share_book
Envoyer cet article par e-mail

Désir de penser, peur de penser

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Désir de penser, peur de penser

Désir de penser, peur de penser

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Désir de penser, peur de penser"

Cet ouvrage entend s'attacher aux origines et aux effets de la tension entre le désir et la peur de penser - particulièrement vive - dans les sociétés contemporaines : désir, besoin de penser qui supposent la liberté, l'audace, le courage, l'imagination, le temps de l'hésitation et du doute, qui sont en permanence confrontés à la peur de penser, la crainte ou l'angoisse induite et renforcée, intensifiée par le convenu, le conformisme, les tendances homogénéisantes, l'automatique et le mécanique toujours à l'oeuvre au plus profond des processus de l'individualisme contemporain. Le jeu, l'imagination, l'amour, la souffrance, l'interrogation sur soi et sur les frontières - disciplinaires et géographiques - ne cessent d'influer pour une part obscure, mais décisive, sur les processus de pensée, même quand ils se heurtent à des entraves majeures. Ainsi de ces bouleversements qui, provoqués par une économie de marché sans limite et quasiment sans opposition, entraînent une perte des repères et un brouillage des cadres indispensables à la réflexion, allant jusqu'à remettre en question la possibilité même de penser dans les sociétés contemporaines.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 295  pages
  • Dimensions :  2.2cmx11.8cmx20.4cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Parangon Paru le
  • Collection : Situations et critiques
  • ISBN :  2841901572
  • EAN13 :  9782841901579
  • Classe Dewey :  153.4
  • Langue : Français

D'autres livres de Eugène Enriquez

L'organisation en analyse

Les organisations ont longtemps été envisagées comme deensembles opératoires ayant pour but la production de biens ou de services. Plus tard, sous l'impulsion de la psychosociologie et de la sociologie des organisations, elles ont été considérées comme des systèmes sociaux et humains [.....

Clinique du pouvoir : Les figures du maître

Le projet de cet ouvrage est de souligner les aspects profondément mortifères du pouvoir, non pas pour s'y complaire et aboutir à quelque fatalisme, mais, bien au contraire, en essayant de comprendre ses racines inconscientes et ses emprises sociales, en dévoilant et en décryptant ses [....]...

Désir et résistance : la construction du sujet : Contribution à une nouvelle anthropologie

Eugène Enriquez retrace ici son parcours intellectuel et professionnel, revenant dans une série d'entretiens avec Joël Birman et Claudine Haroche sur les origines et les raisons profondes de son engagement dans la psychosociologie et la sociologie clinique. Il rappelle que le psychosociologue ...

Les jeux du pouvoir et du désir dans l'entreprise

Les entreprises modernes désirent provoquer l'adhésion et le dévouement sans failles de leurs collaborateurs. Aussi adoptent-elles des types de structures et des styles de direction aptes à surveiller, chez leurs membres, l'identification aux idéaux de l'organisation et à son " éthique ". ...

Voir tous les livres de Eugène Enriquez

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Cet ouvrage entend s'attacher aux origines et aux effets de la tension entre le désir et la peur de penser - particulièrement vive - dans les sociétés contemporaines : désir, besoin de penser qui supposent la liberté, l'audace, le courage, l'imagination, le temps de l'hésitation et du doute, qui sont en permanence confrontés à la peur de penser, la crainte ou l'angoisse induite et renforcée, intensifiée par le convenu, le conformisme, les tendances homogénéisantes, l'automatique et le mécanique toujours à l'oeuvre au plus profond des processus de l'individualisme contemporain. Le jeu, l'imagination, l'amour, la souffrance, l'interrogation sur soi et sur les frontières - disciplinaires et géographiques - ne cessent d'influer pour une part obscure, mais décisive, sur les processus de pensée, même quand ils se heurtent à des entraves majeures. Ainsi de ces bouleversements qui, provoqués par une économie de marché sans limite et quasiment sans opposition, entraînent une perte des repères et un brouillage des cadres indispensables à la réflexion, allant jusqu'à remettre en question la possibilité même de penser dans les sociétés contemporaines.