share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les forcenés de l'humanitaire : Les leçons de l'Arche de Zoé

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les forcenés de l'humanitaire : Les leçons de l'Arche de Zoé

Les forcenés de l'humanitaire : Les leçons de l'Arche de Zoé

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les forcenés de l'humanitaire : Les leçons de l'Arche de Zoé"

Quelles leçons le milieu de l'humanitaire peut-il tirer de l'affaire de l'Arche de Zoé ? Pour beaucoup de ses acteurs, une des façons les plus expéditives de répondre est : "Aucune." "L'Arche de Zoé est atypique, vous explique-t-on catégoriquement dans certaines ONG importantes. Les membres de cette petite association inconnue ont voulu faire un coup. Ils ont pris pour argent comptant la propagande de Sauver le Darfour. Ils ont été encouragés par les 'politiques' du Quai d'Orsay et ont cru qu'ils allaient sauver le Darfour à eux tous seuls. Sur place, ils ont menti à tout le monde. Ils ont utilisé le symbole de l'enfant martyr pour remuer les foules, ont raconté une histoire impossible à des familles au grand coeur et ont complètement bafoué les règles du droit international. Ils n'ont aucune éthique. Et puis, poursuivent les professionnels de la solidarité internationale, l'Arche de Zoé, ce n'est pas de l'humanitaire, mais du plagiat d'humanitaire. L'humanitaire, aujourd'hui, se professionnalise, il gère d'énormes budgets et sait s'autoréguler. Il est plutôt efficace, soutenu aussi bien par les donateurs privés que par les institutions internationales. Alors l'Arche de Zoé..." Et si, cependant, il nous fallait tous méditer les leçons de l'Arche de Zoé?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 108  pages
  • Dimensions :  1.0cmx15.0cmx22.6cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Editions Autrement Paru le
  • Collection : Frontières
  • ISBN :  2746711427
  • EAN13 :  9782746711426
  • Classe Dewey :  360
  • Langue : Français

D'autres livres de Christian Troubé

L'humanitaire, un business comme les autres ?

Les ONG humanitaires sont présentes sur tous les théâtres de la souffrance humaine et jamais leur rôle n'a paru plus justifié. Pour autant l'idée d'un humanitaire sans frontières, indépendant des États, financés par des dons privés et alertant l'opinion internationale sur les drames en co...

L'humanitaire en turbulences : Les ONG face aux défis de la solidarité internationale

ONG : organisation non gouvernementale. Depuis trente ans, le sigle est entré dans nos mœurs, alors que notre pays s'enorgueillit de posséder un vaste réseau d'associations tournées vers la solidarité internationale. Interventions médicales d'urgence, aide au développement des pays du Sud, d...

Voir tous les livres de Christian Troubé

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quelles leçons le milieu de l'humanitaire peut-il tirer de l'affaire de l'Arche de Zoé ? Pour beaucoup de ses acteurs, une des façons les plus expéditives de répondre est : "Aucune." "L'Arche de Zoé est atypique, vous explique-t-on catégoriquement dans certaines ONG importantes. Les membres de cette petite association inconnue ont voulu faire un coup. Ils ont pris pour argent comptant la propagande de Sauver le Darfour. Ils ont été encouragés par les 'politiques' du Quai d'Orsay et ont cru qu'ils allaient sauver le Darfour à eux tous seuls. Sur place, ils ont menti à tout le monde. Ils ont utilisé le symbole de l'enfant martyr pour remuer les foules, ont raconté une histoire impossible à des familles au grand coeur et ont complètement bafoué les règles du droit international. Ils n'ont aucune éthique. Et puis, poursuivent les professionnels de la solidarité internationale, l'Arche de Zoé, ce n'est pas de l'humanitaire, mais du plagiat d'humanitaire. L'humanitaire, aujourd'hui, se professionnalise, il gère d'énormes budgets et sait s'autoréguler. Il est plutôt efficace, soutenu aussi bien par les donateurs privés que par les institutions internationales. Alors l'Arche de Zoé..." Et si, cependant, il nous fallait tous méditer les leçons de l'Arche de Zoé?