share_book
Envoyer cet article par e-mail

Que du bonheur

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Que du bonheur

Que du bonheur

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Que du bonheur"

« C est que du bonheur », une phrase en apparence anodine, mais qui vient ponctuer, telle une grinçante ritournelle, l ouvrage d Eric Chauvier. Cinq mots, inéluctablement associés au souvenir d une ex-petite amie, le cas X, qui vit de relations sociales superficielles et se contente de satisfactions futiles dans l acquisition de biens matériels. La phrase de X passe d abord inaperçue, (l amour rend aveugle) et agit comme un écran illusoire. Mais, suite à leur rupture, l impossibilité évidente de s en accommoder saute aux yeux de l auteur. L emploi de l expression « c est que du bonheur » devient alors, pour lui, l occasion d une réflexion plus approfondie sur le langage. A partir d une expérience personnelle, l auteur construit une étude dont la forme oscille entre récit et essai. C est que du bonheur en dit beaucoup sur l époque qui l a engendrée. Cet énoncé rompt avec la logique qui fait du langage un préalable à l échange. L auteur souligne le pouvoir performatif de cette phrase qui ne se destine qu à clore une conversation et réclamer un acquiescement. Loin de l idée classique de nommer plus justement le monde, de dire le vrai, ou de l idée plus romantique d explorer sa spécificité et son moi, le langage est devenu, lui aussi, un outil de consommation voué à la jouissance immédiate. L auteur parvient ainsi à démontrer que le langage permet de circonscrire l époque, et inversement. L énoncé « c est que du bonheur » stigmatise et écarte, tels des trouble-fête, tous ceux qui n adhèrent pas à l idée d un bonheur artificiellement construit. Pour sortir d une telle impasse, il devient de plus en plus impérieux et nécessaire, selon l auteur, de tracer une voie nouvelle. Car tenter d exister, ne serait-ce qu en marge et hors des sentiers battus, est aussi la promesse d un bonheur ou du moins d une joie réellement authentique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 48  pages
  • Dimensions :  0.6cmx8.4cmx13.6cm
  • Poids : 18.1g
  • Editeur :   Allia Paru le
  • Collection : TRES PETITE COL
  • ISBN :  284485320X
  • EAN13 :  9782844853202
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Eric Chauvier

Anthropologie de l'ordinaire

Éric Chauvier se démarque radicalement des canons académiques de l'anthropologie. A l'opposé de la fabrication d'un monde-objet déconnecté des aspérités du réel, s'appuyant sur Wittgenstein et Merleau-Ponty, il recentre dans cet essai vivifiant l'ambition anthropologique autour de [....]...

Contre Télérama

Interpelé par un article sur la mocheté de la banlieue paru dans un hebdomadaire de la capitale , en l'occurrence Télérama, Eric Chauvier dresse un tableau de la réalité quotidienne des zones périurbaines contemporaines. Sous la forme d'un carnet de notes à mi-chemin entre l'écrit [....]...

La Crise commence où finit le langage

A travers La Crise commence où finit le langage, Eric Chauvier tente de saisir les raisons de l essor de la « crise » qui, plus qu un mal de notre temps, apparaît comme le nouveau mode de désignation de la catastrophe auquel sembleraient vouées l Histoire et l espèce humaine. Loin de [.......

Anthropologie

A mi-chemin du récit et de l'enquête de terrain, Anthropologie propose une investigation en creux, née de l'impression suscitée par le regard d'une jeune Rom qui s'adonne à la mendicité devant un centre commercial. Troublé par ce visage, qui éveille en lui toutes sortes d'interrogations, l'a...

Voir tous les livres de Eric Chauvier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« C est que du bonheur », une phrase en apparence anodine, mais qui vient ponctuer, telle une grinçante ritournelle, l ouvrage d Eric Chauvier. Cinq mots, inéluctablement associés au souvenir d une ex-petite amie, le cas X, qui vit de relations sociales superficielles et se contente de satisfactions futiles dans l acquisition de biens matériels. La phrase de X passe d abord inaperçue, (l amour rend aveugle) et agit comme un écran illusoire. Mais, suite à leur rupture, l impossibilité évidente de s en accommoder saute aux yeux de l auteur. L emploi de l expression « c est que du bonheur » devient alors, pour lui, l occasion d une réflexion plus approfondie sur le langage. A partir d une expérience personnelle, l auteur construit une étude dont la forme oscille entre récit et essai. C est que du bonheur en dit beaucoup sur l époque qui l a engendrée. Cet énoncé rompt avec la logique qui fait du langage un préalable à l échange. L auteur souligne le pouvoir performatif de cette phrase qui ne se destine qu à clore une conversation et réclamer un acquiescement. Loin de l idée classique de nommer plus justement le monde, de dire le vrai, ou de l idée plus romantique d explorer sa spécificité et son moi, le langage est devenu, lui aussi, un outil de consommation voué à la jouissance immédiate. L auteur parvient ainsi à démontrer que le langage permet de circonscrire l époque, et inversement. L énoncé « c est que du bonheur » stigmatise et écarte, tels des trouble-fête, tous ceux qui n adhèrent pas à l idée d un bonheur artificiellement construit. Pour sortir d une telle impasse, il devient de plus en plus impérieux et nécessaire, selon l auteur, de tracer une voie nouvelle. Car tenter d exister, ne serait-ce qu en marge et hors des sentiers battus, est aussi la promesse d un bonheur ou du moins d une joie réellement authentique.