share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sortir de la Grande Guerre : Le monde et l'après-1918

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sortir de la Grande Guerre : Le monde et l'après-1918

Sortir de la Grande Guerre : Le monde et l'après-1918

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Sortir de la Grande Guerre : Le monde et l'après-1918"

    Les historiens se sont très tôt penchés sur le déroulement et les suites de la Première Guerre mondiale, conflit qui a orienté le destin du XXe siècle tout entier. Les armistices de 1918, les traités de paix et le complexe écheveau territorial qui en est issu, les après-guerres et leurs dynamiques de reconstruction ont ainsi suscité une abondante littérature, aussi remarquable que nécessaire. Elles ne disent pas, cependant, comment les peuples et les nations sont sortis de la Grande Guerre. Une équipe internationale d'historiens, placée sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau et Christophe Prochasson, interroge dans ce livre le monde de l'après-1918 : pays vainqueurs (France, Grande-Bretagne, Etats-Unis...), pays vaincus (Allemagne, Autriche, Hongrie), pays libérés (Belgique, Roumanie, Yougoslavie), pays engagés dans de nouveaux conflits, civils ou territoriaux (Russie, Pologne, Turquie, Grèce), enfin colonies et dominions. L'histoire de l'après-1918 est celle d'une démobilisation. Démobilisation effective des combattants et des économies, mais aussi démobilisation culturelle des sociétés : il fallut, après plusieurs années d'investissement collectif dans le conflit, reprendre les relations avec les ennemis d'hier et organiser le retour aux normes, elles-mêmes ébranlées par près de cinq années de guerre. A cela s'est ajoutée une dimension morale, voire psychique, où les commémorations ont joué leur rôle : celle du deuil, collectif ou familial, de nations touchées par la mort de masse, et celle du traumatisme chez les victimes, militaires ou civiles. A la limite, peut-on exclure que bien des contemporains du conflit ne soient jamais " sortis " de la Grande Guerre ?

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 511  pages
    • Dimensions :  4.0cmx14.0cmx21.0cm
    • Poids : 739.4g
    • Editeur :   Tallandier Paru le
    • Collection : HIST.AUJOURD'H.
    • ISBN :  2847344934
    • EAN13 :  9782847344936
    • Classe Dewey :  940.31
    • Langue : Français

    D'autres livres de  Christophe Prochasson

    Dictionnaire des intellectuels français

    Salué à sa sortie en 1996 comme une "première éditoriale", un "outil de référence", un "passionnant recueil ", un "outil indispensable", le Dictionnaire des intellectuels français a été actualisé pour cette nouvelle édition. ...

    La France du XXe siècle : Documents d'histoire

    Cet ouvrage, qui clôt la série Nouvelle Histoire de la France Contemporaine, est un recueil de documents portant sur les événements politiques français de 1871 à 2002. Le principe qui a présidé au choix de ces textes, souvent fondamentaux et souvent introuvables, a été d'en offrir au moins...

    Nouvelle Histoire de la France contemporaine, tome 20 : La France du XXe siècle, documents d'histoire

    Si vous avez à travailler sur l'histoire de la IVe République, notamment sous un angle politique, cet ouvrage est pour vous. L'une de ses grandes qualités est de coller d'assez près aux revirements politiques et d'éclaircir ses mécanismes de fonctionnement. Il témoigne également d'un régim...

    Inventaires du communisme

    Janvier 1995 : François Furet publie son ultime ouvrage, Le passé d'une illusion. où est dévoilée la stratégie rie séduction de l'idée communiste. Quelques mois plus tard, l'historien enregistre avec le philosophe Paul Ricoeur une conversation autour des thèses de son livre. On reproduit ic...

    Voir tous les livres de  Christophe Prochasson

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Les historiens se sont très tôt penchés sur le déroulement et les suites de la Première Guerre mondiale, conflit qui a orienté le destin du XXe siècle tout entier. Les armistices de 1918, les traités de paix et le complexe écheveau territorial qui en est issu, les après-guerres et leurs dynamiques de reconstruction ont ainsi suscité une abondante littérature, aussi remarquable que nécessaire. Elles ne disent pas, cependant, comment les peuples et les nations sont sortis de la Grande Guerre. Une équipe internationale d'historiens, placée sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau et Christophe Prochasson, interroge dans ce livre le monde de l'après-1918 : pays vainqueurs (France, Grande-Bretagne, Etats-Unis...), pays vaincus (Allemagne, Autriche, Hongrie), pays libérés (Belgique, Roumanie, Yougoslavie), pays engagés dans de nouveaux conflits, civils ou territoriaux (Russie, Pologne, Turquie, Grèce), enfin colonies et dominions. L'histoire de l'après-1918 est celle d'une démobilisation. Démobilisation effective des combattants et des économies, mais aussi démobilisation culturelle des sociétés : il fallut, après plusieurs années d'investissement collectif dans le conflit, reprendre les relations avec les ennemis d'hier et organiser le retour aux normes, elles-mêmes ébranlées par près de cinq années de guerre. A cela s'est ajoutée une dimension morale, voire psychique, où les commémorations ont joué leur rôle : celle du deuil, collectif ou familial, de nations touchées par la mort de masse, et celle du traumatisme chez les victimes, militaires ou civiles. A la limite, peut-on exclure que bien des contemporains du conflit ne soient jamais " sortis " de la Grande Guerre ?