share_book
Envoyer cet article par e-mail

Zoos humains et exhibitions coloniales : 150 ans d'inventions de l'Autre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Zoos humains et exhibitions coloniales : 150 ans d'inventions de l'Autre

Zoos humains et exhibitions coloniales : 150 ans d'inventions de l'Autre

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Zoos humains et exhibitions coloniales : 150 ans d'inventions de l'Autre"

Les "zoos humains", symboles oubliés de l'histoire contemporaine, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions de "sauvages", aussi bien des "exotiques" que des "monstres", ont pourtant été, en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, une étape majeure du passage progressif d'un racisme scientifique à un racisme populaire. Au carrefour du discours savant, des cultures de masse et de l'intérêt des puissances coloniales, ces exhibitions ont touché un peu moins d'un milliard et demi de visiteurs depuis l'exhibition en Europe de la Vénus hottentote, au début du XIXe siècle. Ces exhibitions, peuplées d'êtres difformes et de personnes en provenance des espaces coloniaux d'Afrique, d'Amérique, d'Océanie ou d'Asie, comme appartenant à un univers de l'anormalité, disparaîtront progressivement avec les années 1930, mais elles avaient fait alors leur oeuvre : bâtir deux humanités. Véritable synthèse et ouvrage de référence sur la question, rassemblant les meilleurs spécialistes internationaux, cette nouvelle édition de Zoos humains. Au temps des exhibitions humaines (La Découverte, 2002) est entièrement refondue et largement complétée. Fruit de plus de dix ans de recherches, elle paraît à l'occasion de l'exposition "Exhibitions : l'invention du sauvage", organisée au musée du Quai Branly à Paris.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 600  pages
  • Dimensions :  5.2cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 698.5g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • ISBN :  2707169978
  • EAN13 :  9782707169976
  • Classe Dewey :  901
  • Langue : Français

D'autres livres de  Sandrine Lemaire

Histoire-géographie 4e

Sous la direction de Sandrine Lemaire, agrégée et docteur en Histoire, lycée Jean Jaurès, Reims (51). ...

Culture post-coloniale 1961-2006

Cinquante ans après le début de la guerre d'Algérie et la défaite indochinoise, la France redécouvre son passé colonial. Néanmoins, il lui reste à découvrirqu'elle est aussi une société post-coloniale, que la colonisation a "fait retour" en métropole et a marqué en profondeur de [......

Voir tous les livres de  Sandrine Lemaire

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les "zoos humains", symboles oubliés de l'histoire contemporaine, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions de "sauvages", aussi bien des "exotiques" que des "monstres", ont pourtant été, en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, une étape majeure du passage progressif d'un racisme scientifique à un racisme populaire. Au carrefour du discours savant, des cultures de masse et de l'intérêt des puissances coloniales, ces exhibitions ont touché un peu moins d'un milliard et demi de visiteurs depuis l'exhibition en Europe de la Vénus hottentote, au début du XIXe siècle. Ces exhibitions, peuplées d'êtres difformes et de personnes en provenance des espaces coloniaux d'Afrique, d'Amérique, d'Océanie ou d'Asie, comme appartenant à un univers de l'anormalité, disparaîtront progressivement avec les années 1930, mais elles avaient fait alors leur oeuvre : bâtir deux humanités. Véritable synthèse et ouvrage de référence sur la question, rassemblant les meilleurs spécialistes internationaux, cette nouvelle édition de Zoos humains. Au temps des exhibitions humaines (La Découverte, 2002) est entièrement refondue et largement complétée. Fruit de plus de dix ans de recherches, elle paraît à l'occasion de l'exposition "Exhibitions : l'invention du sauvage", organisée au musée du Quai Branly à Paris.