share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Poils : Histoires et bizarreries

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Poils : Histoires et bizarreries

Les Poils : Histoires et bizarreries

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Poils : Histoires et bizarreries"

Les poils se développent chez l'homme différemment selon les parties du corps. Depuis les origines du monde, ils interfèrent sans discontinuer dans tous les rapports humains, amoureux, sexuels, superstitieux, médicaux, pénaux, commerciaux et religieux. Dans la majorité des pays occidentaux, il existe plus de coiffeurs que de boulangeries, et plus de centres de traitement du poil que de cordonneries. À l'heure actuelle, plus de 35 millions de personnes - dont 12 millions de coiffeurs - vivent et oeuvrent dans le monde pour et à travers le poil. Tantôt courts, fins, lisses et droits, tantôt longs, épais, bouclés, la production de poils, leur emplacement, leur appellation, leur utilité, leur symbolisme, diffèrent selon les ethnies et les sexes. Signes de virilité, de sagesse, de raffinement ici, ils sont ailleurs stigmates de soumission, de traîtrise, de démonialité. Reines du XIXe siècle, des milliers de femmes à barbe contemporaines subissent l'ostracisme du monde du travail et se tournent de plus en plus vers les tribunaux. Alors que les chauves se remémorent tristement la fuite de leurs poils capillaires, d'autres se font " raser " pour souscrire au diktat de la mode, ou encore pour " couper l'herbe sous le pied des poux, des morpions et des champignons ". Les collectionneurs de poils plongent quelquefois dans la délinquance pour obtenir une " pièce rare ". Les fétichistes poussent les femmes à se raser le pubis, tandis que d'autres achètent des perruques et des moumoutes pour aisselles et pubis. Le poil a été à l'origine de plusieurs guerres et de maintes rebellions. Indics de toutes les polices, ils se " mettent régulièrement à table " pour désigner les criminels, les violeurs, et les champions sportifs " truqueurs ". Imputrescibles, les " poils du passé " aident à la résolution d'énigmes historiques. Objet d'un trafic, au même titre que les cigarettes ou les objets d'art, les poils ont chaque année leur heure de gloire avec le " championnat international des barbus et chevelus " où s'affrontent les plus belles pilosités de la planète.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 360  pages
  • Dimensions :  1.6cmx19.0cmx27.8cm
  • Poids : 1279.1g
  • Editeur :   Le Cherche-Midi Editeur Paru le
  • Collection : Documents
  • ISBN :  2749100399
  • EAN13 :  9782749100395
  • Classe Dewey :  391.6
  • Langue : Français

D'autres livres de Martin Monestier

Les gueules cassées : Les médecins de l'impossible

Autodidacte, encyclopédiste du bizarre, archéologue du pire, briseur de tabous, rien n'arrête Martin Monestier dans sa quête de l'inimaginable, du scandaleux et de l'occulte. Livre après livre, cet enquêteur de l'extrême pousse l'érudition des incongruités et des extravagances humaines [...

Le Trompe-l'oeil contemporain : Les maîtres du réalisme

Il existe plusieurs ouvrages sur le trompe-l'œil principalement " mural ". En revanche, très peu de livres avaient jusqu'ici pris en considération le trompe-l'œil de chevalet, recherchant l'effet " d'illusion sur toile ". Et la plupart se désintéresse des artistes contemporains. Or, depuis les...

Pouvoirs cachés et langages secrets des fleurs

Depuis l'origine du monde, les fleurs tiennent un rôle capital dans toutes les circonstances de la vie. Ambassadrices des sentiments, messagères des émotions, porteuses de secrets, images symboliques des mystérieuses forces et faiblesses humaines, elles participent, entre autres, aux naissances,...

Duels : Histoires, techniques et bizarreries du combat singulier des origines à nos jours

L'histoire du duel projette une lueur d'aube, violente et passionnée, sur l'histoire des peuples. Pourquoi ce rite si controversé n'est-il ignoré d'aucune nation, des plus barbares aux plus civilisées ? Qu'on le déplore ou qu'on s'en félicite, c'est un fait : on s'est battu en duel de tout tem...

Voir tous les livres de Martin Monestier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les poils se développent chez l'homme différemment selon les parties du corps. Depuis les origines du monde, ils interfèrent sans discontinuer dans tous les rapports humains, amoureux, sexuels, superstitieux, médicaux, pénaux, commerciaux et religieux. Dans la majorité des pays occidentaux, il existe plus de coiffeurs que de boulangeries, et plus de centres de traitement du poil que de cordonneries. À l'heure actuelle, plus de 35 millions de personnes - dont 12 millions de coiffeurs - vivent et oeuvrent dans le monde pour et à travers le poil. Tantôt courts, fins, lisses et droits, tantôt longs, épais, bouclés, la production de poils, leur emplacement, leur appellation, leur utilité, leur symbolisme, diffèrent selon les ethnies et les sexes. Signes de virilité, de sagesse, de raffinement ici, ils sont ailleurs stigmates de soumission, de traîtrise, de démonialité. Reines du XIXe siècle, des milliers de femmes à barbe contemporaines subissent l'ostracisme du monde du travail et se tournent de plus en plus vers les tribunaux. Alors que les chauves se remémorent tristement la fuite de leurs poils capillaires, d'autres se font " raser " pour souscrire au diktat de la mode, ou encore pour " couper l'herbe sous le pied des poux, des morpions et des champignons ". Les collectionneurs de poils plongent quelquefois dans la délinquance pour obtenir une " pièce rare ". Les fétichistes poussent les femmes à se raser le pubis, tandis que d'autres achètent des perruques et des moumoutes pour aisselles et pubis. Le poil a été à l'origine de plusieurs guerres et de maintes rebellions. Indics de toutes les polices, ils se " mettent régulièrement à table " pour désigner les criminels, les violeurs, et les champions sportifs " truqueurs ". Imputrescibles, les " poils du passé " aident à la résolution d'énigmes historiques. Objet d'un trafic, au même titre que les cigarettes ou les objets d'art, les poils ont chaque année leur heure de gloire avec le " championnat international des barbus et chevelus " où s'affrontent les plus belles pilosités de la planète.