share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le chien couchant

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le chien couchant

Le chien couchant

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le chien couchant"

À Cardin, petite ville du Nord, Guéret emprunte chaque soir le même chemin pour rentrer de l’usine, et chaque soir, c’est le même chien qui l’accompagne jusqu’à sa pension. Ce chien serait son unique compagnon s’il n’y avait Nicole, jeune ouvrière qui rêve de mariage. Nicole est désirable et attentionnée, mais tellement frivole que Guéret lui préfère Maria, sa logeuse quinquagénaire. Hélas, celle-ci ne lui exprime qu’indifférence et mépris ; jusqu’au jour où un meurtre sanglant est commis.  Maria a tôt fait de prendre son piètre locataire pour l’auteur du crime. Elle le regarde enfin. Bien plus, elle le respecte et l’admire. Guéret, trop heureux d’avoir enfin ses faveurs, ne la détrompera pas. Un jeu de dupes s’instaure alors entre eux. Jusqu’où cette imposture mènera-t-elle Guéret ? S’il se dévoile, ne risque-t-il pas de perdre l’amour de Maria, de tout perdre ? Seul témoin de cette relation qui peut en pressentir la douloureuse fin : le fidèle chien couchant. Dans ce livre, Sagan tente une gageure. Le Chien couchant est un texte inattendu. Loin de Paris, de la frivolité mondaine et des drames amoureux bourgeois, l’auteur de Bonjour tristesse inscrit son roman dans le milieu prolétaire, s’approprie sa rudesse et sa morosité. Plus d’artifices, seulement d’honnêtes gens pris au piège d’amours farfelues et de rêves ambitieux. C’est alors avec un réel plaisir que l’on découvre de façon insolite ce qu’on aime tant chez Sagan : on trompe l’ennui comme on peut, on aime en trichant un peu.  Un livre délicat sur la question de l’amour sincère et de sa mise à nu.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 198  pages
  • Dimensions :  1.8cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Stock Paru le
  • Collection : La Bleue
  • ISBN :  2234063612
  • EAN13 :  9782234063617
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Françoise Sagan

Avec mon meilleur souvenir

Françoise Sagan n'a voulu se souvenir que des moments heureux et que des gens qu'elle a aimés. C'est ce qui rend ce livre si sympathique et ce qui a fait son succès auprès du public et de la critique. Billie Holiday, Orson Welles, Jean-Paul Sartre, Carson Mc Cullers, Marie Bell, Rudolf Noureev, ...

Prix : 46 DH
Derrière l'épaule...

Un écrivain écrit des livres. Parfois, il se peut qu'il les relise. Mais jamais publiquement. Or, c'est exactement ce que Françoise Sagan a entrepris de faire. Constatant qu'au fond, les dates de ses œuvres sont les " seules bornes vérifiables, ponctuelles " de l'histoire de sa vie, de Bonjour ...

Prix : 50 DH

Bonjour tristesse

La villa est magnifique, l'été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l'amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s'amusent, ils n...

Prix : 61 DH
Un peu de soleil dans l'eau froide

Gilles, un brillant journaliste parisien, fait une dépression. Il décide de quitter Paris, trop cynique et trop gai, pour se reposer auprès de sa sœur dans le Limousin. Et c'est là-bas qu'il rencontre Nathalie Sylvener, une femme mariée, entière, sincère qui tombe aussitôt amoureuse de [...

Voir tous les livres de Françoise Sagan

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

À Cardin, petite ville du Nord, Guéret emprunte chaque soir le même chemin pour rentrer de l’usine, et chaque soir, c’est le même chien qui l’accompagne jusqu’à sa pension. Ce chien serait son unique compagnon s’il n’y avait Nicole, jeune ouvrière qui rêve de mariage. Nicole est désirable et attentionnée, mais tellement frivole que Guéret lui préfère Maria, sa logeuse quinquagénaire. Hélas, celle-ci ne lui exprime qu’indifférence et mépris ; jusqu’au jour où un meurtre sanglant est commis.  Maria a tôt fait de prendre son piètre locataire pour l’auteur du crime. Elle le regarde enfin. Bien plus, elle le respecte et l’admire. Guéret, trop heureux d’avoir enfin ses faveurs, ne la détrompera pas. Un jeu de dupes s’instaure alors entre eux. Jusqu’où cette imposture mènera-t-elle Guéret ? S’il se dévoile, ne risque-t-il pas de perdre l’amour de Maria, de tout perdre ? Seul témoin de cette relation qui peut en pressentir la douloureuse fin : le fidèle chien couchant. Dans ce livre, Sagan tente une gageure. Le Chien couchant est un texte inattendu. Loin de Paris, de la frivolité mondaine et des drames amoureux bourgeois, l’auteur de Bonjour tristesse inscrit son roman dans le milieu prolétaire, s’approprie sa rudesse et sa morosité. Plus d’artifices, seulement d’honnêtes gens pris au piège d’amours farfelues et de rêves ambitieux. C’est alors avec un réel plaisir que l’on découvre de façon insolite ce qu’on aime tant chez Sagan : on trompe l’ennui comme on peut, on aime en trichant un peu.  Un livre délicat sur la question de l’amour sincère et de sa mise à nu.