share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tensions et resitances - Une ethnographie des chantiers en France

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tensions et resitances - Une ethnographie des chantiers en France

Tensions et resitances - Une ethnographie des chantiers en France

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Tensions et resitances - Une ethnographie des chantiers en France"

L'ethnologie d entreprise relève d'une nouvelle demande du secteur privé qui s'accroît ces dernières années. Cet ouvrage présente les observations et analyses d'un ethnologue qui a répondu à une telle demande et a travaillé plusieurs mois avec des électriciens sur différents chantiers dans le sud de la France. L'immersion du chercheur en bleu de travail sur un terrain de trente neuf heures par semaine lui a permis d entrevoir de l'intérieur les représentations, discours et pratiques du milieu ouvrier dans le bâtiment. Son enquête met en évidence un certain malaise ambiant. Les « tensions et résistances » présentées ici ne sont cependant pas spécifiques à l'entreprise étudiée. Le monde du travail en France favorise en effet la constitution d'une « culture ouvrière » qui gère et rationalise à sa façon sa place dans l'institution et la crise économique actuelle. A travers la précarité de l'emploi, la sociabilité mise en place sur les lieux de travail, le rejet d'une autorité rigide, le regret d une absence de reconnaissance, les revendications salariales, la souffrance physique et morale associée à la difficulté du travail et au stress, les risques du métier, etc., l'auteur analyse un ensemble de logiques discursives et pratiques qui sous-tendent et légitiment les points de vue et les positions de ceux qui, cinq jours par semaine, endossent le rôle d'ouvrier spécialisé des chantiers. Une ethnographie minutieuse qui montre comment ces logiques entrent inévitablement en collision avec l'idéal d'une fusion des intérêts de tous les employés autour d'une « logique commune » celle de l'entreprise appelée de ses voeux par la direction.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 176  pages
  • Dimensions :  1.6cmx12.6cmx20.4cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Octares Editions Paru le
  • ISBN :  2906769770
  • EAN13 :  9782906769779
  • Classe Dewey :  390.4
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'ethnologie d entreprise relève d'une nouvelle demande du secteur privé qui s'accroît ces dernières années. Cet ouvrage présente les observations et analyses d'un ethnologue qui a répondu à une telle demande et a travaillé plusieurs mois avec des électriciens sur différents chantiers dans le sud de la France. L'immersion du chercheur en bleu de travail sur un terrain de trente neuf heures par semaine lui a permis d entrevoir de l'intérieur les représentations, discours et pratiques du milieu ouvrier dans le bâtiment. Son enquête met en évidence un certain malaise ambiant. Les « tensions et résistances » présentées ici ne sont cependant pas spécifiques à l'entreprise étudiée. Le monde du travail en France favorise en effet la constitution d'une « culture ouvrière » qui gère et rationalise à sa façon sa place dans l'institution et la crise économique actuelle. A travers la précarité de l'emploi, la sociabilité mise en place sur les lieux de travail, le rejet d'une autorité rigide, le regret d une absence de reconnaissance, les revendications salariales, la souffrance physique et morale associée à la difficulté du travail et au stress, les risques du métier, etc., l'auteur analyse un ensemble de logiques discursives et pratiques qui sous-tendent et légitiment les points de vue et les positions de ceux qui, cinq jours par semaine, endossent le rôle d'ouvrier spécialisé des chantiers. Une ethnographie minutieuse qui montre comment ces logiques entrent inévitablement en collision avec l'idéal d'une fusion des intérêts de tous les employés autour d'une « logique commune » celle de l'entreprise appelée de ses voeux par la direction.