share_book
Envoyer cet article par e-mail

Voir les jardins de Babylone

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Voir les jardins de Babylone

Voir les jardins de Babylone

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Voir les jardins de Babylone"

Observation grinçante du célibat suburbain, Voir les jardins de Babylone est un roman sur les moeurs des célibataires en ville, entre déprime, débauche et rêves. Nouk est la mère d'Eugénio, elle est amoureuse de Berg, jeune homme moderne. Nous sommes au milieu des années quatre-vingt, Nouk a 25 ans, elle travaille tout en s'occupant de son fils et habite dans une maison de banlieue. C'est alors qu'elle participe à une enquête sur la vie sexuelle des Français. Aidée de ses amies féministes, elle se passionne pour le sujet, ce qui donne lieu à quelques expériences pour le moins désinvoltes. "C'est l'amour qui est trop grand, pas toujours supportable, je crois que tout le malheur vient de là", écrit Geneviève Brisac dans la postface de ce roman qui se veut résolument optimiste. Servis par une écriture gracile et vive, les mots ressemblent ici à une chanson, que l'on fredonne du bout des lèvres en vivant pleinement la fugacité de l'instant. Fidèle à sa plume dynamique et tendre, Geneviève Brisac, journaliste et éditrice, reprend ici les mêmes personnages que lors de son précédent roman, Week-end de chasse à la mère, à cela près qu'ils sont plus jeunes. --Florent Mazzoleni --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 203  pages
  • Dimensions :  1.2cmx10.7cmx18.0cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points
  • ISBN :  2020403404
  • EAN13 :  9782020403405
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Geneviève Brisac

Olga fait une fête

Sujet : Olga ne reçoit pas souvent d'amis à la maison. Ses parents ainsi que sa soeur Esther, lui proposent d'en inviter pour fêter ses huit ans. Elle est à la fois excitée, anxieuse et inquiète parce que les autres la trouvent différente : chez elle il n'y a pas la télé, c'est petit, sa...

Une année avec mon père

Après un terrible accident de voiture, Maman est morte. Papa a survécu et il rentre chez lui. Il doitapprendre à vivre seul. Aux tracas du quotidien se mêlent les souvenirs du passé qu'il partage avecsa fille. Il décrit sa vie, la vie d'un Français, juif laïque et républicain qui a [.......

Une année avec mon père

Après un terrible accident de voiture, un homme rentre chez lui. Ayant échappé de peu à la mort (sa femme, elle, a disparu dans l'accident), il lui faut maintenant tout réapprendre. Sa fille, jour après jour, l'accompagne, et tente de tenir la main de cet homme intraitable. Inquiète ou joueus...

Voir tous les livres de Geneviève Brisac

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Observation grinçante du célibat suburbain, Voir les jardins de Babylone est un roman sur les moeurs des célibataires en ville, entre déprime, débauche et rêves. Nouk est la mère d'Eugénio, elle est amoureuse de Berg, jeune homme moderne. Nous sommes au milieu des années quatre-vingt, Nouk a 25 ans, elle travaille tout en s'occupant de son fils et habite dans une maison de banlieue. C'est alors qu'elle participe à une enquête sur la vie sexuelle des Français. Aidée de ses amies féministes, elle se passionne pour le sujet, ce qui donne lieu à quelques expériences pour le moins désinvoltes. "C'est l'amour qui est trop grand, pas toujours supportable, je crois que tout le malheur vient de là", écrit Geneviève Brisac dans la postface de ce roman qui se veut résolument optimiste. Servis par une écriture gracile et vive, les mots ressemblent ici à une chanson, que l'on fredonne du bout des lèvres en vivant pleinement la fugacité de l'instant. Fidèle à sa plume dynamique et tendre, Geneviève Brisac, journaliste et éditrice, reprend ici les mêmes personnages que lors de son précédent roman, Week-end de chasse à la mère, à cela près qu'ils sont plus jeunes. --Florent Mazzoleni --Ce texte fait référence à l'édition Broché .