoriser le meilleur s'adapte au changement des fondamentaux du jardin mais le principe du jardin demeure constant : s'approcher le plus possible du paradis.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 124  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.4cmx20.8cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Editions Jean-Claude Béhar Paru le
  • Collection : Brève Histoire
  • ISBN :  2915543364
  • EAN13 :  9782915543360
  • Classe Dewey :  630
  • Langue : Français

D'autres livres de Gilles Clément

La sagesse du jardinier

Toutes les instances, tous les dirigeants, tous les citoyens sont avertis de l'absurdité du mode de vie entraîné par l'économie de marché. Le projet humain, conscient ou inconscient, se définit en peu de mots : mourir sous les richesses. Un jardin : enclos destiné à protéger le meilleur....

Eloge des vagabondes

Les plantes vagabondes n'ont pas bonne presse : on les appelle mauvaises herbes, fleurs sauvages. Pourquoi seraient-elles interdites de voyage ? Pour prendre la défense du brassage planétaire, Gilles Clément, le plus célèbre paysagiste français, inventeur du jardin en mouvement, grand [.......

Eloge des vagabondes

Les plantes vagabondes n'ont pas bonne presse : on les appelle mauvaises herbes, fleurs sauvages. Pourquoi seraient-elles interdites de voyage ? Pour prendre la défense du brassage planétaire, Gilles Clément, le plus célèbre paysagiste français, inventeur du jardin en mouvement, grand [.......

Toujours la vie invente : Réflexions d'un écologiste humaniste

Gilles Clément est aujourd'hui l'un des paysagistes les plus innovants, renouant avec la sagesse et le bon sens des jardiniers respectueux de l'équilibre biologique et de la nature. L'écologiste humaniste évoque ici ses thèmes favoris : le travail du jardinier dans une marée de béton, la cris...

Voir tous les livres de Gilles Clément

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le premier jardin est celui de l'homme ayant choisi de faire cesser l'errance. Il n'y a pas d'époque pour cette étape dans la vie d'un homme ou d'une société. Le premier jardin est vivrier. Le jardin potager est le premier jardin. Il est intemporel car il fonde l'histoire des jardins mais la traverse et la marque profondément dans toutes ses périodes. Le premier jardin est un enclos. Il convient de protéger le bien précieux du jardin ; les légumes, les fruits, puis les fleurs, les animaux, l'art de vivre, ce qui, au fil du temps, ne cessera d'apparaître comme le " meilleur ". C'est la façon d'interpréter le meilleur qui, en fonction des modèles de civilisation, va déterminer le style des jardins. La notion de meilleur, de bien précieux, ne cesse d'évoluer. La scénographie destinée à valoriser le meilleur s'adapte au changement des fondamentaux du jardin mais le principe du jardin demeure constant : s'approcher le plus possible du paradis.