share_book
Envoyer cet article par e-mail

Rome et la conquête du monde méditerranéen, 264-27 av. J.-C, tome 1 : La Stucture de l'Italie romaine, 10e édition

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Rome et la conquête du monde méditerranéen, 264-27 av. J.-C, tome 1 : La Stucture de l'Italie romaine, 10e édition

Rome et la conquête du monde méditerranéen, 264-27 av. J.-C, tome 1 : La Stucture de l'Italie romaine, 10e édition

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Rome et la conquête du monde méditerranéen, 264-27 av. J.-C, tome 1 : La..."

Rome est une cité qui a conquis un empire. Mais elle n'a pu le faire qu'en établissant d'abord son hégémonie sur l'Italie, dont les peuples soumis ou "alliés" lui ont fourni, sans réserve, les hommes et les ressources, et qu'elle a, inversement, conduits vers une relative unité par la romanisation. Ce livre envisage les "structures" de cette Italie romaine d'abord la terre et les hommes, les productions et les échanges. Puis son intégration progressive dans la cité romaine, qui formait un système de répartition des charges et des avantages autour duquel s'organisait la société. Finances, armées, institutions sont tour à tour envisagées dans leurs développements concrets, et bientôt dans leurs dérèglements qui, par l'explosion des guerres civiles, devaient aboutir à la fin de la "libre République" et au pouvoir d'un seul.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 520  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.0cmx21.6cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Nouvelle Clio
  • ISBN :  2130519644
  • EAN13 :  9782130519645
  • Classe Dewey :  930
  • Langue : Français

D'autres livres de Claude Nicolet

Le métier de citoyen dans la Rome républicaine

Ce n'est pas tant sur la classe politique qu'a reposé la grandeur de Rome, cette oligarchie de sénateurs et de magistrats auxquels se sont surtout intéressés les historiens, mais sur l'adhésion morale de la masse civique, légionnaires et contribuables, émigrants, négociants et colons qui ...

La fabrique d'une nation

Ce livre, écrit par l'un des esprits les plus savants et les plus originaux de notre pays, raconte une très vieille histoire franco-française. Entre Rome et les barbares, entre l'Antiquité et les temps modernes, quelles sont la nature et la place exacte de la France ? --Ce texte fait [....]...

Rome et la Conquête du monde méditerranéen, tome 1 : Les Structures de l'Italie romaine

Rome est une cité qui a conquis un empire. Mais elle n'a pu le faire qu'en établissant d'abord son hégémonie sur l'Italie, dont les peuples soumis ou " alliés " lui ont fourni, sans réserve, les hommes et les ressources, et qu'elle a, inversement, conduits vers une relative unité par la roman...

Voir tous les livres de Claude Nicolet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Rome est une cité qui a conquis un empire. Mais elle n'a pu le faire qu'en établissant d'abord son hégémonie sur l'Italie, dont les peuples soumis ou "alliés" lui ont fourni, sans réserve, les hommes et les ressources, et qu'elle a, inversement, conduits vers une relative unité par la romanisation. Ce livre envisage les "structures" de cette Italie romaine d'abord la terre et les hommes, les productions et les échanges. Puis son intégration progressive dans la cité romaine, qui formait un système de répartition des charges et des avantages autour duquel s'organisait la société. Finances, armées, institutions sont tour à tour envisagées dans leurs développements concrets, et bientôt dans leurs dérèglements qui, par l'explosion des guerres civiles, devaient aboutir à la fin de la "libre République" et au pouvoir d'un seul.