share_book
Envoyer cet article par e-mail

La fin du malheur français ?: Un nouveau devoir politique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La fin du malheur français ?: Un nouveau devoir politique

La fin du malheur français ?: Un nouveau devoir politique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La fin du malheur français ?: Un nouveau devoir politique"

Vu par nous, et parfois par les étrangers, il existe une certaine forme de malheur politique français. La France serait entrée dans un cercle de déclin économique : ayant perdu son statut de grande puissance, elle serait condamnée à la stagnation, mais aussi à la faillite sociale, éducative et culturelle. Au-delà du cliché du « village gaulois », elle connaîtrait une classe politique paralysée et incapable de conduire une action de redressement. Les thèses plus rassurantes peinent à convaincre.  Cette thèse typiquement française a de fait une origine politique et intellectuelle. La France est prompte à embrasser des débats binaires dont la correspondance avec la réalité paraît ténue : exceptionnalisme contre perte de singularité dans le monde, libéralisme contre étatisme, laïcité contre multiculturalisme, diminution des inégalités contre dynamisme économique, individualisme contre sens de la communauté, pression fiscale contre augmentation de la part de gâteau, service public contre entreprise privée, ouverture à l’Europe et au monde contre protection et identité nationale, etc. Certaines de ces oppositions vont d’ailleurs bien au-delà du débat gauche-droite. Elles alimentent aussi dangereusement un radicalisme politique sans avenir. Cet essai, qui devrait inspirer les confrontations politiques de demain, montre qu’un autre point de vue, brisant avec ces oppositions révolues, est nécessaire pour retrouver le sens de l’action et sortir de la crise. Nous en avons les moyens : demain, la fin du malheur français ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 224  pages
  • Dimensions :  2.0cmx12.8cmx18.2cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Stock Paru le
  • Collection : Essais - Documents
  • ISBN :  223406497X
  • EAN13 :  9782234064973
  • Classe Dewey :  844
  • Langue : Français

D'autres livres de Nicolas Tenzer

Le monde à l'horizon 2030

Qui envisage le monde de demain en se limitant aux tensions d'aujourd'hui : islamisme radical, guerre en Afghanistan, conflits gaziers et pétroliers, expansion économique de la Chine, risque de se priver de toute faculté d'anticipation. L'ouvrage de Nicolas Tenzer n'entend pas prédire [....]...

Pour une nouvelle philosophie politique : De la philosophie à l'action et retour 1

" Une nouvelle philosophie politique, d'abord par l'interrogation qu'elle peut aujourd'hui et doit conduire sur elle-même. Ses défis concrets ne sont pas aussi évidents que du temps d'Aristote, de Locke et de Kant. Son implication est nécessairement plus forte dans les champs ouverts par l'histo...

Quand la France disparaît du monde

Au départ de ce livre, une mission officielle: comment "venons-nous" la France à l'étranger? Un an et demi à parcourir la planète, une quarantaine d'institutions internationales visitées, mille trois cents personnes interrogées... pour parvenir à ce constat terrible: la France disparaît de ...

De l'esprit de décision... pour sortir de l'approximation politique

Ce livre est né d'une rencontre entre deux hommes et une femme venus d'horizons différents. Au-delà des référents personnels distincts et des parcours professionnels différenciés, le haut fonctionnaire - universitaire et homme de réflexion - partage avec le dirigeant d'entreprise européenne...

Voir tous les livres de Nicolas Tenzer

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Vu par nous, et parfois par les étrangers, il existe une certaine forme de malheur politique français. La France serait entrée dans un cercle de déclin économique : ayant perdu son statut de grande puissance, elle serait condamnée à la stagnation, mais aussi à la faillite sociale, éducative et culturelle. Au-delà du cliché du « village gaulois », elle connaîtrait une classe politique paralysée et incapable de conduire une action de redressement. Les thèses plus rassurantes peinent à convaincre.  Cette thèse typiquement française a de fait une origine politique et intellectuelle. La France est prompte à embrasser des débats binaires dont la correspondance avec la réalité paraît ténue : exceptionnalisme contre perte de singularité dans le monde, libéralisme contre étatisme, laïcité contre multiculturalisme, diminution des inégalités contre dynamisme économique, individualisme contre sens de la communauté, pression fiscale contre augmentation de la part de gâteau, service public contre entreprise privée, ouverture à l’Europe et au monde contre protection et identité nationale, etc. Certaines de ces oppositions vont d’ailleurs bien au-delà du débat gauche-droite. Elles alimentent aussi dangereusement un radicalisme politique sans avenir. Cet essai, qui devrait inspirer les confrontations politiques de demain, montre qu’un autre point de vue, brisant avec ces oppositions révolues, est nécessaire pour retrouver le sens de l’action et sortir de la crise. Nous en avons les moyens : demain, la fin du malheur français ?