share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bébé, dis-moi pourquoi tu pleures

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bébé, dis-moi pourquoi tu pleures

Bébé, dis-moi pourquoi tu pleures

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bébé, dis-moi pourquoi tu pleures"

Concrètement, les pleurs du nouveau-né amènent à se poser une multitude de questions : souffre-t-il ? Est-il en danger ? Est-il normal qu'un nouveau-né qui a tout ce dont il a besoin puisse pleurer sans être malade ou en danger ? Qu'en est-il des fameux pleurs attribués de manière systématique à la faim, à l'angoisse de la nuit, aux coliques, aux douleurs dentaires, aux caprices ? S'agit-il de mythes ou de réalités ? Et tout simplement, faut-il tout savoir pour répondre au bébé qui pleure et doit-on répondre tout de suite et à tous les pleurs ? C'est ce à quoi l'auteur tente de répondre en fonction des besoins du bébé et des capacités extraordinaires que les parents déploient pour se mettre à son service. Les pleurs sont un langage difficile à accepter selon sa disponibilité, il n'est pas nécessaire de les comprendre pour y répondre mais il est important de les accepter et de pouvoir les écouter. Car moins on laisse pleurer un bébé les premiers mois, moins il pleurera par la suite et plus il sera autonome.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 408  pages
  • Dimensions :  2.4cmx11.4cmx15.8cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Erès Paru le
  • Collection : 1001 BB
  • ISBN :  2749214971
  • EAN13 :  9782749214979
  • Classe Dewey :  100
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacky Israël

Dodo, l'enfant do

Le sommeil du tout-petit est l'une des principales préoccupations des parents au même titre que l'alimentation, ou le développement des capacités intellectuelles... Dès la naissance, l'absence de sommeil et les pleurs qui en résultent sont sources d'angoisse tout autant qu'une mauvaise [......

Enfants, mode d'emploi : A l'usage des pères

Aujourd'hui, la paternité fait débat. Les pères, comme les mères, sont en attente d'enfant et veulent prendre leur place, mais ils sont souvent confrontés à un véritable casse-tête : Le père doit-il imiter la mère, se plier à ses injonctions, ou bien doit-il revendiquer sa différence? Co...

Voir tous les livres de Jacky Israël

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Concrètement, les pleurs du nouveau-né amènent à se poser une multitude de questions : souffre-t-il ? Est-il en danger ? Est-il normal qu'un nouveau-né qui a tout ce dont il a besoin puisse pleurer sans être malade ou en danger ? Qu'en est-il des fameux pleurs attribués de manière systématique à la faim, à l'angoisse de la nuit, aux coliques, aux douleurs dentaires, aux caprices ? S'agit-il de mythes ou de réalités ? Et tout simplement, faut-il tout savoir pour répondre au bébé qui pleure et doit-on répondre tout de suite et à tous les pleurs ? C'est ce à quoi l'auteur tente de répondre en fonction des besoins du bébé et des capacités extraordinaires que les parents déploient pour se mettre à son service. Les pleurs sont un langage difficile à accepter selon sa disponibilité, il n'est pas nécessaire de les comprendre pour y répondre mais il est important de les accepter et de pouvoir les écouter. Car moins on laisse pleurer un bébé les premiers mois, moins il pleurera par la suite et plus il sera autonome.