share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mon Allemagne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mon Allemagne

Mon Allemagne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Mon Allemagne"

    Ma situation n'était pas très différente de celle des Noirs solitaires dans ces petites gares oubliées. J'avais la peau blanche, mais l'âme noire. Si vous voulez connaître la vraie solitude, vous devez aller en Allemagne. Vous devez effectuer quinze fois le trajet en train de Francfort à Cologne et vous réveiller au milieu de la nuit à Hamm. au septième étage d'un hôtel aux comptoirs et aux rampes plaqués or. Et scruter l'obscurité au milieu de la nuit, discerner là-bas, au loin, les lumières de deux grands clochers qui se révéleront au petit matin des bâtiments industriels. Il faut avoir été à Krefeld et à Hagen, et aussi à Duisburg, pour que la gare de Stuttgart apporte enfin l'apaisement par l'évocation de la Gara de Nord à Bucarest.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 92  pages
    • Dimensions :  1.4cmx11.6cmx19.0cm
    • Poids : 99.8g
    • Editeur :   Christian Bourgois Editeur Paru le
    • Collection : LITT. ETR.
    • ISBN :  2267020823
    • EAN13 :  9782267020823
    • Classe Dewey :  891.85
    • Langue : Français

    D'autres livres de Andrzej Stasiuk

    Taksim

    Stasiuk, chef de file de la nouvelle littérature polonaise, nous invite à l'accompagner dans les Carpates. le pays des loosers multiethniques. Dans leur camionnette déglinguée, Wladek et son ami sillonnent l'extrême-orient de l'Europe. région aux innombrables frontières, pour faire du busines...

    Dukla

    Dukla est une petite ville au sud de la Pologne à la limite des Carpates, proche de la frontière avec la Slovaquie. La place du marché concentre tout le vide du monde et le vent souffle directement de l'Alaska et de la Sibérie. Dukla, avec ses murs croulants, le château du duc von Brühl, ses d...

    Neuf

    Varsovie, dans les années 90. À six heures moins cinq, Pawel quitte son appartement saccagé par les hommes de main du parrain de la mafia locale. Il a trois jours pour régler la dette qu'il a contractée à leur égard. Incapable de réunir la somme d'argent, il erre à travers la ville, cher-ch...

    Le Corbeau blanc

    A Varsovie, après l'effondrement du régime communiste, un groupe de jeunes paumés prennent conscience de l'inanité de leur vie. La réalité qui les entoure les dégoûte et l'avenir leur semble irrémédiablement bouché. Ils sont cinq, tous d'humeur inquiète, et ils ont atteint la trentaine s...

    Voir tous les livres de Andrzej Stasiuk

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Ma situation n'était pas très différente de celle des Noirs solitaires dans ces petites gares oubliées. J'avais la peau blanche, mais l'âme noire. Si vous voulez connaître la vraie solitude, vous devez aller en Allemagne. Vous devez effectuer quinze fois le trajet en train de Francfort à Cologne et vous réveiller au milieu de la nuit à Hamm. au septième étage d'un hôtel aux comptoirs et aux rampes plaqués or. Et scruter l'obscurité au milieu de la nuit, discerner là-bas, au loin, les lumières de deux grands clochers qui se révéleront au petit matin des bâtiments industriels. Il faut avoir été à Krefeld et à Hagen, et aussi à Duisburg, pour que la gare de Stuttgart apporte enfin l'apaisement par l'évocation de la Gara de Nord à Bucarest.