share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Mahabharata, tome 1 : Un récit fondateur du brahmanisme et son interprétation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Mahabharata, tome 1 : Un récit fondateur du brahmanisme et son interprétation

Le Mahabharata, tome 1 : Un récit fondateur du brahmanisme et son interprétation

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Mahabharata, tome 1 : Un récit fondateur du brahmanisme et son interprétation"

Une guerre de 18 jours : telle est la matière de l'antique épopée du Mahabharata, longue comme deux fois les œuvres complètes de Balzac, texte sacré du brahmanisme, où les mythes et les dialogues sont indéfiniment emboîtés. Cette guerre, il est vrai, constitue le cataclysme universel où s'accomplit une inévitable apocalypse qui ne conduit pas à une apothéose de gloire, mais à un simple renouvellement du monde, qu'attendent les mêmes vicissitudes. Au milieu de cet immense fleuve, il y a le "Chant du Bienheureux", la Bhagavad Gita, socle doctrinal qui pose, très concrètement, le problème de l'acte, et plus précisément de l'acte de tuer. Madeleine Biardeau a écarté d'emblée, comme inintéressante, la possibilité de traduire intégralement un texte qui regorge en certains endroits de développements abstraits épuisants pour le lecteur français moderne et de détails concrets devenus incompréhensibles. Elle s'est autorisée à tailler dans le texte, et même à le condenser. Cependant, ces deux gros volumes – en tout plus de 2 040 pages à la typographie dense – constituent bien autre chose qu'une simple anthologie. Indianiste éminente, de réputation internationale, l'auteur nous offre en effet ici, comme fruit de trente-quatre ans de travaux et réflexions, une interprétation personnelle de chaque fragment de l'épopée, interprétation dont le volume est presque égal à celui du texte lui-même. La présentation, rythmée par des titres et des sous-titres propres à l'auteur guide aussi notre découverte. Après une introduction où les choix méthodologiques sont clairement expliqués, 135 pages sont consacrées à tracer le "contexte historique d'un texte sans date" : l'épopée se révèle être une riposte vigoureuse des brahmanes au bouddhisme dont ils perçoivent les présupposés comme une menace. L'ouvrage comprend également, à la fin du second volume, un glossaire très étoffé de 110 pages. Au total, une œuvre maîtresse, à la mesure d'une épopée antique dont les enseignements restent à méditer. --Colette-Rebecca Estin

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 1101  pages
  • Dimensions :  5.2cmx14.8cmx21.4cm
  • Poids : 1279.1g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Philosophie Générale
  • ISBN :  2020285479
  • EAN13 :  9782020285476
  • Classe Dewey :  130
  • Langue : Français

D'autres livres de Madeleine Biardeau

L'hindouisme : Anthropologie d'une civilisation

Parmi les visions du monde et de l'homme, l'hindouisme est une des plus importantes, des plus cohérentes, des plus séduisantes. Des centaines de millions d'hommes la partagent, et même certains Occidentaux s'en réclament. Religion prédominante de l'Inde, nous ne la connaissons guère que par le...

Prix : 115 DH
Le Mahabharata, tome 2 : Un récit fondateur du brahmanisme et son interprétation

Sous la conduite érudite de Madeleine Biardeau, nous découvrirons que cette luxuriante oeuvre fourre-tout, qui accumule doctrines, connaissances et légendes, était aussi une machine de guerre contre le bouddhisme naissant. Les brahmanes qui l'ont composée ­ la philosophe privilégie pourtant l...

Voir tous les livres de Madeleine Biardeau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Une guerre de 18 jours : telle est la matière de l'antique épopée du Mahabharata, longue comme deux fois les œuvres complètes de Balzac, texte sacré du brahmanisme, où les mythes et les dialogues sont indéfiniment emboîtés. Cette guerre, il est vrai, constitue le cataclysme universel où s'accomplit une inévitable apocalypse qui ne conduit pas à une apothéose de gloire, mais à un simple renouvellement du monde, qu'attendent les mêmes vicissitudes. Au milieu de cet immense fleuve, il y a le "Chant du Bienheureux", la Bhagavad Gita, socle doctrinal qui pose, très concrètement, le problème de l'acte, et plus précisément de l'acte de tuer. Madeleine Biardeau a écarté d'emblée, comme inintéressante, la possibilité de traduire intégralement un texte qui regorge en certains endroits de développements abstraits épuisants pour le lecteur français moderne et de détails concrets devenus incompréhensibles. Elle s'est autorisée à tailler dans le texte, et même à le condenser. Cependant, ces deux gros volumes – en tout plus de 2 040 pages à la typographie dense – constituent bien autre chose qu'une simple anthologie. Indianiste éminente, de réputation internationale, l'auteur nous offre en effet ici, comme fruit de trente-quatre ans de travaux et réflexions, une interprétation personnelle de chaque fragment de l'épopée, interprétation dont le volume est presque égal à celui du texte lui-même. La présentation, rythmée par des titres et des sous-titres propres à l'auteur guide aussi notre découverte. Après une introduction où les choix méthodologiques sont clairement expliqués, 135 pages sont consacrées à tracer le "contexte historique d'un texte sans date" : l'épopée se révèle être une riposte vigoureuse des brahmanes au bouddhisme dont ils perçoivent les présupposés comme une menace. L'ouvrage comprend également, à la fin du second volume, un glossaire très étoffé de 110 pages. Au total, une œuvre maîtresse, à la mesure d'une épopée antique dont les enseignements restent à méditer. --Colette-Rebecca Estin