share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'invention du monde : Une géographie de la mondialisation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'invention du monde : Une géographie de la mondialisation

L'invention du monde : Une géographie de la mondialisation

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'invention du monde : Une géographie de la mondialisation"

Ce livre propose un cadre théorique ambitieux qui permet de décliner, par un regard qui privilégie l'espace, les différentes dimensions de la mondialisation : ses flux économiques, ses configurations anthropologiques, sa géopolitique et sa politique, certaines plus spécifiquement géographiques (villes, mobilité, télécommunication). Emergence d'un ou plusieurs espaces pertinents sur l'étendue de la planète Terre, la mondialisation est fondamentalement un événement géographique, le premier de cette ampleur à être explicité, pensé et discuté, en même temps qu'il se produit. La mondialisation change les sciences sociales. Elle oblige à revoir des cadres de pensée liés au cadre national dans lequel et pour lequel ils ont été construits. En géographie, c'est notamment le cas des notions de lieu, de territoire, de réseau, de Monde et d'humanité. La mondialisation invente un nouvel échelon qui force au réagencement de l'ensemble des autres niveaux. A l'encontre d'une idée courante, elle ne détruit pas les lieux préexistants. Elle n'est pas la victoire du général sur le particulier : elle instaure de nouveaux rapports, pas nécessairement conflictuels, entre le singulier et l'universel. Les acteurs mondialisants sont aussi mondialisés, et tout se joue en tension entre ces deux logiques. L'individu est le grand " gagnant " du processus, alors que les communautés, malgré de nouvelles ressources, se trouvent menacées. Les entreprises changent pour s'adapter à ce nouvel environnement, et les Etats doivent passer d'une géopolitique à leur échelle, à la politique au-delà. Finalement, la mondialisation dessine un nouvel espace d'enjeux pour les citoyens : horizons de développement, choix complexes parmi les différentes natures possibles, options de gouvernance dans un Monde politique à inventer. Le mot " humanité " prend un nouveau sens, qui s'émancipe de ses anciennes significations, abstraites ou utopiques. L'invention du Monde : c'est maintenant, et c'est ici.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 403  pages
  • Dimensions :  2.0cmx18.8cmx22.8cm
  • Poids : 821.0g
  • Editeur :   Les Presses De Sciences Po Paru le
  • Collection : SUP
  • ISBN :  2724610415
  • EAN13 :  9782724610413
  • Classe Dewey :  304.2
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Lévy

Milton Santos

Milton Santos (1926-2001) fut l'un des principaux artisans du renouvellement de la géographie de 1975 à 2000, notamment en Amérique latine et dans le monde francophone. Ce géographe brésilien, " citoyen du monde ", replaça sa discipline dans le champ des sciences sociales, en participant [....

Prix : 456.25 DH

Europe, une géographie

L'Europe est un objet à construire, un problème à résoudre - un problème géographique. Elle n'est pas ce cadre imposé "de l'Atlantique à l'Oural", mais un continent qui, depuis mille ans, se fabrique. Peut-on repérer des identités et des dynamiques propres à cet espace ? Communauté, cham...

Europe: Une Geographie

Qu'est-ce que l'Europe ? Qu'est-ce qu'être Européen ? Les soubresauts de la construction de l'Union européenne (d'abord à six, puis douze, quinze et peut-être vingt...) comme l'embrasement de l'ex-Yougoslavie montrent la complexité de l'idée européenne. L'Europe, une géographie n'est pas ...

Voir tous les livres de Jacques Lévy

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce livre propose un cadre théorique ambitieux qui permet de décliner, par un regard qui privilégie l'espace, les différentes dimensions de la mondialisation : ses flux économiques, ses configurations anthropologiques, sa géopolitique et sa politique, certaines plus spécifiquement géographiques (villes, mobilité, télécommunication). Emergence d'un ou plusieurs espaces pertinents sur l'étendue de la planète Terre, la mondialisation est fondamentalement un événement géographique, le premier de cette ampleur à être explicité, pensé et discuté, en même temps qu'il se produit. La mondialisation change les sciences sociales. Elle oblige à revoir des cadres de pensée liés au cadre national dans lequel et pour lequel ils ont été construits. En géographie, c'est notamment le cas des notions de lieu, de territoire, de réseau, de Monde et d'humanité. La mondialisation invente un nouvel échelon qui force au réagencement de l'ensemble des autres niveaux. A l'encontre d'une idée courante, elle ne détruit pas les lieux préexistants. Elle n'est pas la victoire du général sur le particulier : elle instaure de nouveaux rapports, pas nécessairement conflictuels, entre le singulier et l'universel. Les acteurs mondialisants sont aussi mondialisés, et tout se joue en tension entre ces deux logiques. L'individu est le grand " gagnant " du processus, alors que les communautés, malgré de nouvelles ressources, se trouvent menacées. Les entreprises changent pour s'adapter à ce nouvel environnement, et les Etats doivent passer d'une géopolitique à leur échelle, à la politique au-delà. Finalement, la mondialisation dessine un nouvel espace d'enjeux pour les citoyens : horizons de développement, choix complexes parmi les différentes natures possibles, options de gouvernance dans un Monde politique à inventer. Le mot " humanité " prend un nouveau sens, qui s'émancipe de ses anciennes significations, abstraites ou utopiques. L'invention du Monde : c'est maintenant, et c'est ici.