share_book
Envoyer cet article par e-mail

De bonnes raisons d'être méchant ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
De bonnes raisons d'être méchant ?

De bonnes raisons d'être méchant ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "De bonnes raisons d'être méchant ?"

Méchant ! Les enfants n'ont que ce mot à la bouche mais qu'est ce qu'un " méchant ", ou plutôt qui est méchant et pour quelles raisons ? Question très compliquée. La haine et le mépris sont les grands ressorts de la méchanceté, mais celle-ci semble impliquer aussi un choix. Le " méchant " n'a pas seulement l'habitude de faire souffrir, de tourmenter, d'humilier : il s'y est habitué, et il " assume ". Mais est-il possible, en toute/conscience, de faire le choix de la méchanceté ? Pour la philosophie, une chose est sûre : il y a d'autres choses à faire dans la vie que d'en vouloir aux gens, y compris quand on a pour cela de bonnes raisons. Sa leçon serait-elle alors : acceptons tout et soyons doux comme des agneaux ? Non. La philosophie ne nous veut pas soumis, elle nous veut résolus. Elle nous aide à comprendre que la douceur - qui n'est pas mollesse, mais attention, fermeté, mesure - peut être la meilleure des défenses, qu'il ne faut avoir de haine pour personne, que nous devons nous soucier du bien commun, et trouver notre horizon.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 85  pages
  • Dimensions :  1.2cmx12.6cmx19.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Gallimard Jeunesse Giboulées Paru le
  • Collection : Chouette ! Penser
  • ISBN :  2070626814
  • EAN13 :  9782070626816
  • Classe Dewey :  194
  • Langue : Français

D'autres livres de Denis Kambouchner

Notions de philosophie, Tome III

PRÉSENTATION / Denis Kambouchner L'IDÉE D'UNIVERS / Paul Clavier NATURE ET LOI DANS LA PHILOSOPHIE MODERNE / Catherine Chevalley LE VIVANT / Anne Fagot-Largeault LE GENRE HUMAIN / Max Marcuzzi LE LANGAGE / Jean-Claude Pariente L'INTELLIGENCE / Jean-Louis Labarrière LE CONSCIENT ET [.......

Prix : 165 DH
Le Vocabulaire de Descartes

En quatre ouvrages seulement (Discours et Essais de la Méthode, Méditations, Principes, Passions de l'âme - auxquels s'ajoutent toute une correspondance, quelques écrits polémiques et d'importants traités posthumes), Descartes a inscrit au coeur de son siècle une oeuvre saisissante [....]...

Voir tous les livres de Denis Kambouchner

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Méchant ! Les enfants n'ont que ce mot à la bouche mais qu'est ce qu'un " méchant ", ou plutôt qui est méchant et pour quelles raisons ? Question très compliquée. La haine et le mépris sont les grands ressorts de la méchanceté, mais celle-ci semble impliquer aussi un choix. Le " méchant " n'a pas seulement l'habitude de faire souffrir, de tourmenter, d'humilier : il s'y est habitué, et il " assume ". Mais est-il possible, en toute/conscience, de faire le choix de la méchanceté ? Pour la philosophie, une chose est sûre : il y a d'autres choses à faire dans la vie que d'en vouloir aux gens, y compris quand on a pour cela de bonnes raisons. Sa leçon serait-elle alors : acceptons tout et soyons doux comme des agneaux ? Non. La philosophie ne nous veut pas soumis, elle nous veut résolus. Elle nous aide à comprendre que la douceur - qui n'est pas mollesse, mais attention, fermeté, mesure - peut être la meilleure des défenses, qu'il ne faut avoir de haine pour personne, que nous devons nous soucier du bien commun, et trouver notre horizon.