share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Palais en noyer

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Palais en noyer

Le Palais en noyer

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Palais en noyer"

Regina Delavale, née Sikiric, quatre-vingt-dix-sept ans, meurt en 2002, après avoir sombré dans la folie. Récit à la fois intimiste et épique des derniers jours de sa vie jusqu'à sa naissance, Le Palais en noyer est aussi l'histoire d'une famille de Dubrovnik et celle, déchirante et tragique, d'un pays malmené tout au long du XXe siècle. On croise ici plus de cent vingt ans d'Histoire : chute des empires austro-hongrois et ottoman, guerres mondiales, essor et déclin du communisme, éclatement de la Yougoslavie. Dans un carrousel d'existences cabossées, cinq générations de la famille Delavale-Sikiric ne cessent de graviter à l'intérieur des "systèmes héliocentriques du malheur". Jergovic utilise savamment la construction "à rebours" : en inversant l'ordre chronologique, il crée un monumental roman-sablier où le temps n'avance pas mais s'abat vers l'intérieur de lui-même, égrenant dans un somptueux bonheur narratif une inoubliable succession de scènes et de destins. Epitaphe magnifique pour un siècle tourmenté et un pays défunt, Le Palais en noyer fait date dans l'histoire littéraire balkanique et européenne : en 2003, année de sa parution, il obtint de prestigieux prix littéraires croate, bosniaque et serbe.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 462  pages
  • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx24.0cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : Textes balkaniques
  • ISBN :  2742770321
  • EAN13 :  9782742770328
  • Classe Dewey :  891.82
  • Langue : Français

D'autres livres de Miljenko Jergovic

Le jardinier de Sarajevo

En vingt-neuf nouvelles, la chronique kaléidoscopique d'une Bosnie ravagée par l'éclatement de la Yougoslavie. Avec un étrange détachement, le narrateur promène son regard sur les familles, les amants, les victimes, les bourreaux, les animaux, les plantes, les objets "sans qualités". Le path...

Buick Riviera

Toledo, Oregon. En pleine nuit, sur une route enneigée, la voiture d'un homme parti rejoindre son épouse tombe en panne. Un autre conducteur offre de le ramener en ville. Pendant le trajet, tous deux se découvrent les mêmes origines - bosniaques. Hassan, musulman, est un cinéaste à la dérive,...

Ruta Tannenbaum

Il est fort probable qu'à l'avenir, l'histoire littéraire croate (ou bosniaque ou, simplement, balkanique) se souvienne de ce phénomène exceptionnel : en quatre ans, Miljenko Jergovi? a écrit quatre livres d'une puissance saisissante, tout à fait différents les uns des autres, aussi bien form...

Voir tous les livres de Miljenko Jergovic

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Regina Delavale, née Sikiric, quatre-vingt-dix-sept ans, meurt en 2002, après avoir sombré dans la folie. Récit à la fois intimiste et épique des derniers jours de sa vie jusqu'à sa naissance, Le Palais en noyer est aussi l'histoire d'une famille de Dubrovnik et celle, déchirante et tragique, d'un pays malmené tout au long du XXe siècle. On croise ici plus de cent vingt ans d'Histoire : chute des empires austro-hongrois et ottoman, guerres mondiales, essor et déclin du communisme, éclatement de la Yougoslavie. Dans un carrousel d'existences cabossées, cinq générations de la famille Delavale-Sikiric ne cessent de graviter à l'intérieur des "systèmes héliocentriques du malheur". Jergovic utilise savamment la construction "à rebours" : en inversant l'ordre chronologique, il crée un monumental roman-sablier où le temps n'avance pas mais s'abat vers l'intérieur de lui-même, égrenant dans un somptueux bonheur narratif une inoubliable succession de scènes et de destins. Epitaphe magnifique pour un siècle tourmenté et un pays défunt, Le Palais en noyer fait date dans l'histoire littéraire balkanique et européenne : en 2003, année de sa parution, il obtint de prestigieux prix littéraires croate, bosniaque et serbe.